Carrie

Carrie

Notre résumé :

Carrie est une lycéenne profondément malheureuse car brimée par ses camarades. Sa mère, quand à elle, est une croyante fanatique, une puritaine pour qui les menstruations et le sexe sont tabous car l’œuvre du Diable.

Du coup, quand la jeune fille a ses premières règles, alors qu’elle prend une douche après le sport, elle est terrorisée et pense mourir ! Les autres filles se moquent et lui lancent des tampons et des serviettes hygiéniques à la figure, l’insultent…
Alors que Carrie est paniquée, un étrange pouvoir, se réveille en elle : de par sa seule volonté, elle peut déplacer des objets à distance. Si elle croit d’abord au hasard, elle se rend vite compte que c’est elle qui crée ces « accidents », et cherche alors à maîtriser son pouvoir.
Quand, le soir du bal de l’école, ses harceleurs lui tendent un piège encore plus cruel que les autres, la pauvre Carrie a pour une fois en main les armes pour se défendre.

Avec Juliette, du blog Tanuki No Monogatari, nous avons fait une lecture commune de Carrie. Nous avons choisi de vous présenter nos retours ensemble.

Mon avis :
Pourquoi as tu été attirée par ce livre ?
Ma lecturothèque : Stephen King est réputé pour être un grand auteur et, si j’ai découvert ses œuvres par le biais des adaptations cinématographiques quand j’étais petite, j’étais curieuse de me faire un avis sur son écriture, ses récits… J’ai choisi de commencer avec Carrie, qui est son premier roman publié.
Le Tanuki : Mes parents lisaient peu à part pendant les vacances où les valises étaient pleines de livres empruntés à la bibliothèque. Ils n’ont aussi jamais été très regardant sur ce que je lisais, Stephen King a donc fait partie de ces auteurs qui m’ont accompagnée très jeune pendant les mois d’été. Avec le recul, je me dit que j’étais un peu petite quand même pour les CujoCarrie et autre Simetierre ^^ ;

Qu’est ce qui t’a plu ?
Ma lecturothèque : Ce qui m’a le plus plu, ce sont les extraits de journaux, de livres, de témoignages qui parsèment le récit, ainsi que les pensées des personnages, qui ajoutent un plus à la narration. J’ai aussi aimé certains personnages, auxquels je me suis attachée, même si on ne les a pas forcément beaucoup suivis, l’histoire tournant autour de Carrie, de sa mère, et de Susan Snell.
Le Tanuki : Carrie m’avait beaucoup marqué car c’est l’un des premiers livres parlant de harcèlement que j’ai lu. Je devais avoir une dizaine d’années lors de ma première lecture, nous venions de déménager et j’avais de mal à me faire à ma nouvelle école. Autant dire que le thème m’a touchée !

Qu’est ce qui t’as gênée ?
Ma lecturothèque : Qu’il n’y ait aucune ponctuation quand il s’agit des pensées ! Elles sont entre parenthèses, tout en minuscule, et c’est tout. Mais on finit par s’y habituer.
Le Tanuki : J’ai une vieille édition J’ai Lu où les extraits de journaux etc ne sont pas bien distingués du récit. Ça fait un peu fouilli et j’avoue que j’ai un peu tendance à vouloir les sauter. Ah oui et la police minuscule n’apporte pas un grand confort de lecture !

As tu vu le film de Brian de Palma ?
Ma lecturothèque : Oui, il y a longtemps, quand j’étais jeune, alors je ne me souvenais pas vraiment de ce qu’il s’y passait, si ce n’est le bal. Du coup je l’ai regardé l’autre jour ; qu’est-ce que j’ai ri en voyant les cheveux de Tommy ! Et puis, il y a cette scène au début, avec les lycéennes sous la douche, qui est lente, qui prend son temps pour montrer les corps avant de passer à celui de Carrie, et de s’y attarder aussi. Si dans le roman, elle est un peu ronde, ici, elle est maigre ! J’ai vu cette scène, et je me suis demandée si je regardais le bon film. Puis Carrie s’est mise à saigner, et donc oui, c’était le bon film. La fin se contente du bal et de la mère, alors que dans le roman, c’est la ville entière qui est en proie aux flammes ! Et je n’ai pas apprécié la punition divine qui annihile la maison des White.
Le Tanuki : j’ai été un peu traumatisée par la scène de la douche lorsque Carrie a ses règles pour la première fois. Je me souviens m’être demandée si c’était physiquement possible de saigner autant à grosses gouttes pendant ses règles ! (la réponse est oui xD). A part ça j’ai peu de souvenir de ce film sauf la scène iconique du bal, lorsque Carrie, sa robe blanche couverte de sang de cochon, reste là complétement tétanisée. Comme le souligne Aurélia, la Carrie du film est plus jolie que le personnage du film. Mais, l’actrice Sissy Spacek était parfaite dans le rôle : quand je relis Carrie maintenant, c’est elle que je vois.

