Jessie

Jessie

Quatrième de couverture :

Par curiosité, par amusement, par amour peut-être, Jessie s’est longtemps prêtée aux bizarreries sexuelles de Gerald, son mari. Puis un jour, elle s’est rebellée. Débattue. Avec une violence qu’elle ne soupçonnait pas. Et à présent la voilà nue, enchaînée à un lit, dans une maison perdue, loin de tout. Un cadavre à ses pieds… Un mauvais rêve ?
Non.
L’horreur ne fait que commencer. Et jamais le maître de l’épouvante ne nous a encore emmenés aussi loin dans la terrifiante exploration de nos phobies et de nos cauchemars…

Mon avis :

Jessie est le deuxième roman de Stephen King que je lis, Carrie étant le premier. J’en avais pas mal entendu parler et j’avais très envie de le découvrir alors je me suis lancée. On se retrouve plongé dans un huis-clos à la fois glauque et parfois angoissant. Est-ce que ça en fait un bon livre pour autant ?
Pour ce qui est de la narration, de la mise en place du récit, l’ensemble est bien mené, Stephen King mettant tranquillement les choses en place pour qu’elles puissent peser sur l’ambiance. Le personnage de Jessie est bien travaillé, on s’attache à elle, ou alors on veut la protéger, mais l’approche qu’on a d’elle est positive ; on ne peut pas détester Jessie. Déjà parce que la pauvre se retrouve attachée à un lit sans pouvoir en bouger, avec le cadavre de son mari à ses pieds, mais aussi grâce à son passé. Elle est seule au beau milieu de nulle part, mais elle commence à entendre des voix, notamment la sienne qu’elle a nommé « Bobonne », et grâce auxquelles on en apprend plus sur sa relation avec Gerald et les autres. Mais il est également question d’un événement bien particulier de son enfance (sans en dire trop, il est question d’abus sexuel). L’histoire de ce roman va bien plus loin qu’une femme attachée à un lit et qui tente de survivre et de s’échapper ; Jessie, c’est l’histoire d’une femme qui se libère de ses chaînes, des chaînes du passé. Alors oui, certains passages sont vraiment glauques, malsains, mais c’est le puissant récit d’une femme qui trouve sa liberté.

Stephen King nous a écrit là un très bon livre sur la délivrance. Il faut parfois beaucoup de temps pour s’affranchir de son passé, et il se peut que les épreuves à surmonter soient difficiles, mais ce n’est pas impossible. Et une fois cette liberté acquise, c’est une nouvelle vie qui débute.
Prenez votre livre, installez-vous dans une pièce sombre, un bon plaid sur le dos, et préparez-vous à lire un récit captivant – il peut mettre mal à l’aise, d’autant plus que les scènes sont toutes décrites alors il se peut que cette lecture ne soit pas pour tout le monde. Quoiqu’il en soit, oui, Jessie est un bon roman.

Jessie, Stephen King • Titre VO : Gerald’s Game • Mimi et Isabelle Perrin • Le Livre de Poche • 2001 (1992 en VO) • 411 pages • 7,30€ • Genre : thrilller • ISBN : 9782253147701

Ce livre participe au challenge Coupe des 4 maisons – 2017-2018.

.

.

.

Publicités

20 réflexions sur “Jessie

  1. pepparshoes dit :

    Je l’ai dans ma PAL donc je pense que je vais le lire le mois prochain, pour ensuite regarder le film qui est sur Netflix et dont j’entends beaucoup de mal xD Mais j’ai envie de me faire mon propre avis. Pour The Mist aussi d’ailleurs, et La tour sombre… et tous ses romans en fait, puisque j’ai l’impression qu’ils ont tous été adaptés ^^ Le mois prochain je dois inclure un King a mes lectures pour le challenge 1 mois / 1 consigne en tous cas, donc pourquoi pas celui-ci, tu m’en as donné envie 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Lullaby dit :

    J’avais beaucoup aimé ma lecture de cet ouvrage ! Si tu ne les a pas lu, je te recommande également les romans Dolores Claiborne et Rose Madder – ensemble, ils forment une sorte de tryptique autour de la violence conjugale et sexuelle. D’ailleurs, il y a une scène commune à Jessie et Dolores Claiborne (l’éclipse). Le film adapté de Dolores Claiborne vaut aussi le coup d’oeil !

    Aimé par 1 personne

  3. klolianebooks dit :

    Très bonne chronique 🙂 ! Je n’ai pas vu le film ayant peur d’être déçu, mais j’ai changé d’avis grâce à toi. Tout comme Lullaby, je te conseille vivement Dolores Claiborne et Rose Madder qui fut un coup de coeur pour moi ^^
    Pour l’adaptation de Dolores Clairborne qui est bonne dans l’ensemble, on a le plaisir de revoir Kathy Bates 😀 !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s