Skin Trade

Skin Trade

Quatrième de couverture :

Lorsqu’une vague de meurtres frappe la ville qu’elle croyait si bien connaître, Randi Wayde, détective privée, est immédiatement en alerte. […] Déterminée à résoudre cette affaire avec ou sans l’aide de la police, ce n’est pas seulement dans le labyrinthe des rues que Randi devra mener l’enquête, mais dans les recoins les plus sombres de son passé.

Mon avis :

J’ai volontairement enlevé une partie du résumé présent sur la quatrième de couverture, car je trouvais que ça apportait trop de détails quant à l’histoire. J’ai lu ce livre en sachant juste que c’est un thriller fantastique écrit par George R.R. Martin (Le Trône de fer), et que ma sœur, qui me l’a prêté, a aimé. De ce fait, j’ai eu quelques surprises en lisant Skin Trade, et je vous invite donc à ne pas lire les résumés le concernant.

Lorsqu’une proche de Willie se fait sauvagement assassiner, ce dernier se tourne vers son amie Randi, qui est détective privé, afin d’élucider cette histoire.
Skin Trade est écrit par George R.R. Martin, et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé son écriture (à la fois similaire et différente de celle qu’on trouve dans Le Trône de fer, mais peut-être que le genre littéraire joue là-dessus). On retrouve des personnages bien décrits, des actions ou des lieux détaillés mais pas surchargés (encore qu’il s’agisse d’une question de goût), et l’auteur nous transmet aisément la tension qui monte, les inquiétudes des personnages par le biais de sa plume. Parce que oui, il y a certains moments où j’étais vraiment sur les nerfs (heureusement pas souvent), et j’avais peur pour Randi ou Willie : allaient-ils survivre, et si oui, comment ? Aussi, il faut dire que le peu de détails que George Martin donne en parlant des cadavres m’a fait hérisser les poils ; preuve en est qu’il n’y a pas besoin d’en dire trop !
Côté personnages, si Willie m’a paru chaud lapin, faisant un métier ingrat…, il m’a toutefois été sympathique de part son humanité, et j’ai aussi apprécié Randi. Déjà, c’est une femme qui se débrouille bien toute seule, qui mène son affaire et n’est nullement en détresse, et même si elle m’a semblée moins sympathique que Willie, j’ai quand même accroché, et j’aurais aimé la découvrir un peu plus. D’autres personnages m’ont plu, notamment grâce au mystère qui les entoure, à ces connaissances qu’ils ne partagent pas avec les héros, et pourtant ils ne sont parfois que secondaires au récit.

Au final, nous avons là un roman qui se lit vite, plein de tension, de mystère, et qui nous tient en haleine jusqu’au bout. Un vrai bon thriller. Alors, oui, je vous recommande fortement Skin Trade !

Skin Trade, George R.R. Martin • Titre VO : The Skin Trade • traduction : Annaïg Houesnard • J’ai lu • 1989 (première publication) • 154 pages • 6€  • Genre : thriller fantastique • ISBN : 9782290101193

Ce roman a obtenu le prix World Fantasy Award en 1989.

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

.

Publicités

16 réflexions sur “Skin Trade

  1. Apophis dit :

    Il faut que je le lise celui-là (ainsi que Riverdream). Concernant l’écriture à la fois « similaire et différente du TdF », c’est surtout dû au fait que le premier traducteur du TdF (Jean Sola) en a fait des tonnes sur le côté médiéval, un aspect qui n’existe pas dans la VO (l’écriture de Martin est simple et directe). Donc si le traducteur de Skin Trade a respecté le style de Martin, il n’est pas étonnant que tu trouves à la fois des similitudes et des différencessignificatives.

    Merci pour cette critique 🙂

    Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      C’est vrai que contrairement à d’autres de ses romans, comme « Riverdream », celui-ci est un peu passé à la trappe, on n’en a pas vraiment entendu parler.
      Héhé, je comprends, j’ai aussi le même problème (et du coup la WL s’allonge encore et toujours ^^’).

      Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      En plus d’être attirant, et intrigant, il est assez court, ce qui permet de faire une petite coupure entre deux gros livres – sans compter qu’il est prenant et difficile à lâcher : ça en fait une lecture rapide, ce qui change des autres livres de Martin 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s