 A qui recommanderais tu ce livre ?
Ma lecturothèque : A tout le monde qui veut lire du fantastique ; Carrie ne fait pas peur. Je suis du genre à avoir facilement peur, mais je n’ai pas eu peur. Il y a quelques scènes dérangeantes (le harcèlement scolaire, la mère de Carrie, qui est totalement fanatique…), atroces (la décapitation des truies…), mais rien d’immonde non plus. Aussi, pour celles et ceux qui veulent découvrir Stephen King, je pense que commencer avec Carrie, c’est pas mal. En tout cas, c’est ce que j’ai fait, et j’ai bien l’intention de continuer à découvrir ses romans !
Le Tanuki : Carrie est le premier roman de Stephen King est c’est pour moi l’un des meilleurs pour découvrir le style et les thèmes chers à cet auteur (il est en plus assez court surtout quand on le compare aux pavés que sont Le fléau ou Dôme). Mis à part la folie fanatique de la mère de Carrie, l’histoire est au final assez proche de nous – la méchanceté, la solitude mais aussi l’amitié et les premiers émois amoureux. C’est un livre plus étrange que vraiment horrifique. Si vous avez peur de votre ombre, mieux vaut lire Carrie que Ca 😉

Carrie, Stephen King • Titre VO : Carrie •  traduction : Henri Robillot • J’ai lu • 1974 (1986 pour mon édition) • 256 pages • 7,10€ (édition J’ai lu 2010) • Genre : fantastique, vengeance • ISBN : 2277118354

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.
challenge-litteraturedelimaginaire

.

.

.

Publicités

51 réflexions sur “Carrie

      • Sev dit :

        Tout à fait d’accord sur le fait que ce sujet mériterait d’être largement plus abordé en littérature. Oui, les mangas en parlent plus, c’est vrai.
        Ce que j’aime chez King, c’est qu’il pointe du doigt les dérives de la société dans laquelle on vit… et qu’il nous montre que si on va trop loin, ça peut se retourner contre nous.

        Aimé par 1 personne

  1. lespagesquitournent dit :

    J’ai adoré lire vos deux avis sur ce livre ! Ce genre de questions/réponses a son charme. De plus, j’ai appris une chose : que cet ouvrage avait été adapté au cinéma (et que je dois me méfier de la scène de la douche xD). Je vais essayer de trouver le film et, peut-être plus tard, le livre également.
    Très bel article, en tout cas !

    Aimé par 1 personne

  2. Lutin82 dit :

    J’ai vu le film il y a un bon bout de temps, j’ai comment dire … pas apprécié à sa juste valeur. Celui-là et un ou deux autres, du coup, j’ai lu mon premier King en décembre l’année passée!
    Bon Carrie ne me tente pas !

    J'aime

    • malecturotheque dit :

      Les films n’ont pas grand chose à voir avec le livre, si ce n’est la trame principale : règles, mère puritaine et folle, bal, massacre. Les films ne vont pas assez loin par rapport au livre ; ce dernier donne une dimension réelle aux faits, avec des témoignages, etc. Et la fin ne se déroule pas du tout de la même façon ! Honnêtement, pour avoir vu ceux de 1976 et 2013, je n’en garderai pas un souvenir impérissable ^^’
      Quelle adaptation cinématographique as-tu vu ? Qu’est-ce qui ne t’a pas plus pour que tu n’aies pas apprécié ?

      Aimé par 1 personne

  3. pepparshoes dit :

    Mon préféré reste Shining, mais j’avais beaucoup aimé Carrie. Par contre, j’ai la même édition J’ai lu super vieille, et c’était vraiment fatigant de s’adapter aux changements. Mais par contre, je préfère l’adaptation plus récente, je dois l’avouer. Parce que je n’accroche pas du tout avec la Carrie maigrichonne. Pourtant je l’ai vu plusieurs fois, et je n’ai vu l’adaptation moderne avec Chloé Moretz que la semaine dernière, mais vraiment, Spacek ne passe pas.

    Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      La narration est assez différente (dans le film, on ne sait pas ce qu’il va se passer, alors que dans le livre, on nous rapporte des faits, des témoignages, en plus du récit qui suit son cours), mais il est effectivement super 🙂
      Quelle adaptation as-tu vu ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s