Comic Con de Paris, édition 2015

comicconlogo
La Comic Con de Paris se déroulait pour la première fois seule, sans être rattachée à la Japan Expo, du 23 au 25 octobre dernier.
Je me faisais une joie immense d’y aller, et ce pour plusieurs raisons : j’y allais avec une amie, on allait voir Frank Miller, Maisie Williams, et j’espérais pouvoir avoir une dédicace de Amanda Conner, et une de Jimmy Palmiotti, les auteurs du géniallissime Harley Quinn. Malheureusement, l’actrice de Game of Thrones a dû annuler sa venue. Qu’importe, nous sommes-nous dit, il y a encore plein de choses et d’artistes à voir !

Dans cet article un peu particulier, je vais vous parler du festival en lui-même, de quelques conférences (Miller et Azzarello pour The Dark Knight III : the Master Race, on reviendra sur Secret Wars…), et bien entendu de mes acquisitions, le tout accompagné de photos, évidemment !


Si nous voulions y aller le samedi, le sort en a décidé autrement, et nous n’avons pu avoir des places que pour le dimanche. Et à dire vrai, c’était amplement suffisant. La première Comic Con de Paris a pris place à la Grande Halle de la Villette, qui est un très bel endroit, mais s’avère au final très petit, surtout lorsqu’on est habitué, comme moi, à des lieux tels que le Parc des expositions de Villepinte, où se déroule la Japan Expo – pour le coup, c’est vraiment énorme. Pour la Comic Con, j’ai compté soixante-quatre stands, ainsi que les salles de conférences et les Artist Alley. Je sais, c’est déjà pas mal ! Malheureusement, les stands manquaient de diversité : j’en ai vu au moins trois avec pratiquement que des Funko Pop, personnages de la pop culture présentés sous la forme de figurines à grosse tête.

Le Funko Pop du Joker

Le Funko Pop du Joker

Imaginez un stand dont les étagères ne sont remplies que de ces figurines, eh bien ça fait beaucoup. Alors trois comme ça…
Côté comics, pour une convention qui s’appelle « Comic Con », c’en était assez peu fourni : si Panini Comics était bien présent, ce n’était pas le cas pour Urban Comics. On retrouvait toutefois pas mal de maisons d’édition telles que Delcourt (Walking Dead), Dargaud, les Humanoïdes Associés… ainsi que de plus petits stands pour des éditeurs méconnus, comme les éditions de l’Homme Sans Nom. Je ne connaissais pas du tout, et je dois bien vous avouer que certains titres sont vraiment très tentant.
Autre point négatif : il n’y avait pas de comics d’occasion ! Et c’est dommage, car j’avais fait ma liste et j’espérais pouvoir trouver mon bonheur… Toutefois, relativisons : c’est la première édition, le marché des comics en France est ce qu’il est, et le lieu n’était pas très grand, il est donc normal que les organisateurs aient eu à faire des choix.
Si nous avons vite fait le tour des différents stands de par leur nombre réduit, et les similitudes de certains, il est en revanche bon de noter que les conférences étaient intéressantes, et cela a pris pas mal de place dans notre planning : chacune d’entre elle durait une heure, et il fallait compter une heure d’attente pour espérer avoir une place – pour les grosses conférences.

The Dark Knight III : The Master Race, avec Brian Azzarello et Frank Miller
S’il y avait bien une conférence que j’attendais par dessus tout, c’était celle-ci ! Mais, comme vous le découvrirez en lisant mon article jusqu’au bout, ce n’était pas la plus intéressante, finalement.
Si vous souhaitez regarder la conférence dans son intégralité, je vous invite à visionner la vidéo de Mulder Mulderville (ci-dessous). Pour ma part, je vais vous en faire un résumé.

Cela fait trois ans que Miller et Azzarello travaillent sur ce nouvel opus des aventures de Batman, mais cela ne fait que quelques mois que nous le savons. Se retrouvant en moyenne deux fois par mois, ils proposaient, échangeaient leurs idées, des pièces d’un puzzle qu’ils tentaient d’assembler, faisant des tests, gardant des idées et en jetant d’autres… Mais ça va donner quoi, du coup ?
Ce troisième Dark Knight opposera Batman à Superman, dans une lutte qui mettra en jeu la survie de l’espèce humaine… Rien que ça ! Le chevalier noir sera plus âgé, plus mûr qu’auparavant, mais aussi et surtout moins intransigeant, plus dur.
Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, j’attends cette sortie avec beaucoup d’impatience ! Alors notez bien la sortie américaine : le 25 novembre prochain.

En nous dirigeant vers la deuxième conférence prévue sur notre planning, nous avons croisé la Bat-family steampunk. Le costume de Batman semblait particulièrement lourd, assez difficile à porter très longtemps, mais c’était en tout cas très réussi.

