The Irregular at Magic High School, t.1 : Enrôlement

The Irregular at Magic High School, t.1 : Enrôlement

Quatrième de couverture :

En 2095, trente ans après l’intervention des magiciens qui mirent fin à la Troisième Guerre mondiale, la magie, autrefois fruit des mythes et légendes, est devenue une technologie courante tout comme les pouvoirs qu’elle procure.

Tatsuya Shiba et sa jeune sœur Miyuki ont tous deux rejoint la plus prestigieuse de toutes les écoles de magie, mais si l’un est relégué au rang des élèves les moins doués, l’autre est considérée comme un véritable prodige.

Alors qu’ils ne rêvent que d’une scolarité sans histoire, les conspirations et les menaces pesant sur l’académie les forceront à agir !

Mon avis :

La magie et les technologies ne font plus qu’un. Dans le monde entier, des lycées ont fleuri afin de former les futurs magiciens. Nos deux héros, Tatsuya et Miyuki Shiba, viennent d’intégrer le Premier Lycée, le lycée de magie le plus réputé du Japon. Et si le résumé met l’accent sur des manigances, des menaces pesant sur l’école, le récit s’avère toutefois bien différent !
Une très grande partie du roman sert d’explication aux nouvelles formes de magie, mêlant celle-ci aux technologie. Si j’ai trouvé cela intéressant, j’ai aussi trouvé l’ensemble assez indigeste : trop d’explication tue l’explication, ça ralentit le rythme de lecture. A côté de cela, il y a tout l’aspect de la vie scolaire qui nous est présenté : le conseil des élèves, le comité de discipline, le déroulement des cours… C’est important, et c’est plutôt sympa, mais j’ai trouvé que dans ce tome, cela n’apportait pas grand chose. Finalement, il faut presque attendre le deuxième tiers du livre pour qu’une véritable intrigue se mette en place, et qu’on découvre enfin les fameuses conspirations dont on nous parle dans le résumé.
En ce qui concerne les personnages, si j’ai plutôt apprécié le personnage principal, Tatsuya, je l’ai tout de même trouvé assez classique dans le rôle du beau gosse intelligent, plus fort qu’il n’y paraît, plutôt insensible aux charmes des belles jeunes filles de son âge. D’ailleurs, les personnages féminins m’ont totalement exaspérée : elles sont toutes plus belles les unes que les autres, et font parfois preuve d’une immaturité incroyable, même pour des adolescentes de 15-16 ans. Mention spéciale à Miyuki, qui semble en plus avoir un gros crush pour son frère ; leur relation semble assez incestueuse, surtout au début du livre (par la suite, ils semblent en jouer, comme si c’était une blague entre eux, mais ça reste quand même très étrange). De plus, si l’histoire se déroule en 2095, je n’ai toutefois pas eu l’impression que les mentalités aient évolué depuis notre époque, notamment en ce qui concerne les rapports entre les femmes et les hommes. Toutefois, j’ai apprécié que les héroïnes n’aient, pour la plupart, pas besoin de garçons ou d’hommes pour s’en sortir – sans être extraordinaire, c’était sympa de voir qu’il n’y avait pas que Tatsuya pour sauver tout le monde (il y a d’autres garçons, mais ils m’ont moins marquée).
Quant à l’écriture, la seule chose que j’en retiens, c’est qu’elle est très visuelle : Tsutomu Sato décrit beaucoup les actions, et je me suis clairement imaginé les scènes comme si je regardais un anime ; il faut dire que les illustrations de Kana Ishida, qui accompagnent le roman, aident aussi à cette visualisation. Je ne pense pas que l’écriture plaira particulièrement à beaucoup de monde, mais je ne crois pas que qui que ce soit la détestera. Elle est plutôt simple et efficace, en plus de bien représenter les faits et gestes des protagonistes, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Au final, dans ce premier tome de The Irregular at Magic High School, il y a trop d’explications : elles laissent peu de place à l’intrigue, ainsi qu’au développement des personnages. C’est une sorte de très grosse introduction à un univers qui m’a bien plu, et maintenant que le plus indigeste est passé, j’attends de lire la suite pour voir comment l’histoire et les héros évolueront.

The Irregular at Magic High School, t.1 : Enrôlement, Tsutomu Sato, illustrations de Kana Ishida • Titre VO : The Irregular at Magic High School, Volume 1-2 • traduction : Nesrine Mezouane • Ofelbe • 2016 • 440 pages • 19,99€ • Genre : fantastique, science-fiction • ISBN : 9782373020151

Merci Ofelbe pour l’envoie de ce roman, pour la découverte des light novels.

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

.

Publicités

8 réflexions sur “The Irregular at Magic High School, t.1 : Enrôlement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s