Courts retours #12

Bien le bonjour, les lecturovores !
Déjà le douzième « Courts retours », soit les trente-et-unième, trente-deuxième et trente-troisième chroniques présentées sous ce format. Aujourd’hui, le bal s’ouvre avec le sixième numéro de la revue America avec son gros dossier Ladies first ; au programme, pas mal de féminism, ainsi que Trump et sa politique ! Nous parlerons également du manga one-shot Pokémon, le film : Le pouvoir est en nous de Kemon Kawamoto, et de la bande dessinée, elle aussi en un seul tome, Céphéide de Clotilde Bruneau et Melissa Morin. Bonne lecture à vous.


Revue « America » n°6

America est un magazine trimestriel prévu pour durer quatre ans (soit le mandat du président Trump) et Ladies first en est le sixième numéro ; il y est essentiellement question de féminisme et de la condition des femmes aux Etats-Unis d’Amérique, que ce soit dans l’entretien avec John Irving (passionnant! J’ai désormais envie de lire ses romans) ou par le biais de divers articles sur la conquête du pouvoir par les femmes, la question de l’avortement, ce que #MeToo a apporté aux femmes américaines… Il y a également un article illustré par Bagieu et qui nous présente des Américaines qui ont marqué l’Histoire ou un domaine en particulier (par exemple le journalisme d’investigation avec Nelly Bly), ainsi qu’un article où l’on nous présente huit autrices américaines, etc. Par ailleurs, il y a le témoignage d’un journaliste qui a parcouru en auto-stop la frontière mexicaine, des conseils de lecture…
À ces sujets passionnants s’ajoute la nouvelle Cat Person de Kristen Roupenian. Parue dans le New Yorker, parlant de consentement, de couple, elle a beaucoup fait parlé d’elle lors de sa publication. Le sujet est intéressant et bien traité malgré quelques maladresses.
Je pense que vous l’aurez compris, je vous recommande vivement cette revue très riche !
.
America n°6 : Ladies first, collectif Les Éditions America • 2018 • 192 pages • 19

Pokémon : Le pouvoir est en nous

Pokémon et moi, c’est une grande histoire d’amour, et ce depuis les premières versions du jeu sur GameBoy et la première série animée. Toutefois, je n’avais pas été très emballée par le manga Hoopa et le choc des légendes, ayant trouvé les combats trop chaotiques et illisibles. Mais voilà que Le pouvoir est en nous est sorti, manga lui aussi tiré d’un film Pokémon. Sacha et Pikachu débarquent à Fula, une ville où se déroule le Festival du Vent. Le Professeur Aubépine va leur faire découvrir les événements marquants de l’histoire de Fula.
J’ai beaucoup aimé ce manga car la narration change du schéma habituel : nos héros deviennent des spectateurs et découvrent l’Histoire de la ville à l’aide de la réalité augmentée. Ajoutez à cela de super dessins, certes plutôt mignons et enfantins car le manga s’adresse surtout à un jeune lectorat, et des personnages attachants, de l’émotion, et vous avez là l’essentiel de Le pouvoir est en nous. De plus, les quelques combats de pokémons qui ont lieu sont assez lisibles cette fois.
Donc voilà, fans de la licence ou jeunes lecteurs et lectrices, Pokémon, le film : Le pouvoir est en nous est certainement fait pour vous.
.
Pokémon, le film : Le pouvoir est en nous, Kemon Kawamoto Kurokawa • 2019 • 144 pages • 6,80€ 

Céphéide

Céphéide est une bande dessinée à l’univers assez particulier : Cléo se réveille au beau milieu de nulle part, amnésique. Elle tombe rapidement sur un groupe de jeunes, enfants et adolescent·es, qui l’accueille. On explique alors à l’héroïne que personne ne sait comment iels sont arrivé·es là, qu’il y en a parfois qui arrivent à partir, on ne sait comment, et qu’il faut faire attention aux monstres. Comme chacun doit se montrer utile, Cléo se voit associer à Moonsun, la chasseuse de monstres, afin de l’aider à protéger le groupe.
La BD a un côté post-apo, avec un parcours initiatique ; c’est une véritable quête. La plupart des rôles-clés sont tenus par des filles, le graphisme est plaisant et j’ai apprécié la palette de couleurs qui est assez marquante. Les personnages sont attachants et on a là une très belle histoire d’amitié (voire d’amour? Je n’ai pas réussi à savoir et en même temps, qu’importe, c’était beau et touchant).
Bref, je vous conseille Céphéide, c’est superbe et c’est original.
.
Céphéide, Clotilde Bruneau et Mélissa Morin Glénat • 2019 • 112 pages • 17,90€

7 réflexions sur “Courts retours #12

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s