Courts retours #5

Salutations à vous !
Au programme de ce cinquième « Courts retours », il y a la BD Soliman le Magnifique de Bruneau, Mathieu, Pacurariu et Loiseau dont j’avais oublié de faire une chronique alors que je l’ai lue en fin d’année 2018 ; il y a également Claudine à Paris de Colette, le deuxième tome des aventures de cette chère Claudine, et j’ai aussi décidé de vous parler de Elles ont conquis le monde – Les grandes aventurières, 1850-1950 d’Alexandra Lapierre de Christel Mouchard.


Soliman le Magnifique

Cette bande dessinée retrace les quinze dernières années du règne du célèbre sultan Soliman dit le Magnifique. La BD débute alors que les fils de Soliman complotent les uns contre les autres afin de succéder au sultan, ce dernier décide de se lancer dans une dernière quête, à laquelle il a déjà échoué par le passé : s’emparer de Vienne.
Arriver en plein milieu de l’action m’a quelque peu perturbée car je ne connaissais vraiment pas choses au sujet de cet homme. Heureusement, le récit est prenant et j’ai rapidement compris les divers enjeux, les liens entre les personnages. De plus, à la fin de la bande dessinée, il y a des pages qui permettent de compléter les informations avec notamment la biographie de Soliman et les dates-clés. J’ai alors remis les choses en place dans mon esprit et j’ai perçu la bande dessinée sous un autre jour, plus éclairé.
C’est une bonne bande dessinée même s’il est dommage qu’il n’y ait pas une introduction. Soliman le Magnifique m’a permis d’en découvrir plus sur ce sultan. Je la conseille plutôt aux amateurs et amatrices d’Histoire. La vidéo de Nota Bene m’a par la suite donné l’occasion d’approfondir le sujet.
.
Soliman le Magnifique, Clotilde Bruneau et Esteban Mathieu (scénaristes), Cristi Pacurariu (dessinateur), Julien Loiseau (conseiller historique)  Glénat / Fayard • 2015 • 56 pages • 14,50€

Claudine à Paris

.
Si j’avais aimé l’histoire de Claudine à l’école, je n’avais en revanche pas beaucoup accroché à l’héroïne qui me semblait trop snob, prenant ses camarades de haut et en en maltraitant parfois. Malgré cela, ayant beaucoup aimé ce premier roman de Colette, j’avais bien l’intention de découvrir la suite, Claudine à Paris. Cela a été une très bonne chose puisque j’ai préféré ce deuxième tome au premier – j’ai trouvé Claudine plus sympathique, bien qu’elle reste égale à elle-même (c’est presque contradictoire mais c’est ainsi, que voulez-vous?).
La jeune femme débarque dans la capitale et tombe bientôt malade. Cela a plusieurs conséquences, à commencer par un affaiblissement physique et la disparition de la longue chevelure qu’elle prend très mal. Elle fait bientôt la connaissance de sa tante Cœur, de son cousin Marcel et de Renaud, le père du cousin. Ces rencontres vont lui permettre alors d’oser.
Notre héroïne est désormais adulte et commence à avoir bien bien des choses en tête, d’autant plus qu’elle vient de déménager à Paris – ça lui change de Montigny. Nous retrouvons quelques romances, que je trouve toujours agréables à découvrir car bien narrées par Claudine – elle a du mordant, pour sûr ! Il y a moins de personnages dans ce tome mais ils m’ont paru plus hauts en couleur. Quant à l’écriture, elle est toujours aussi plaisante.
Si vous avez aimé Claudine à l’école, vous ne pourrez qu’apprécier cette nouvelle aventure de Claudine.
.
Claudine à Paris, Colette Le Livre de Poche • 1901 • 256 pages • 5,70€

Elles ont conquis le monde – Les Grandes aventurières, 1850-1950

Récemment, une amie m’a prêté Elles ont conquis le monde d’Alexandra Lapierre et Christel Mouchard. Ce livre nous présente plein de biographies, plutôt concises et nous donnant envie d’en savoir plus sur les aventurières présentées. La rédaction étant assez proche d’un roman, ces courtes biographies s’avèrent prenantes, sans temps mort. C’est une petite chose assez appréciable.
Parmi les aventurières présentées par Lapierre et Mouchard, toutes ne se la jouent pas tel un Indiana Jones à parcourir le monde à la recherche de trésors perdus et luttant contre de sérieux rivaux voir des ennemis bien armés. Non , on y découvre des femmes comme Mary Kingsley qui est partie à la découverte de l’Afrique et y a découvert de nombreuses espèces de poissons ; Nellie Bly, parmi les plus célèbres de l’ouvrage, qui a mené l’enquête en tant que journaliste au Mexique ; Ella Maillart qui a parcouru des milliers de kilomètres en Asie ; Alexandra David-Néel qui sera la première occidentale à entrer dans la ville interdite de Lhassa, etc. Impossible de toutes les citer tant elles sont nombreuses. Certaines étaient archéologues, d’autres journalistes, et il y avait des espionnes, des femmes qui voulaient juste voir le monde… Que de parcours différents !
Elles ont conquis le monde est un ouvrage bourré de portraits de femmes toutes plus intéressantes et inspirantes les uns que les autres. Je vous le conseille vivement.
.
Elles ont conquis le monde – Les Grandes aventurières, 1850-1950, Alexandra Lapierre et Christel Mouchard  Arthaud • 2009 • 304 pages • 5,90€
Publicités

2 réflexions sur “Courts retours #5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s