Opération Pantalon

Opération Pantalon

Quatrième de couverture :

Liv (ne l’appelez pas Olivia, il déteste ça) sait depuis toujours qu’il est un garçon et non une fille, mais le règlement très strict de son collège en matière d’uniforme lui interdit de porter un pantalon. Il lui faudra donc porter des jupes.
Commence alors l’Opération Pantalon. La seule manière pour Liv d’obtenir ce qu’il veut, c’est de mener la bataille lui-même. Et il ne compte pas seulement changer les règles : il veut changer sa vie, un combat loin d’être gagné d’avance !

Mon avis :

Opération Pantalon est le genre de roman dont on entend tellement de bien qu’on hésite à se lancer dans sa lecture de peur d’être déçu.e. Imaginez donc : j’en entends parler depuis mars, et ce n’est que la première de septembre que je m’y suis enfin mise !
Liv a un corps de fille et un prénom de fille, mais c’est bel et bien un garçon : il est transgenre. Le hic, c’est que personne n’est au courant, pas même ses mères (c’est une famille homoparentale). Or un gros problème se présente à Liv : il se retrouve dans un lycée dont le port de l’uniforme est obligatoire. Il est donc affublé d’une jupe, il est mal à l’aise. Il se met alors en tête de faire changer le règlement, que tout le monde puisse porter un pantalon, que ce soit une fille ou un garçon. C’est la première étape pour Liv afin de vivre mieux, de se dévoiler un peu. La deuxième, ce serait d’en parler à ses mères, mais il ne cesse de retarder ce moment.

Opération Pantalon est un roman jeunesse bien écrit, avec simplicité et efficacité. Le récit nous est raconté par Liv et nous découvrons petit à petit les gens qui gravitent autour de lui, que ce soit sa famille, ses camarades de classe, des ami.e.s, etc. C’est dynamique et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, prenant un véritable plaisir à faire connaissance avec les personnages, à voir le plan de Liv mis à exécution, et surtout voir le héros évoluer.
Oui, il évolue. Pas de façon flagrante, je vous l’accorde. C’est juste qu’au début, Liv lutte contre le port obligatoire de la jupe pour les filles dans son propre intérêt, et que petit à petit il se rend compte que les autres aussi ont peut-être envie de s’habiller comme illes en ont envie. Ce n’est peut-être qu’un détail, mais ça veut tout de même dire beaucoup (notez au passage la référence).
Alors certes, ce n’est pas un roman révolutionnaire, mais il est très plaisant à lire, et les sujets abordés vont au delà des histoires d’amour (il n’y en a pas) ou d’amitié propres aux livres destinés au public adolescent ; si on y retrouve bien sûr le thème de l’amitié, il y est également question d’identité de genre, d’homoparentalité, d’acceptation.
Allez, c’est vrai, il y a un point négatif tout de même : la première de couverture. Pourquoi ce fond orange ? Mais surtout : pourquoi cette typo ? Je trouve ça laid – mais bon, elle a l’avantage de marquer.

Opération Pantalon de Cat Clarke est à mettre entre toutes les mains, qu’on soit jeune ou non, qu’importe notre genre : c’est un livre qui fait du bien.

Opération Pantalon, Cat Clarke • Titre VO : The Pants Project • Traduction : Cécile Ardilly • Robert Laffont • 2017 • 220 pages • 14,90€ • Genre : jeunesse, transidentités • ISBN : 9782221193440

Ce livre participe au challenge Coupe des 4 maisons – 2017-2018.

.

.

.

Publicités

19 réflexions sur “Opération Pantalon

  1. claire dit :

    Ca me fait penser a une de mes élèves transgenre et ça me donne envie de le lire, même si je ne suis plus de la première jeunesse, pr mieux comprendre ce qu’on ressent quand on est coincé dans un corps qui n’est pas le bon…

    Aimé par 1 personne

  2. vinushka64 dit :

    C’est clair que la couv fait pas envie. Ce livre a l’air très sympa même si je ne ressens pas le besoin de le lire (après normal(e), danish girl, point cardinal… et j’ai celle dont j’ai toujours rêvé dans ma PAL d’octobre). J’aime le fait qu’il se rende compte que porter des jupes emmerdent aussi les autres. héhé 🙂

    Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      Ce que j’ai aimé avec « Opération Pantalon », c’est justement qu’il est moins question du parcourt même si ça en fait partie. Ca tourne surtout autour des vêtements (pour être à l’aise, pour se sentir bien vis-à-vis de son identité de genre) et non pas l’acceptation 🙂 J’en ai lu pas mal d’autres, mais Danish girl, Point cardinal et Celle dont j’ai toujours rêvé sont toujours dans ma WL. Bon, Point cardinal vient de sortir donc c’est normal 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s