X-Men : No More Humans

X-Men : No More Humans

Quatrième de couverture :

Les X-Men se réveillent et découvrent qu’il n’y a plus aucun humain sur la planète. De monsieur Tout-le-Monde aux Avengers en passant par les Fantastiques, tous les homo sapiens ont disparu. Il va donc falloir que les mutants s’unissent pour élucider ce mystère et ramener les humains sur Terre. Mais désirent-ils tous leur retour ?
Réalisé par Mike Carey et Salvador Larroca, voici le premier Graphic Novel des X-Men depuis le classique « Dieu crée, l’homme détruit ».

Mon avis :
Si le résumé de l’éditeur fait extrêmement envie, il est toutefois bon de noter qu’il n’est en vérité pas du tout question des Avengers ou des 4 Fantastiques. Et c’est dommage car cela aurait pu être un très bon sujet à aborder dans No More Humans. Mais non, dans ce graphic novel, seule compte la résolution de l’affaire. Il est aussi très vite fait question du problème que cela peut poser s’il n’y a plus du tout un seul humain sur Terre, mais elle est loin d’être approfondie, pour plutôt laisser place à l’enquête, à la baston, et à beaucoup de dialogues.
Ce qui est embêtant aussi, dans ce comic, c’est que si le lecteur ne suit pas les diverses séries des X-Men, alors il peut être un peu perdu en débarquant dans cette histoire : les différents groupes de mutants, Raze… Il est dommage qu’il n’y ait pas eu un point fait au début ou à la fin de cet album, pour que le lecteur puisse avoir quelques éclaircissements.
Toutefois, la bonne écriture de ce récit permet bien de cerner les relations entre les divers protagonistes, et il est agréable de constater que pour de nombreux mutants, leur présence ne se résume pas à un caméo – je pense notamment à Psyloche qui m’a fait une forte impression malgré sa présence assez minime.
Dommage pour la fin qui, même si en soit n’est pas mauvaise, elle n’est pas pour autant bonne ; je l’ai trouvée un peu trop facile. Et si je me contentais de vous dire cela, il manquerait un point important : en dehors du fait que Fauve s’assure comme il peut que cette histoire soit bien terminée, Mike Carey ne nous donne pas pour autant l’impression que l’aventure va marquer d’une façon ou d’une autre nos mutants préférés, ou même avoir un impact quelconque sur leur vie.
En ce qui concerne les dessins, j’ai beaucoup aimé le travail réalisé par Larroca, à l’exception des cheveux de Tornade : si parfois il s’agit bien d’une chevelure argentée, j’ai parfois l’impression d’avoir affaire à la nageoire dorsale d’un poisson… Et les cases sont assez vides : en dehors des mutants, il n’y a pas grand chose, les décors étant assez sobres d’une façon générale. Mis à part ça, les dessins sont vraiment beaux. Et il faut aussi remercier Justin Ponsor pour les couleurs, qui sont superbes, et qu’il a fait en collaboration avec Matt Milla, Jeromy Cox et Guru-eFX. Les couleurs sont tantôt vives, tantôt sombres, mais mettent toujours suffisamment en valeur les personnages.

X-Men : No More Humans, c’est une lecture qui s’avère pour moi un peu mitigée. Toutefois le négatif est suffisamment balayé par le positif pour que je retienne de ce volume un bon moment.

X-Men : No More Humans, Mike Carey (scénario) et Salvador Larroca (dessin) • traduction : Thomas Davier • Panini Comics • 2014 • 128 pages • 12,70€ • Genre : super-héros, graphic novel • ISBN : 9782809441154

Publicités

2 réflexions sur “X-Men : No More Humans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s