Une fille modèle

Une fille modèle

Résumé de l’éditeur :

Il n’est pas toujours sage de garder un secret. 

Le 16 mars 1989, deux hommes masqués se sont introduits dans la maison qu’occupaient la femme et les deux filles de Rusty Quinn, avocat de la défense dans la petite ville de Pikeville. Sam a reçu une balle en pleine tête et Charlie a échappé à un viol. Leur mère est morte. 28 ans plus tard, les deux sœurs ont gardé des séquelles de leur agression. Toutes deux devenue avocates, elles n’ont plus aucun lien. Restée à Pikeville, Charlie est témoin d’un crime dans son ancien collège. Kelly Wilson, adolescente de 17 ans, tue à l’arme à feu le proviseur et une enfant. Charlie et son père n’ont plus qu’un seul recours : Sam. Elle accepte de se pencher sur le cas Kelly. À contrecœur. Parce qu’elle sait que revenir à Pikeville c’est aussi affronter le jour où le destin de la famille Quinn a basculé pour toujours.

Mon avis :

Avec Une fille modèle, je découvre Karin Slaughter. Le moins que l’on puisse dire, c’est que son nom est très bien trouvé (on peut traduire « slaughter » par « tuerie », « massacre »…) car, en effet, elle n’est pas avare concernant les détails des meurtres et autres violences susceptibles d’apparaître au fil du récit.
L’histoire commence en 1989, alors que Samantha (Sam) et Charlotte (Charlie) assistent au meurtre de leur mère. Le reste du livre se passe de nos jours, bien qu’il y ait parfois quelques bonds dans le passé. Les jeunes filles sont devenues des femmes et mènent chacune leur vie de leur côté. Suite à un meurtre dans un collège, Sam et Charlie sont amenées à se revoir, faisant alors resurgir d’horribles souvenirs.
J’ai aimé la construction du récit, et je me suis beaucoup attachée aux héroïnes, même à Gamma, la mère de Sam et Charlie, qui apparaît essentiellement par le biais des souvenirs. J’ai été happée par l’histoire et, finalement, il n’y a pour moi que deux bémols : les coquilles parsemées un peu partout dans le livre, et la fin. En effet, même si j’ai apprécié la façon dont Karin Slaughter achève son roman, je m’attendais toutefois à assister à un procès et pas avoir seulement droit au verdict (mais je crois que c’est parce que je suis devenue trop accro à la série télévisée Murder).

Je vous conseille bien volontiers Une fille modèle. Attention toutefois car il y a des scènes de violence, de meurtre et de viol, donc âmes sensibles, ayez le cœur bien accroché ou passez votre chemin !

Merci à NetGalley et aux éditions Harper Collins pour cette lecture.

Une fille modèle, Karin Slaughter • The Good Daughter • Thibaud Eliroff • Harper Collins • 2018 • 608 pages • 20,90€ • Genre : thriller • ISBN : 9791033901884

Ce livre participe au challenge Coupe des 4 maisons – 2017-2018.
.

 

4 réflexions sur “Une fille modèle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s