Royales

Royales

Quatrième de couverture :

Margaret est la princesse parfaite, adorée de tous les Anglais. Généreuse, intelligente, polyglotte, cavalière émérite, menant de front des études de littérature, de politique et d’histoire par correspondance… Son secret  ? Margaret n’existe pas vraiment. Elles sont seize. Seize sœurs. Seize clones, éduquées à la perfection, créées pour faire rêver un royaume.
Mais les temps ont changé… Sur seize clones, il ne devra rester qu’une princesse.

Mon avis :

Grâce au retour de Ibidouu et à celui de Popcorn and Gibberish, je me suis lancée dans la lecture de Royales, roman que j’avais déjà repéré mais que j’hésitais tout de même à lire.
Après avoir publié son récit sur Wattpad, Camille Versi a eu la chance de travailler avec les éditions Hachette afin d’améliorer l’histoire de la princesse Margaret. Cette princesse est en réalité incarnée par seize clones, et chacune d’entre elles a sa spécialité : la littérature (pour Margaret-May, notre héroïne principale), l’équitation, le dialogue, les discours, l’Histoire, etc. Ainsi, le peuple britannique pense avoir une princesse parfaite. La vie de ces seize jeunes est parfaitement réglée afin que personne ne sache que Margaret n’est pas unique, jusqu’au jour où elles apprennent qu’elles ne seront bientôt plus que quatre clones et qu’il n’en restera qu’une seule, à terme.
Nous apprenons tout cela par le biais de Margaret-May (May) qui nous narre le récit. C’est avec elle que nous découvrons le gouffre qu’il y a entre la famille royale et le peuple. C’est avec elle que nous nous révoltons quant au sort réservé aux clones : cette technique scientifique est interdite depuis longtemps sur l’humain pour des questions étiques. Bien que le sujet ne soit pas très développé, il nous permet toutefois de nous interroger sur le sujet.
Si l’histoire se révèle prenante et les personnages attachants pour certains, détestables pour d’autres, j’émets toutefois une réserve quant à la romance entre May et un jeune journaliste car elle est beaucoup trop rapide à mon goût, même en considérant cette romance comme un coup de foudre. Ce journaliste, dont j’ai oublié le nom, est un homme du peuple, et c’est lui qui nous permet d’en apprendre plus sur ce que les Britanniques vivent au quotidien, loin du faste du Palais de Buckingham. Et tout comme la question du clonage, le point de vue du peuple manque quelque peu de développement. Pour moi, c’est ça, le point faible de Royales : plusieurs points ne sont pas assez développés. Toutefois, c’est une lecture assez passionnante et je pense que, le public visé étant jeune, y mettre trop d’enjeux, fournir plus d’informations…, tout cela se serait probablement avéré quelque peu indigeste (je sais que pas mal de lecteur.rices recherchent désormais plutôt de l’action dans les romans, et qu’ielles ont tendance à s’ennuyer quand il n’y en a pas, mais il y a toujours des exceptions, dont je faisais déjà partie quand j’étais jeune).
Mon dernier reproche concerne certaines protagonistes. Je trouve en effet que, entre la reine Victoria II et quelques clones, il y a un sacré manque de nuances : elles sont méchantes, on ne peut pas les aimer, ni approuver leurs choix.
Si vous voulez une histoire entre Seven Sisters (film avec Noomi Rapace) et The Crown (série télévisée avec Claire Foy), avec une touche de la série de romans La Sélection (Kiera Kass) (semble-t-il, car je ne l’ai pas encore lue), alors Royales devrait vous plaire !
Si vous voulez un récit développé, un univers très fouillé et des personnages qui ne soient pas manichéens, alors passez votre chemin : il s’agit plus d’une lecture-détente que d’une lecture qui vous retournera les méninges.

Royales est un bon exemple prouvant que la royauté et la science-fiction peuvent faire bon ménage. C’est globalement une bonne histoire, plaisante à lire, avec des héroïnes attachantes pour certaines, détestables pour d’autres. C’est un livre que je recommande – et j’ose espérer que Camille Versi en écrira d’autres par la suite, et qu’elle ne cessera de s’améliorer car son travail est prometteur.

Merci à NetGalley et aux éditions Hachette pour leur confiance.

Royales, Camille Versi • Hachette • 2018 • 420 pages • 16,90€ • Genre : science-fiction, royauté, clonage • ISBN : 9782016269169

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

.

.

 

Ce livre participe au challenge Coupe des 4 maisons – 2017-2018.

.

.

.

5 réflexions sur “Royales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s