Wonder Woman, déesse de la guerre, t.1 : Insurrection

Wonder Woman, déesse de la guerre, t.1 : Insurrection

Résumé de l’éditeur :

Après avoir remplacé son ancien mentor décédé, Arès, le Dieu de la Guerre, Diana, la princesse des Amazones, reprend son titre légitime de régente de Themyscira. Mais ces deux facettes de Wonder Woman sont remises en cause par l’arrivée d’une rivale aux aptitudes similaires !

Ce volume comprend deux récits :
Insurrection
Pour l’amour d’une reine

Mon avis :
Les rares aventures de Wonder Woman que j’ai lu dataient quelque peu, et du coup je redécouvre un peu cette héroïne. Diana (Wonder Woman) occupe désormais plusieurs rôles : celui de régente des Amazones, celui de justicière au sein de la Ligue de Justice, mais aussi celui de déesse de la guerre. Tiraillée entre ses différents rôles, elle ne peut être tout cela à la fois et a du mal à tous les assumer ; Diana fait donc des compromis.
Cela n’est pas au goût de toutes les guerrières amazones, et si certaines soutiennent Diana envers et contre tout, d’autres, en revanche, fomentent dans son dos.

Le récit est très intéressant, et surtout nous découvrons une Wonder Woman qui n’est pas infaillible. Alors qu’elle continue à se battre aux côtés des autres membres de la Ligue de Justice, ceux-ci ont conscience que leur amie rencontre des problèmes, et tentent de l’aider comme ils peuvent, sans trop interférer dans sa vie. Et puis il y a les problèmes qu’elle rencontre auprès des Amazones : longtemps les hommes – amants, fils, frères – ont été rejetés de l’île, et maintenant Diana tente de les faire accepter, qu’ils puissent s’établir auprès de ces femmes, compagnes, mères, soeurs… Mais la nouvelle régente va devoir se battre contre une ennemie redoutable, qui refuse la venue de ces hommes, et surtout prête à prendre sa place sur le trône.
Les dessins sont beaux, dynamiques, et j’ai fini ce comics en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Le petit plus est le dernier chapitre, Pour l’amour d’une reine : si j’ai moins aimé le style de dessin de Goran Sudžuka, je dois bien admettre que c’était très bien d’avoir ajouté cette courte histoire, afin de comprendre les motivations de l’instigatrice. Et en plus, c’est une très belle histoire (bon, j’avoue, c’est un peu triste), et nous comprenons les réticences de cette femme à laisser des hommes s’installer sur l’île des Amazones.

Un très bon premier tome, plein de promesses pour la suite des aventures de Wonder Woman, que je lirai avec grand plaisir !

Wonder Woman, déesse de la guerre, t.1 : Insurrection, Meredith & David Finch, et Goran Sudžuka • Titre VO : Wonder Woman Vol.7 : War-Torn •  traduction : Thomas Davier • Urban Comics • 2016 • 168 pages • 15€ • Genre : comics, super-héroïne • EAN : 9782365778152

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.
challenge-litteraturedelimaginaire

.

Publicités

13 réflexions sur “Wonder Woman, déesse de la guerre, t.1 : Insurrection

  1. rp1989 dit :

    J’ai commencé une autre série de comics Wonderwoman en plusieurs tomes. J’ai lu le tome 1 et devrait pas tarder à lire le 2 (je te le recommande d’ailleurs).
    J’aime beaucoup ce personnage et ta chronique m’a donné envie de lire ces deux tomes de comics.
    Bisous à toi!

    Aimé par 1 personne

  2. lireenbulles dit :

    Si tu as aimé, je te conseille le Wonder Woman Odysée tome 1 et 2 dispo chez Urban. ça a été mes premiers albums Urban à l’époque de l’arrivée de l’éditeur sur le marché. Et j’ai adoré cette Wonder Woman moderne, mais qui en même temps rend hommage à sa mythologie passée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s