Batman, ailes dépliées

Batman, ailes dépliées

Catwoman et Batman

Catwoman et Batman

Secret Wars : la fin de l’univers Marvel
En 1984 sortait Secret Wars. En 2015, Marvel en fait une sorte de remake afin de mettre fin au multivers. Comme pour la conférence concernant The Dark Knight, je vous mets la vidéo, et je vais de mon côté résumé l’ensemble, chaque vidéo durant environ une heure. Ici, c’est une vidéo de Mar Vell :

Je vous rassure tout de suite : Marvel existe toujours après les guerres secrètes ! Il restera l’univers Ultimate, et l’univers normal, que vous connaissez au moins par les films. En revanche, tous les héros ne resteront pas…
Secret Wars, c’est un ensemble de revues : une qui suit l’histoire dans son ensemble, et dix autres axées sur des héros en particulier. Nous retrouverons donc Spider-Man, Deadpool dans ses Secret Secret Wars, les Gardiens de la Galaxie, Ultimate End, Avengers, Civil War, Battleworld, Marvel Zombies, Old Man Logan, et les X-Men. C’est donc l’intégralité des publications américaines qui sortiront en France dès janvier 2016, et ce jusqu’en mai. Il y aura la possibilité d’acheter chacune des revues en kiosque, et si vous les voulez toutes, notez bien que des coffrets les rassemblant toutes sortiront aussi chaque mois – chaque coffret rassemblerait aussi les variant covers… Avis aux amateurs !

Avant de poursuivre avec la dernière conférence, je vais vous présenter mes acquisitions. Soyons bien clairs : elles sont maigres car je n’ai pas trouvé les comics que je voulais acheter plus que tout, Urban Comics n’étant pas là. J’ai toutefois pu avoir cette superbe édition de Monopoly, spéciale Pokémon :

Les pions à jouer : Rondoudou, Pikachu, Carapuce, Evoli, Salamèche, Bulbizarre

Les pions à jouer : Rondoudou, Pikachu, Carapuce, Evoli, Salamèche, Bulbizarre

Le plateau de jeu et les cartes

Le plateau de jeu et les cartes

L’argent est devenu Pokédollar, les rues à acheter sont des pokémons, les gares des balls, les maisons des boutiques et les hôtels des centres pokémon, etc.
Il faut savoir que j’adore Pokémon, que j’adore le Monopoly – si je pouvais, j’aurais la version Game of Thrones, Walking Dead, Zelda, Doctor Who…
Ça coûte 35€, et vous pouvez les trouver dans les boutiques de jeux.

C’était marqué sur internet, mais pas sur le programme papier, je craignais donc qu’il y ait une erreur et qu’ils ne soient pas présents le dimanche, je parle évidemment de Amanda Conner et Jimmy Palmiotti ! Je vous en ai parlé car ils travaillent tous les deux sur Harley Quinn, et j’espérais vraiment avoir leur dédicace… c’est chose faite ! Et autant vous dire que je suis vraiment très très heureuse. Le bonus – je n’y ai pensé qu’une fois Palmiotti parti – c’est la photo :

Les dédicaces de Amanda Conner et Jimmy Palmiotti

Les dédicaces de Amanda Conner et Jimmy Palmiotti

Photo en compagnie d'Amanda Conner

Photo en compagnie d’Amanda Conner

Nous avons conclu notre journée à la Comic Con de Paris par une conférence sur la réalité virtuelle, ayant pour titre :

Réalité Virtuelle : le futur de la création vidéo ?
Cette conférence était animée par Antoine Cayrol (Okio Studios) et Olivier Godest (Guidelines), et s’est avérée des plus passionnantes.
La RV, c’est quand vous mettez un masque sur vos yeux et un casque sur vos oreilles ; vous êtes alors plongés dans une immersion des plus totales. A ne pas confondre avec la réalité augmentée (RA) !
J’avais étudié le sujet il y a de cela cinq ans, quand j’étais à la fac, et je peux vous dire que les avancées technologiques sont vraiment grandes. S’il faudra attendre encore deux à trois ans pour que le marché s’ouvre plus, la question qui se pose surtout est de savoir comment rendre l’expérience plus sociale, puisque pour le moment, le consommateur est immergé seul dans un univers, sans grande possibilité de communiquer avec le monde réel qui l’entoure. Qu’à cela ne tienne, les entreprises, petites ou grandes, sont déjà en train de travailler sur le sujet !
Je ne vais pas m’étendre sur le sujet car je ne suis pas sûre que cela intéresse beaucoup d’entre vous. Mais si c’était le cas, n’hésitez pas à me le dire en commentaire, et je vous répondrai du mieux possible.

Terminons par diverses photos prises durant la Comic Con :

Batman

Batman X le Joker

SuperBatMan

Le stand Jurassic World

La Comic Con était envahit par l’univers de Star Wars

Il y avait des bataillons complets de Stormtroopers dans les allées de la Comic Con !

Une convention faible au niveau des stands, mais de grande qualité quant aux conférences. Ce n’est que le début, et vous pouvez compter sur moi pour y retourner au cours des prochaines années !
J’espère que cet article vous aura plu. Si vous y êtes allé.e.s, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

La Grande Halle de la Villette

Publicités

14 réflexions sur “Comic Con de Paris, édition 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s