L’année du deuxième fantôme

L’année du deuxième fantôme

Quatrième de couverture :

Ce soir-là, sur le donjon en ruine, Aba a vu une femme inconnue. La vieille Marie lui interdit d’en parler à son oncle Angus. Pourquoi ?
Le château où elle vit, perdu dans les brumes d’Ecosse, lui paraît de plus en plus en inquiétant, elle y remarque des choses étranges. Et puis il y a ce jeune médecin qui la soigne, et qu’elle surprend à rôder alentour. Qui est-il vraiment ? Parfois, troublée par le chant déchirant de la cornemuse, elle pense qu’elle devient folle. Mais une nuit, voilà que le plafond de sa chambre s’effondre et qu’elle découvre…

Mon avis :

Plus jeune, j’ai lu beaucoup de romans écrits par Evelyne Brisou-Pellen, à commencer par Les Cinq Écus de Bretagne, que j’avais étudié en classe de CM1. Par la suite, après d’autres de ses livres dévorés, je l’avais rencontrée à un salon littéraire, et j’étais repartie avec L’année du deuxième fantôme. Il y a peu, pour un item éphémère de la Coupe des 4 Maisons, je l’ai relu. Et j’ai passé un super moment.

L’année du deuxième fantôme, dont je vous ai présenté les premières lignes lors du rendez-vous éponyme, débute en nous présentant l’héroïne, Arabella, surnommée Aba. Récit à la première personne, celle-ci nous explique qu’elle a une santé fragile, et c’est la raison pour laquelle elle vit au fin fond de l’Ecosse, chez son oncle, et non pas en ville avec ses parents. L’histoire prend place quelques siècle avant le nôtre. Un jour, Aba croit voir un fantôme, et elle se demande alors si ce n’est pas parce qu’elle est malade. Le récit va alors tourner autour de cette apparition : Aba a-t-elle rêvé, a-t-elle bien vu ? Si un fantôme hante vraiment les lieux, qui est-il, et pourquoi est-il là ?
Une bonne partie se déroule dans le château de son oncle, mais ce n’est toutefois pas un huis-clos. Aussi, des personnages se rendent au château, et la jeune fille va faire plusieurs rencontres, lui permettant de s’interroger, de progresser… Les relations se tissent, et, comme dans les autres romans d’Evelyne Brisou-Pellen dont je me souviens, l’héroïne évolue, s’attache parfois à certaines de ses rencontres, et se débrouille aussi bien qu’elle peut. Et, comme dans ses autres romans, la fiction se mêle à la réalité en nous évoquant certains passages de l’Histoire écossaise.

L’année du deuxième fantôme est un bon roman à lire en automne, ou en hiver, bien au chaud. C’est l’occasion de nous évader vers d’autres horizons, et de chercher, avec Aba, quels sont ces secrets qui entourent le château.
Ce livre conviendra parfaitement à des enfants ou adolescents, tout comme à des adultes à la recherche de mystères.

Bonne lecture à vous.

L’année du deuxième fantôme, Evelyne Brisou-Pellen • Le Livre de Poche Jeunesse • 1996 (première publication) • 192 pages • 4,95€  • Genre : fantastique, jeunesse • ISBN : 9782013215855

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

.

Publicités

11 réflexions sur “L’année du deuxième fantôme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s