Garçon ou fille

Garçon ou fille

 

Auteur :
Éditeur :
Date de parution : 2005
Titre original :
Traduction :
Genre :
Nombre de pages : 320
Prix :  11€90

Quatrième de couverture :

Le jour où son cousin Sam, venu tout droit des Etats-Unis, vient habiter chez lui, la vie de Matthew prend une autre tournure. Elle devient même infernale car le cousin en question se révèle être un garçon insupportable.
Pourquoi ne pas lui donner une bonne leçon ? Avec la complicité de ses copains, Matthew lance à Sam un défi téméraire : se déguiser en fille une semaine entière ! L’opération Samantha est déclenchée. Mais Sam se prend si bien au jeu, transformé en une charmante jeune fille que, très vite, la supercherie échappe à tout contrôle. Ce que les garçons étaient loin d’avoir imaginé…

De quiproquos en retournements de situation, Terence Blacker explore les différences entre garçons et filles et fait tomber les barrières entre les deux sexes. Un roman savoureux plein de tendresse et d’humour.

Mon avis :
Garçon ou fille est une lecture agréable, cela dit j’émets toutefois quelques réserves : on a là l’histoire d’un garçon de 13 ans qui, pour un défi, se retrouve à faire semblant d’être une fille pendant toute une semaine de cours. Ce gamin, assez turbulent et avec de mauvaises manières se découvre, change du tout au tout. Il est bien, en fille ; cela aurait pu amener un sujet très intéressant et trop peu abordé dans la littérature jeunesse : la transexualité.
Et c’est là que le bât blesse. Le roman n’envisage pas une seconde que Sam puisse rester Samantha, encore moins en positif. Pire, aucun personnage semble envisager l’homosexualité comme tout sauf une chose relativement négative. Excepté Sam, qui lui s’en fout de tout ça et prend la vie telle qu’elle est. Alors quoi ? Est-ce l’auteur qui n’ose pas affirmer son opinion sur le sujet ? Ou bien a-t-il en tête que les Anglais ne sont pas très ouverts d’esprit ? Cela m’a quelque peu gênée dans ma lecture. Et s’il n’y avait que ça !
D’un côté on a le groupe de garçons, et de l’autre celui des filles. Au début, chacun est bien décrit, correspondant très bien aux gamins qu’on a pu être ou côtoyer. Mais plus le roman avance, et plus certaines aberrations font surface… C’est le cas par exemple avec Sam qui, déguisé en fille et ayant intégré le groupe de celles-ci, leur apprend qu’aux Etats-Unis, les filles aussi font le geste de se remonter le paquet, en public. Bon, là, j’ai trouvé que ça devenait vraiment n’importe quoi ; quelle enfant de treize ans irait se mettre la main entre ses jambes sous prétexte que c’est tendance de l’autre côté de l’océan ? Franchement ?
Et puis il y a les différents protagonistes. Dans l’ensemble, ils sont très bien ; même Sam qui, au début, est trop dans les excès, entrant parfois dans le domaine de la caricature, a une bonne évolution et fini par être attachant. Mais alors Mr. Lopez ! Une caricature du mafieux un peu loser du début à la fin !
D’ailleurs, parlons-en de cette fin : tout est bien qui fini super méga TROP bien. Aucune demi-mesure, pas de nuance : ça ne pouvait pas se finir mal, donc il fallait que ce soit parfait, semble-t-il. Je n’en revenais pas ! Jusqu’aux dernières pages je me suis demandé comment ça allait se finir, en règlement de compte ou l’amiable, devant les tribunaux… Non.
Un dernier mot concernant le roman en lui-même, et plus particulièrement la narration ; chaque chapitre est divisé en plusieurs paragraphes qui reprend chaque personnage. On a l’impression de lire des témoignages, que ce soit de Matthew, Sam, Zia, Mr. et Mrs. Burton, le flic du quartier, la directrice de l’établissement scolaire, etc. Et ça, c’est plutôt cool, car c’est comme si Terence Blacker y ajoutait un touche de vérité.

Une remarque pour Gallimard : je sais que ce n’est pas forcément super bien traduisible, mais il est dommage que le titre en français, Garçon ou fille, sous-entend un choix, alors qu’en anglais, Boys 2 Girl, il est plutôt question d’un changement : le personnage passe du genre masculin au genre féminin.

Ce livre me prouve que non, ma sœur n’a pas que des super lectures (désolée, si tu me lis…).
Sur le site Internet de Gallimard, il est écrit « à partir de 13 ans ». Eh bien pas après 14 ans non plus hein ; OK, c’est un live pour ado, mais cela ne doit pas empêcher d’aborder certains sujets sans prendre des pincettes.
Toutefois, ce n’était pas non plus une mauvaise lecture, puisque j’ai rigolé à certains moments.
Je pense que cette lecture est bien pour un enfant qui aurait entre 10 et 14 ans.

Garçon ou fille, Terence Blacker • Titre VO : Boy 2 Girl • traduction : Stéphane Carn • Gallimard Jeunesse • 2005 • 320 pages • 11,90€ (6,90€ en format poche Pôle Fiction) • Genre : jeunesse, famille, travestissement • ISBN : 9782070509546

Publicités

8 réflexions sur “Garçon ou fille

  1. topobiblioteca dit :

    Ton avis est très claire et bien formulé =) C’est dommage que des opinions ne soient pas clairement dites, car l’intrigue peut être plutôt bonne. C’est génial d’avoir des livres pour ados mais j’ai parfois l’impression que les auteurs ne développent pas assez leur intrigue sous le prétexte de l’étiquette  »lecture ado » et c’est à regretter…

    J'aime

    • malecturotheque dit :

      Oui, je suis tout à fait d’accord avec toi.
      Ma sœur m’a dit que lorsqu’elle l’a lu il y a quelques années – elle devait avoir 13-14 ans à peu près – ça ne l’avait pas choquée que ça n’aille pas jusqu’au bout. C’est peut-être une question d’âge, mais je pense que si l’auteur va jusqu’au fond de ça penser, de son idée, les jeunes lecteurs ne s’en offusqueront pas.

      Aimé par 1 personne

  2. marinesbooks dit :

    Je ne connaissais pas ce roman, merci de la découverte. C’est vrai que c’est dommage pour la traduction du titre maintenant que tu le dis 🙂 Bon à savoir qu’il n’est pas traité comme il le devrait et qu’il est pris avec des pincettes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s