Les illusions de Sav-Loar

Les illusions de Sav-Loar

Dans le même univers : L’héritage des Rois-Passeurs

Quatrième de couverture :

Dans le royaume d’Ombre, les femmes qui possèdent le don sont persécutées. Pour survivre et devenir magiciennes, il leur faut se réfugier dans la cité légendaire de Sav-Loar.
Or Bleue se trouve très loin de là lorsque apparaissent ses pouvoirs : elle n’est qu’une jeune esclave entre les griffes d’un seigneur sadique desquelles nul ne s’est jamais évadé. Mais certains de ses compagnons de captivité vont risquer leur vie pour tenter de sauver Bleue, à commencer par Fèl, une beauté farouche qui ne rêve que de liberté. Leur fuite éperdue va précipiter le royaume dans une guerre impitoyable au cours de laquelle Bleue, dont la puissance s’affirme de jour en jour, pourrait bien changer le monde…

.
Mon avis :

Il y a quelques temps, je découvrais L’héritage des Rois-Passeurs de Manon Fargetton. Je n’avais pas été plus emballée que ça : c’était bien mais il y avait tout de même des défauts et je n’avais pas accroché avec la plupart des protagonistes ; le roman ne me resterait pas longtemps en mémoire. Et en effet, je ne me souviens plus de grand chose. Toutefois, j’avais bien aimé l’univers, le pays d’Ombre, et j’étais bien décidé à découvrir Les illusions de Sav-Loar (que j’avais de toute façon déjà acheté lors d’une opération Bragelonne). Il faut savoir que l’histoire qui se déroule dans ce tome prend place avant, pendant et après L’héritage des Rois-Passeurs. Je vous conseille de commencer par ce dernier afin de mieux apprécier Les illusions de Sav-Loar qui ne revient d’ailleurs que superficiellement sur les événements de L’héritage des Rois-Passeurs (et tant mieux, à dire vrai).
Sav-Loar est un lieu caché dans lequel vivent les magiciennes. Celles-ci, poursuivies par les mages pour être tuées, au mieux privées de leurs pouvoirs, se réfugient dans la mythique Sav-Loar ; certaines magiciennes parcourent le monde afin de sauver des femmes. Les magiciennes sont poursuivies car les femmes ayant des pouvoirs son plus puissantes que les hommes qui en ont car elles maîtrisent les illusions ; ils ne comprennent pas cette magie et ne savent donc pas comment la maîtriser et, par extension, comment maîtriser ces femmes qu’ils considèrent comme une menace, comme de véritables sorcières.
Bleue est une adolescente qui se découvre justement des pouvoirs – et pas des moindres – et il va alors lui falloir rejoindre Sav-Loar si elle veut survivre aux magiciens du Clos et si elle veut apprendre à contrôler ses pouvoirs. Pas de chance, elle n’est qu’une esclave dans une forteresse dont elle ne peut sortir. Heureusement, d’autres esclaves veulent eux aussi retrouver leur liberté et ils vont donc s’unir pour sortir de là et aider la gamine. Parmi eux, il y a Fèl, une très belle femme qui élabore depuis sont arrivée au sein de la forteresse un moyen de s’enfuir, Oreb, un homme étrange chargé d’aider le médecin du palais et Guilhelm acheté pour sa force et son endurance (pratique pour travailler dans une mine).
J’ai apprécié le récit ; s’il ne diffère pas beaucoup des classiques du genre (création d’une équipe de braves décidés à faire le bien, avec un objectif précis), l’histoire prend une tournure qui m’a plu. Toutefois il faut dire que, si le premier objectif était clair (s’échapper de ma forteresse et mener Bleue en sécurité), il n’occupe pas la moitié du roman et j’étais sceptique quant à la suite : qu’est-ce que Fargetton allait pouvoir nous inventer une fois cette première partie achevée ? Eh bien je n’ai pas été déçue et j’ai trouvé que les événements prenaient une bonne tournure pour la lectrice que je suis. Le roman n’est pas exempt de défauts (notamment concernant le traitement de la non-mixité et certains raccourcis) mais l’histoire est plaisante et nos héroïnes et héros évoluent, on s’attache à elleux et on a envie de les voir passer sereinement les épreuves, guérir de leurs blessures. Je me rends d’ailleurs compte, en écrivant cette chronique, que ce que j’ai préféré avant tout dans Les illusions de Sav-Loar, avant l’histoire, avant l’univers, ce sont les personnages. Parce qu’ils sont éclectiques, parce qu’on a des modèles de femmes fortes qui, tout comme les hommes du récit, ont aussi leurs faiblesses. Parce que ces femmes et ces hommes sont profondément humains, parce qu’aucun.e n’est foncièrement manichéen.ne (excepté un personnage que je vous laisse découvrir).

Si Les illusions de Savoir-Loar a quelques défauts qui m’ont bien ennuyée durant ma lecture, le roman n’en reste pas moins un bon livre de fantasy que je vous recommande si vous souhaitez découvrir un univers intéressant et des héroïnes et héros qui ne s’enracinent pas dans leur passé, qui s’en émancipent pour mieux aller de l’avant. Je pense que certain.e.s parmi vous trouveront quelques longueurs au milieu du roman mais je trouve que ces événements sont essentiels.
Je vous souhaite une bonne découverte.

Trigger warning : plusieurs personnages féminins subissent des viols et violences au début du roman.

Les illusions de Savoir-Loar, Manon Fargetton Milady • 2018 • 768 pages • 8,20€ • Genre : fantasy • ISBN : 9782811235130

Ce livre participe au Bingo de l’Imaginaire.
Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.
Ce livre participe au challenge Mars au féminin.

 

 

.
.

 

4 réflexions sur “Les illusions de Sav-Loar

  1. lespagesquitournent dit :

    Comme toi, j’ai eu un peu peur une fois l’évasion terminée, mais la seconde et dernière partie ont su me plaire. Je te rejoins totalement en ce qui concerne les personnages, faisant la force de ce roman, ainsi que les petits défauts. (Même si j’ai adoré.) Jolie critique bien argumentée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s