La soudaine apparition de Hope Arden

La soudaine apparition de Hope Arden

Résumé d’Audible :

Je m’appelle Hope Arden mais vous oublierez ce nom jusqu’à mon existence. Nous nous sommes déjà rencontrés des milliers de fois. Je suis la fille dont personne ne se souvient. Tout a commencé quand j’avais seize ans. Un lent déclin, un isolement inéluctable. Mon père qui oublie de me conduire au lycée. Ma mère qui met la table pour trois, pas quatre. Un prof qui omet de demander un essai que je n’ai pas rendu. Un ami qui me regarde et voit une étrangère. Qu’importe ce que je fais, ce que je dis, les blessures que j’inflige, les crimes que je commets. Vous ne vous souviendrez jamais de moi. On ne peut pas dire que ça me facilite la vie, mais ça fait aussi de moi une personne dangereuse.

Mon avis :

L’année dernière, j’avais découvert, et aimé, Les quinze premières vies d’Harry August de Claire North. Alors, quand j’ai vu sur le blog de Djihane qu’un nouveau roman était sorti, je l’ai immédiatement ajouté à ma wishlist. Il y a quelques semaines, tandis que je me demandais si j’allais tenter l’expérience des livres audio, je l’ai vu dans la boutique numérique ! Ni une, ni deux, ayant droit à un premier livre gratuit, j’ai jeté mon dévolu sur celui-ci et je l’ai téléchargé.
Cette chronique va être un peu particulière puisque je vais vous parler du roman de Claire North, mais aussi de ce que j’ai pensé de cette première expérience des livres audio.

La soudaine apparition de Hope Arden

Pour être honnête, si l’histoire m’a parue assez sympathique, j’aurais toutefois bien du mal à être précise : j’ai découvert cette histoire en livre audio, et je ne prenais donc pas de notes pendant ma lecture (je ne voulais pas faire « pause » toutes les cinq minutes). Et comme cette écoute date de décembre, l’ensemble est vague, et je vais sûrement oublier certains points.

Ce roman, c’est l’histoire de Hope Arden, une jeune femme dont personne ne se souvient jamais. Elle mène donc une vie solitaire, et vit de vols. Un jour, elle commet le vol de trop, celui qu’il ne fallait pas, et elle se retrouve face à une entreprise qui pourrait bien la retrouver, malgré le fait qu’elle soit oubliable…
Cette entreprise est à l’origine de l’application « Perfection », qui permet aux gens de devenir parfaits selon les normes de ses créateurs. « C’est quoi le rapport ? », me demanderez-vous. Eh bien il va s’avérer que cette application va prendre de plus en plus de place au cours du roman, mais je ne peux pas vraiment vous en parler, au risque de vous gâcher une partie de l’intrigue.
Alors parlons des personnages. Au début, j’aimais le personnage de Hope, bien qu’elle me fasse de la peine : personne ne se souvient d’elle, elle ne peut donc pas se faire d’ami.e.s, ne peut pas travailler, etc. La solitude incarnée. Mais, je crois qu’elle a dû péter un câble à un moment, et subitement je me suis éloignée d’elle. Elle ne m’intéressait plus tant que ça. Son sort ne m’indifférait pas, je voulais savoir si un jour les gens se souviendraient d’elle (puisque c’est ce qu’évoque pour moi le titre), mais je n’étais plus aussi passionnée. Heureusement, d’autres protagonistes apportaient un peu plus d’intérêt à l’intrigue : le flic de Scotland Yard, à la poursuite de la voleuse mystère, la femme cherchant vengeance, qui aimerait par ailleurs être oubliée, et puis la sœur de Hope. La seule à se souvenir de Hope. On la voit très peu, mais elle a su me toucher, car c’est  finalement le seul pilier de notre héroïne.
Ce dont je me souviens aussi et surtout de ce roman, c’est que La soudaine apparition de Hope Arden parle de ces technologies, de ces applications qui enchantent pas mal de monde, mais qui s’avèrent plus contrôler notre vie que la guider. Il y a tout une réflexion là-dessus, et sur l’utilisation des données, etc. Etant déjà sensibilisée à ce genre de choses, j’ai trouvé que la réflexion manquait un peu de profondeur, mais le livre a le mérite de poser de bonnes questions, d’interroger le lecteur.

