Adieu ma concubine

Adieu ma concubine

Quatrième de couverture :

De 1920 à 1970, des amis d’enfances, membres de l’Opéra de Pékin, vont s’aimer, se tromper, se trahir. Sur fond de bouleversements politiques, les acteurs Dieyi et Xiaolou, et la courtisane Juxian, rejouent le désir et la trashison dans cette épopée faite de soir, d’opium et de musique. Adapté au cinéma par Chen Kaige, avec Gong Li, Adieu ma concubine est l’un des succès de la fin du XXè siècle, Palme d’or 1993 du Festival de Cannes.

Mon avis :
Ce roman a d’abord été publié en 1985. Suite à la sortie du film de Chen Kaige, Lilian Lee a modifié son roman (je ne sais pas dans quelle mesure). C’est de cette version, sortie en 1993, dont je vais vous parler.

Adieu ma concubine suit l’histoire de deux acteurs d’opéra, de leur enfance à leur vieillesse. Ainsi nous découvrons brièvement leur éducation, comment leur relation s’est créée (au cours des premiers chapitres). Puis ils grandissent, deviennent des acteurs de plus en plus connus… Malheureusement, ce n’est pas si simple, et la politique et la guerre ne vont pas faciliter leur vie.
Lorsque j’ai commencé ce livre, j’ai eu quelques difficultés avec les noms des personnages : les enfants s’appelaient tous « Xiao »-quelque chose, « Xiao » voulant dire « petit ».
Si la plume de Lilian Lee m’a laissée indifférente – est-ce vraiment sa plume, ou bien la traduction? -, j’ai toutefois beaucoup apprécié l’évolution des personnages : Dieyi, qui est le dan de la troupe (l’acteur qui joue les femmes) a créé des liens très forts avec son camarade Xiaolou. Mais pour Dieyi, leur relation est plus forte qu’une simple amitié ou fraternité. Prêt à tout pour son ami, il va rapidement déchanter quand ce dernier va lui présenter une femme, Juxian.
Entre amour, jalousie, trahison et amitié, la vie de ces acteurs est mouvementée. Mais cela est sans compter sur l’Histoire qui suit son chemin : de l’invasion japonaise aux différents gouvernements chinois, Dieyi et Xiaolou vont passer du statut de stars de l’Opéra à celui de traîtres. Les trois personnages principaux de ce roman m’ont touchée, m’ont parfois énervée, je les ai à la fois aimés et méprisés… Je suis passée par tous les sentiments possibles à leur égard – chose assez rare lors de mes lectures.

Plus que la vie de deux acteurs, Lilian Lee nous parle de l’Histoire et de la société chinoise durant le XXème siècle. Dieyi et Xiaolou en sont les fils conducteurs.
Adieu ma concubine est un roman qui ne vous laissera certainement pas indifférent.e.s.

Adieu ma concubine, Lilian Lee • Titre VO : Bawang Bie Ji •  traduction : Geneviève Imbot-Bichet • J’ai lu • 1993 • 313 pages • 6€ • Genre : drame, opéra, historique • ISBN : 978-2-277-23633-7

Ce roman participe au Challenge contre l’homophobie 2016.
rainbow-flag3

Publicités

7 réflexions sur “Adieu ma concubine

  1. fjva dit :

    J’avais trouvé l’écriture assez dénuée de sentiments la première fois, peu après la sortie du film, et récemment je l’ai relu et trouvé plus prenant que dans mon souvenir. Du coup, je me demande si ce n’est pas dû aux modifications dont tu parles… ou si j’ai lu la même version les deux fois (c’était des emprunts dans deux bibliothèques différentes), et c’est juste mon ressenti qui a changé. Le roman dégage moins d’émotions que le film, à mon avis.

    Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      C’est vrai que l’écriture donne l’impression d’un détachement total par rapport au récit, on reste à distance des personnages.
      Je n’ai pas vu le film, mais maintenant que j’ai lu le livre, j’ai très envie de le visionner ! Il doit en effet dégager plus d’émotions 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. oursebibliophile dit :

    Je ne savais pas du tout que c’était un livre à l’origine ! J’adore le film même si je ne l’ai pas revu depuis longtemps. J’apprends quelque chose là, merci !
    Je le découvre via ta queerothèque et j’en profite pour te dire que je trouve que c’est vraiment une super idée ! Je viendrai sûrement y piocher des idées de temps en temps (et tu conseilles Le bleu est une couleur chaude et pour ça ♥).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s