Janet

Janet

Quatrième de couverture :

L’histoire de Janet Flanner est indissociable de celle du New Yorker, dont elle fut la correspondante à Paris pendant un demi-siècle.
Féministe, pacifiste, gay, séductrice, brillante styliste à l’humour mordant, cette Américaine fut une figure du Paris intellectuel et artistique d’après-guerre. Dès les années trente, elle perçut la menace totalitaire. Chroniqueuse de la vie parisienne, elle s’improvisa alors journaliste politique et enquêtrice, et parcourut l’Europe pour témoigner de son temps – Hitler, Pétain, Nuremberg, le maccarthysme, Matisse, Braque, Malraux, De Gaulle comptent parmi ses reportages et portraits les plus marquants.
Pour la première fois, Michèle Fitoussi fait revivre celle qui, bien avant Truman Capote, Tom Wolfe ou Gay Talese, inventa le journalisme littéraire, mais qui n’accéda à la célébrité qu’à la fin de sa vie, lorsque le National Book Award la couronna.
Cette biographie qui se lit comme un roman, et où l’on croise Ernest Hemingway, Nancy Cunard, Sylvia Beach, Natalie Barney ou encore Gertrud Stein, nous transporte d’Indianapolis à Orgeval, du Paris de la lost generation à l’Amérique du New Yorker, sur les traces d’une femme résolument libre, qui voulait être la voyageuse de son siècle.

Mon avis :

Lorsque j’ai vu ce titre sur le site NetGalley, la couverture a tout de suite capté mon attention. J’ai alors découvert qu’il s’agissait de la biographie d’une journaliste américaine et qu’elle avait notamment écrit pour le New Yorker pendant près de cinquante ans. Très intriguée, j’ai souhaité découvrir Janet et, à peine reçu, je commençais déjà la lecture.
Cette biographie retrace la vie d’une femme tellement extraordinaire qu’elle pourrait passer pour une héroïne de roman. Née en 1892 à Indianapolis, fille d’un homme travaillant pour les morts et d’une femme vivant pour les arts et notamment le théâtre, et ayant deux sœurs, Marie et Hildegarde – l’une douée pour la musique, l’autre pour la poésie -, Janet est plongée dès l’enfance dans un monde bien particulier. Très jeune, elle comprend qu’elle ne veut pas faire du théâtre, comme sa mère le voudrait, mais elle veut écrire. Et cela va être le travail de toute une vie.
Aux côtés de Janet Flanner, nous découvrons Paris pendant l’entre-deux-guerres ; ce qu’il y a d’intéressant, c’est que c’est une Américaine qui découvre la capitale française, y prend ses marques, fait des rencontres. Mais tout cela, elle ne l’aurait peut-être jamais fait seule, et c’est avec son amante, Solita Solano (une écrivaine et journaliste), qu’elle a pu s’affranchir de son passé et démarrer une vie pleine de libertés. En effet, Janet et Solita aiment les femmes et s’engagent donc dans une relation libre ; par la suite, cette histoire laissera même la place à une relation polyamoureuse. Cela dit, il n’y a pas que les rencontres amoureuses, il y a aussi les rencontres avec les grands noms de la littérature, qu’il s’agisse d’Ernest Hemingway ou encore de F. Scott Fitzgerald pour les plus connus, mais aussi les membres de l’Algonquin que l’on retrouve en héros dans Le Cercle des plumes assassines de J.J. Murphy, etc. Cette biographie nous fait voyager dans une autre époque, nous fait côtoyer de grands noms de la littérature et du journalisme ; c’est également l’occasion de découvrir la capitale française, comment l’on y vivait, et comment elle a évolué, passant d’une période d’accalmie à une nouvelle guerre, puis la paix. Ces événements auront marqué Janet Flanner comme n’importe qui à cette époque et, grâce aux nombreux extraits, aux nombreuses phrases issues de ses articles ou de ses lettres, on se retrouve bel et bien plongé dans un monde qui était le nôtre.

Janet est un parfait mélange entre la biographie, l’Histoire et le roman. Un livre réussit et qui met en avant l’une des plus grandes journalistes du XXe siècle.
Si vous avez aimé Janet, vous aimerez certainement Frede de Denis Cosnard, une biographie que j’ai également beaucoup aimé.

Merci à NetGalley et aux éditions JC Lattès pour cette lecture.

Janet, Michèle Fitoussi • JC Lattès • 2018 • 384 pages • 20€ • Genre : biographie, journalisme, homosexualité • ISBN : 9782709656931

.

3 réflexions sur “Janet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s