Lumière, le voyage de Svetlana

Lumière, le voyage de Svetlana

Résumé de l’éditeur :

Entre raison et passion, ombre et lumière,
le destin captivant de Svetlana.
Hantée par la dernière volonté de sa mère adoptive,
Svetlana quitte le Paris des Lumières pour rejoindre
la Russie des tsars. Au cours de ce voyage, elle rencontre
des êtres mystérieux, Varlaam et Mira, et se découvre
d’étonnants pouvoirs…
Pour accepter sa véritable identité, Svetlana doit affronter
sa part d’ombre. Et qui, de Boris l’officier d’élite, ou d’Aliocha,
le paysan rebelle, l’aidera à se révéler à elle-même ?

Mon avis :

J’étais très emballée par ce roman jeunesse, d’une part parce que la couverture est très jolie, d’autre part parce que j’aime bien les histoires de sorcellerie ancrées dans le réel.
Ici, le récit prend place au XVIIIème siècle, en plein siècle des Lumières.
Svetlana a 15 ans, et elle sait depuis longtemps qu’elle a été adoptée. Sa mère, décédée il y a deux ans, a pris soin de lui apprendre le russe ; notre jeune héroïne va découvrir que ses parents adoptifs avaient promis de la ramener en Russie lorsqu’elle aurait 15 ans. Pourquoi ? C’est là qu’est tout le mystère, d’autant plus que le prologue nous parle de sorcières… Svetlana se pose aussi la question, et elle va donc tout mettre en place pour faire le voyage, accompagnée de son père adoptif, et de Guy, son ami qui tient un musée de cire.

Si j’ai globalement apprécié ce roman, Lumière ne m’a toutefois pas transcendée. En effet, non seulement j’ai trouvé la préparation au voyage, son déroulement, assez longs (surtout quand on voit que les événements de la fin s’enchaînent rapidement), mais en plus la narration se fait à la première personne, et les tournures de phrases sont parfois vraiment trop simples. Alors oui, c’est un roman jeunesse, mais ce n’est pas une raison.
C’est aussi sans compter sur les protagonistes qui disparaissent du récit de façon un peu gratuite – ça n’apporte pas grand chose au récit, ce n’est pas approfondi -, les personnages manichéens, ou encore ceux un peu trop fades…
Mais alors, qu’est-ce qui a fait que j’ai tout de même passé un bon moment de lecture ?
Lumière, le voyage se Svetlana se lit vite, l’histoire autour de la sorcellerie, des cultes païens, est vraiment sympathique, on découvre la Russie au XVIIIème siècle, et le livre s’accompagne de tout un dossier pour nous éclairer sur l’Histoire, les lieux, les personnages célèbres apparaissant dans le roman (comme la tsarine Catherine II), etc. Et ça, c’est vraiment intéressant. Et même si la plume parlera plus aux jeunes, il n’empêche que j’ai aimé les descriptions, et j’ai pu visualiser les décors, les villes ; j’ai moi aussi un peu voyagé.
Et puis, oui, j’ai trouvé certains personnages trop manichéens ou fades, mais je ne vais pas le nier : d’autres m’ont bien plu, et j’aurais voulu faire plus de chemin en leur compagnie.

Lumière, le voyage de Svetlana devrait plaire aux collégien.ne.s, il devrait intéressé quiconque rêve de découvrir la Russie, mais il ne faut pas s’attendre à être bouleversé.
Une lecture plaisante mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable.

Lumière, le voyage de Svetlana, Carole Trébor • Rageot • 2016 • 384 pages • 14,90€ • Genre : fantastique, voyage, quête d’identité • ISBN : 9782700250930

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

.

Il participe aussi au Cold Winter Challenge.

Publicités

23 réflexions sur “Lumière, le voyage de Svetlana

    • malecturotheque dit :

      Sur le site de Rageot, c’est écrit a partir de 12 ans, mais je pense que même pour 10 ans, ça passe (en fonction de la maturité et des habitudes de lecture de l’enfant).
      Sans trop spoiler, il y a un personnage (pas important) qu’on voit mourir, mais l’histoire n’accentue pas ce drame.

      J'aime

    • malecturotheque dit :

      Il doit sûrement y avoir des livres fantastiques basés sur la Russie, ses us et coutumes, ses légendes, destinés à un public plus adulte.
      J’ai regardé rapidement, mais la liste ne précise pas quels sont les genres littéraires de ces romans (et surtout, quand je cherche une histoire se déroulant en Russie, ça me propose des livres russes, ce qui n’est pas vraiment pareil).

      Aimé par 1 personne

  1. lespagesquitournent dit :

    Dommage que cette lecture soit, bien qu’agréable, en demi-teinte.
    Je suis d’accord avec toi : même si c’est jeunesse, ce n’est pas une raison pour faire des phrases trop simples… C’est également dommage pour les personnages pas assez creusés.
    C’est bien d’avoir mis un dossier plein d’élements/d’infos en tout genre.
    Si je croise la route de ce livre en bibliothèque, je l’emprunterai. Mais en attendant, je n’en fais pas une priorité.^^ Merci pour la découverte !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s