Cité 19 – Livre 1. Ville noire

Cité 19

Merci à Babelio et aux éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce roman.

Quatrième de couverture :

Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l’a précipité dans le vide ?
Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu’il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d’un inquiétant personnage. Elle suit l’homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille… 150 ans plus tôt !
Pour Faustine, c’est le début d’une série d’aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l’Histoire.

Mon avis :
Paris, les histoires de voyage dans le temps, le XIXème siècle, un thriller, de la SF… Ce roman avait tout pour me plaire, et quand Babelio m’a proposé de le gagner, j’ai sauté sur l’occasion ! Malheureusement, je ressors de cette lecture avec un avis un peu mitigé ; cela fait plus d’une demie heure que je tente d’écrire ma chronique, et je ne sais pas du tout par où commencer. Tout ce que je sais, c’est que je ne vais pas pouvoir vous en dire grand chose, au risque de vous en dire trop sur l’intrigue et l’évolution des protagonistes.

Cité 19 – Livre 1. Ville noire est découpé en deux parties : dans la première, nous découvrons Faustine, sa famille, ses amis, et comment elle se retrouve dans le Paris du XIXème siècle, comment elle s’intègre en ces lieux. Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé tout cela ; toutefois, il m’a été difficile d’apprécier la seconde moitié de cette première partie. En effet, alors qu’initialement nous suivons Faustine à la recherche de son père, et qui tente de découvrir comment elle a pu faire ce bond dans le temps, très vite l’histoire prend une toute autre direction pour oublier le paternel – nous n’entendons plus parler de lui – et partir sur une enquête et une histoire de vengeance. Je ne m’attendais pas du tout à cela, et j’ai alors commencé à avoir du mal à poursuivre ma lecture.
Heureusement, la deuxième partie de Cité 19 a changé la donne : nous comprenons enfin (à peu près) comment Faustine s’est retrouvée dans le vieux Paris. Et là, je ne peux plus en dire grand chose, si ce n’est que j’ai tout de suite repris ma lecture avec plaisir ! Puis il y a eu un nouveau moment de flottement, avant que j’ai encore un regain d’intérêt pour ce roman. Si rien n’est véritablement dévoilé dans ce premier tome (quelques petites choses, qui ont quand même leur importance), je pense que le deuxième tome, Zone Blanche, qui paraît ce mois-ci, nous apportera plus d’éléments de réponses, et les liens qui peuvent nous manquer entre certaines choses pour mieux les comprendre.
Les points positifs importants que je retiens sont Faustine, qui va changer pour mieux s’intégrer à la société parisienne du XIXème siècle – j’ai trouvé son personnage très intéressant, les premiers émois, l’enquête car je veux savoir qui est l’asssassin et pourquoi il commet ces meurtres, l’écriture de Stéphane Michaka, Paris, des révélations en début de deuxième partie dont je ne peux pas vous parler, etc.
Les points négatifs qui me font moins apprécier le romans sont le fait que ça parte dans tous les sens, le personnage de Lucie, que l’on n’en sache pas plus sur les Illumistes, les Veilleurs,mais aussi le triangle amoureux, etc.

Je me doute que l’auteur nous en révélera plus par la suite, et que tout prendra sens, mais pour le coup, Ville noire n’est pas à la hauteur des mes attentes. Si ma lecture s’est révélée assez mitigée, j’ai toutefois plus aimé que détesté, et j’ai hâte de lire Zone blanche pour me faire un véritable avis sur Cité 19 : si je n’ai pas apprécié plus que ça ce premier tome, c’est en grande partie parce que nous avons très peu de réponses aux trop nombreuses interrogations qui se posent. Je suis persuadée que ce deuxième tome consolidera l’intérêt de la série en y répondant.

Cité 19 – Livre 1. Ville noire, Stéphane Michaka • Pocket Jeunesse • 2015 • 368 pages • 16,90€ • Genre : SF, thriller, jeunesse • EAN : 9782266241410

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.
challenge-litteraturedelimaginaire

Publicités

28 réflexions sur “Cité 19 – Livre 1. Ville noire

  1. Carnet Parisien dit :

    Du coup on va se voir à la rencontre 🙂 Moi aussi j’ai regretté que Faustine oublie son père pour se concentrer sur le tueur en série… Je suis restée sur ma faim et c’est vraiment dommage. J’attends avec impatience les réponses à mes questions. J’ai un peu eu l’impression quand même que l’auteur avait trop d’idées pour un seul livre, et qu’il voulait absolument parler de tout sans concession. J’attends de savoir ce que ça va donner dans le tome deux.

    Aimé par 1 personne

  2. arcanesouvertes dit :

    Je suis assez d’accord avec toi pour Cité 19, j’avais beaucoup d’attentes pour cette histoire qui m’intriguait. Et si j’en ai aimé pas mal de choses, pas mal d’éléments m’en laissent un avis mitigé. Je n’ai pas réussi à m’attacher à Faustine, mais je suis curieuse de connaître le dénouement de son histoire !

    Aimé par 1 personne

  3. NovaBaby dit :

    J’en lis beaucoup d’avis plus ou moins mitigés, je pense que j’essaierai de l’emprunter pour me faire ma propre opinion, du coup.
    Le pitch me tente vraiment, et je Mr dis qu’en étant au courant des défauts relevés, j’aurais peut-être des attentes moins importantes…

    Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      Il est vrai que lorsqu’on lit un premier tome, on s’attend souvent à ce que les choses se mettent bien en place, pas que ce soit une simple introduction. Je ne peux donc pas pour le moment conseiller cette série, puisque le premier tome ne m’en a pas dit assez.

      Aimé par 1 personne

  4. instantslecture dit :

    Dommage, le fait de mêler fantastique, thriller et historique me paraissait tentant ! Le fait que ce soit un tome d »introduction » me tente un peu moins… Je préfère rentrer directement dans l’action, m’identifier aux personnages et habiter leur univers … J’attendrai donc sans doute les avis du tome 2 pour plonger dans celui-ci !

    Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      En fait, si au début on pense à du fantastique, il s’avère rapidement qu’il s’agit de SF (j’aime autant les deux, mais ça reste très différent).
      Je suis en train de lire le second tome, et il me plaît déjà bien plus ! J’en ferai prochainement une chronique, quand je l’aurai fini 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s