Courts retours #7

Bien le bonjour, ami·es lecturovores !
Au programme de ce « Courts retours », Harry Potter and the Prisoner of Azkaban de J.K. Rowling, Claudine en ménage de Colette (le troisième tome des aventures de Claudine) et ElfQuest – Le Siège de la Montagne bleue de Wendy et Richard Pini.
Attention, il peut y avoir des spoilers puisqu’il s’agit de suites.


Harry Potter and the Prisoner of Azkaban

.
Ce troisième tome de Harry Potter gagne encore en densité, il se fait encore plus sombre que le précédent volume qui n’était déjà franchement pas joyeux. Ici, un terrible meurtrier du nom de Sirius Black a réussi à s’évader de la prison la mieux gardée au monde : Azkaban.
Dans mon souvenir, Le prisonnier d’Azkaban est le tome que j’aime le moins de toute la saga mais il me semble que cela a été influencé par les films car, à la relecture de ce tome, j’admets l’avoir beaucoup aimé malgré le passage dans la Cabane hurlante : j’ai eu le sentiment de regarder des chiens de faïence parler, s’expliquer et, comme l’insinue l’expression, ne pas bouger (j’exagère un peu, c’est vrai). En revanche, encore une fois, je ne me suis pas ennuyée, je trouve le développement des personnages et de leurs relations très bon, les nouveaux personnages sont bien amenés… Par ailleurs, J.K. Rowling prend soin de distiller des indices (les meilleurs exemples concernent le professeur Lupin et Scabber – Croûtard en VF) et nous introduit de façon très réussie, l’air de rien, des personnages qui gagneront en importance par la suite.
En somme, j’ai beaucoup aimé relire Harry Potter and the Prisoner of Azkaban, ça a été une véritable redécouverte.
.
Harry Potter and the Prisoner of Azkaban, J.K. Rowling • Bloomsbury • 1999 • 480 pages • £7,99

Claudine en ménage

.
Tout comme dans  Claudine à Paris, le roman commence par un flash-back d’un événement que l’on n’a pas lu dans le tome précédent. Ici, ça y est, Claudine et Renaud sont mariés et ils ont passés presque deux ans à voyager. Si l’on constate que Claudine est toujours attirée par les jeunes femmes, on se rend également compte que Renaud n’est attiré que par les filles : bien qu’il soit très amoureux de Claudine, il ne peut s’empêcher de flirter avec des gamines de quinze ans. Si au début du siècle, quand le livre a été écrit, cela ne devait pas être des plus choquant, j’ai toutefois été un peu mal à l’aise. Ajoutons à cela que la relation de Claudine et Renaud est une relation tantôt fille et père, tantôt épouse et mari. Est-ce une question d’époque ? Peut-être, je n’en sais rien.
Passé cela, je n’ai pas boudé mon plaisir de découvrir la nouvelle vie de notre héroïne, de retrouver Fanchette, Marcel, et de faire la rencontre de nouveaux protagonistes.
Ce tome fait écho à un moment particulier de la vie de Colette, du peu que j’en sais, et j’ai trouvé que cela s’en ressentait dans l’évolution de Claudine.
Malgré un début un peu en demi-teinte, j’ai beaucoup apprécié ce troisième tome. J’espérais lire la suite en mai mais je n’en ai pas eu le temps ; ce n’est que partie remise car j’aime décidément cette saga, notamment grâce à Claudine qui est un personnage qui évolue et grâce à qui on ne s’ennuie jamais.
.
Claudine en ménage, Colette • Folio • 1902 • 256 pages • 6,80€

Elfquest – Le siège de la Montagne bleue

Tome 2 – Tome 3 – Tome 4 – Tome 5
.
La quête originelle, découpée en cinq volumes, nous présentait un univers foisonnant et nous découvrions les Wolfriders, des elfes de la forêt vivant avec les loups. Ils partaient bien malgré eux à la découverte du monde et Cutter, le chef des Wolfriders, se lançait alors dans une quête afin de voir s’il existait d’autres tribus elfiques. Le Siège de la Montagne bleue débute alors que la quête du jeune chef prend fin : un ennemi menace la tranquillité de nos héros.
De nouveau, je n’ai rien à redire quant à l’histoire et aux personnages, c’est juste super ! Si vous aimez la fantasy, sachez que c’est un classique – tout du moins du côté du neuvième art. La seule différence pour ce volume est que, contrairement aux autres, il n’est qu’encré, il n’y a pas de mise en couleurs, les planches sont donc entièrement en noir et blanc. Un peu perturbant mais nullement gênant pour qui sait imaginer les couleurs.
En bref, ce tome termine en beauté la quête des Wolfriders. C’était une très bonne redécouverte et je vous recommande vivement cette saga.
.
Elfquest – Le siège de la Montagne bleue, Wendy et Richard Pini Snorgleux comics • 1997-1999 • 242 pages • 28€

5 réflexions sur “Courts retours #7

    • Ma Lecturothèque dit :

      En effet, et visuellement aussi, rien qu’avec les uniformes qui disparaissent du quotidien ! Et, oui, c’est vrai, il y a de moins en moins de détails et de moins en moins d’explications, ce qui est compliqué par la suite pour expliquer q’est-ce que quoi…

      J'aime

  1. entournantlespages dit :

    J’ai lu le tome 3 d’Harry Potter en début d’année, je l’ai bien aimé même si j’ai encore un peu de mal à m’attacher au trio principal. Les moments dans la Cabane hurlante m’ont paru particulièrement longs à la fin de l’histoire mais j’ai apprécié découvrir Sirius Black et Lupin dans les livres.

    Aimé par 1 personne

    • Ma Lecturothèque dit :

      Dans la Cabane Hurlante, J.K. Rowling n’a pas réussi à garder le dynamisme du roman, dommage ! Oui, c’est super de découvrir de nouveaux personnages, d’autant plus que ce sont des adultes assez jeunes encore, contrairement aux professeurs (Dumbledore est si vieux!).

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s