Nuage Mortel

Nuage Mortel

Résumé de l’éditeur :

« Ça ne peut pas arriver ». « C’est impossible. Ils exagèrent toujours tout ». Oui, c’est ce que tout le monde dit, jusqu’au jour où ça arrive vraiment.

Vanessa se réveille au milieu de nulle part, partiellement brûlée, et seule. Seule dans un monde post-apocalyptique. Deux choix s’offrent à elle : rester là à attendre la mort, ou se relever pour trouver des réponses à ses questions.

Mon avis :

Cette nouvelle, racontée à la première personne, suit un chemin assez classique dans le genre post-apocalyptique : le pire a eu lieu, laissant place à l’incompréhension : y a-t-il d’autres survivants ? Suis-je seule ? Où aller et comment survivre ? Ce qui fait l’originalité de Nuage Mortel, c’est la fin assez inattendue.
Si j’ai plutôt bien apprécié l’histoire, j’ai toutefois été gênée par les personnages : une catégorie d’individus est mauvaise, moisie jusqu’à la moelle, au point que c’en est caricatural. Et Vanessa, l’héroïne, est trop passive, ce qui est dommage – mais bon, c’est une nouvelle, le format est donc très court. Toutefois, je pense que quelques pages supplémentaires pour développer un peu plus Vanessa auraient pu être cool.
Je n’ai pas grand chose à dire quant au reste du livre ; les protagonistes suivent un chemin classique dans ce genre de situation : rejoindre une grande ville pour trouver des secours. Evidemment, ce n’est pas si simple, et leur parcours va être quelque peu semé d’embûches. On en découvre un peu sur le nuage, mais comme pour les héros, nous n’avons  pas de réponses à toutes nos interrogations : nous vivons l’histoire aux côtés de Vanessa, nous en savons donc autant qu’elle.

Nuage Mortel est une histoire assez sympathique à lire, bien qu’il y ait quelques défauts. Le gros plus de ce récit, c’est la fin.
Si vous êtes débordé.e.s, que vous n’avez pas trop le temps de lire, cette nouvelle est pour vous : un court moment de divertissement.

Merci aux éditions Arrow pour la découverte de cette nouvelle.

Nuage Mortel, Stella Roberts • Editions Arrow • 2016 • environ 35 pages • 0,99€ • Genre : post-apocalyptique, survie • ASIN : B01I76IM62

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

.

Publicités

8 réflexions sur “Nuage Mortel

  1. lespagesquitournent dit :

    Le post apo est tout à fait mon genre de lecture, mais le fait que ce soit une nouvelle de 35 pages et que les personnages ne t’aient pas plu (l’héroïne ou ceux qui sont corrompus) me freine un peu… Merci tout de même pour la découverte et félicitation à la maison d’édition pour cette couverture qui donne carrément envie. Hélas, il me faut vraiment plus de pages pour bien découvrir l’univers et voir les personnages se développer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s