Kingdom Hearts, intégrale

Kingdom Hearts – Intégrale

Quatrième de couverture :

Sora et ses amis vivent paisiblement sur une île paradisiaque. L’irruption des Sans-Cœurs, êtres énigmatiques tout droits sortis des Ténèbres, contraint Sora à se lancer dans une épopée rocambolesque. Rejoint par Donald et Dingo, à la recherche du Roi Mickey, il va devoir explorer de nombreux mondes issus de l’univers Disney, et affronter ses plus grands « méchants », à commencer par Maléfique, de La Belle au bois dormant.

Mon avis :

J’ai joué à ce jeu vidéo il y a tellement longtemps que j’en ai oublié une bonne partie. Cela dit, en lisant ce manga, j’ai eu l’occasion de me replonger dans cet univers et de redécouvrir cette grande aventure.
Pour celles et ceux d’entre vous qui ne connaissent pas (et qui n’auraient pas lu le résumé, petits filous), c’est l’histoire d’un jeune garçon, Sora, qui vit sur une île avec ses amis Riku et Kaïri. Mais voilà qu’un jour l’île est attaquée par d’étranges créatures, appelées Sans-Cœurs, et nos trois amis finissent alors séparés. Plus étrange encore, Sora se retrouve dans une ville, un monde qui lui est inconnu.
Lire Kingdom Hearts, c’est la certitude de passer un bon moment : il y a de l’action, de l’aventure, mais surtout on retrouve dans ce manga des personnages emblématiques de Disney et de la franchise Final Fantasy ! Eh oui, le jeune Sora va rapidement être rejoint par Donald et Dingo, et ils vont être aidés par Cid, Aeris, etc. Voyageant d’un monde à l’autre, ils vont découvrir Athènes, Atlantica, Monstro… et rencontrer les habitants : Hercule, Ariel, Pinocchio, Aladdin, etc. On ne s’ennuie pas une seule seconde, il y a un bon rythme.
Passons à ce que j’ai le moins aimé. Si j’ai apprécié les dessins dans leur ensemble, j’admets que j’ai trouvé les scènes de batailles assez confuses. Je n’arrivais pas à comprendre l’action ; heureusement, même si elles rythment le récit, ce n’est pas ce qui est primordial.
Et puis il y a le rôle des femmes : elles sont passives. Alors oui, je sais, le jeu date de 2002, il n’y avait pas encore d’héroïnes Disney comme Merida, Raiponce ou encore Vaiana. Mais quand même ! Youfie (une ninja de FF VII) se tourne les pouces, le caractère de Jasmine (par exemple) est effacé, etc. Elles sont dans l’attente du héros. Toutefois, je nuance mon propos car même Léon (Squall, le personnage principal de Final Fantasy VIII) reste simple spectateur de l’action. Dans Kingdom Hearts, c’est le trio formé par Sora, Donald et Dingo qui se bat et sauve les autres.

Il n’empêche que Kingdom Hearts est une histoire très sympathique à lire, avec des thèmes certes classiques (l’amitié, une quête…) mais bien déclinés. Et puis, il faut être honnête : un univers mélangeant Disney et la franchise Final Fantasy est pour moi un véritable bonheur !
Alors voilà, si vous aimez ces deux licences (surtout Disney), ce manga est fait pour vous.

A noter qu’il y aura d’autres tomes, mais celui-ci se suffit à lui-même pour peu qu’on aime les fins ouvertes.

Kingdom Hearts, intégrale, Shiro Amano • Nobi Nobi • 2017 • 574 pages • 10,75€ • Genre : fantasy, Disney, manga, adaptation • ISBN : 9782373491197

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

.

Publicités

14 réflexions sur “Kingdom Hearts, intégrale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s