En gros, j’ai bien aimé l’histoire, le jeu du chat et de la souris, mais elle ne m’a pas laissé un souvenir impérissable – probablement à cause (ou en partie à cause) du format audio. Les personnages, dans l’ensemble, sont comme Hope : oubliables.
Cela dit, je pense un jour relire ce roman, au format papier ou ebook, car je n’aurais probablement pas les mêmes impressions qu’à l’écoute, et je pense accrocher plus.

Le livre audio

Le livre audio, comme tout le monde, je trouve ça super chouette : on peut écouter un livre partout ! Dans les transports, en faisant la cuisine ou le ménage, en prenant son bain, en se promenant… Oui, sauf que je n’ai pas accroché – ou plutôt, j’ai décroché.
D’une façon générale, j’ai des difficulté à rester concentrer sur l’écoute, alors quand je lançais la lecture de La soudaine apparition de Hope Arden, je prenais soin de ne pas faire quoi que ce soit occupant trop l’esprit. Du coup, je rangeais la vaisselle, je me lavais les dents… des choses que nous faisons de façon automatique puisqu’il s’agit d’habitudes. Ces moments-là, ça allait. Un jour, en allant fait les courses (j’y vais à pieds, puisque je n’ai pas de voiture, et ce n’est qu’à 15min de chez moi), je me suis dit que j’allais tester l’écoute en me promenant. Grave erreur : quand les voitures passaient (et il y en avait beaucoup, bien que ce n’était pas l’heure de pointe), je n’entendais presque plus rien. J’aurais pu monter le son, mais je tiens à mes tympans, alors je ne l’ai pas fait.
Le livre audio est donc réservé à des activités au calme, et, si comme moi vous avez du mal à rester attentif.ve lors d’une écoute, privilégiez des petits moments (5 à 20min, c’est bien).

Enfin, quand vous achetez un livre audio, en dehors du fait que ce soit cher (mais bon, normal, il faut bien payer le narrateur), il faut d’abord écouter l’extrait. Parce que si vous devez vous taper 40h d’écoute avec une voix que vous n’aimez pas, ça va être très difficile !
Comme la voix de la narratrice de La soudaine apparition de Hope Arden me convenait, l’écoute s’est bien passée de ce côté-là. Mais ma chérie a un peu écouté, et elle déteste : nous n’avons pas la même perception des voix, qu’il s’agisse du son, de l’intonation… A vous d’écouter pour vous faire votre propre avis avant l’achat.

Les livres audio, c’est à essayer, mais pas forcément à adopter. Heureusement, avec Audible, le premier livre est offert.
Pour ma part, je ne pense pas retenter l’expérience.

La soudaine apparition de Hope Arden, Claire North • Lu par : Manon Jomain • Hardigan • 2016 • Durée : 14h41 • 14,99€ • Genre : fantastique, thriller • Disponible sur Audible

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

.

Publicités

10 réflexions sur “La soudaine apparition de Hope Arden

    • malecturotheque dit :

      J’ai eu l’impression que celui-ci demandait moins de concentration que « Les quinze premières vies d’Harry August », mais c’est vrai que manquer un passage, même court, à cause d’une voiture qui passe, c’est l’incompréhension assurée !
      Donc oui, c’est sûrement mieux en livre papier 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. rp1989 dit :

    J’avais bien aimé l’expérience du livre audio avec un livre de Nothomb.
    Mais j’ai eu plus de mal avec Conan, il me fallait plus de concentration.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s