Bilan de mes lectures – Octobre 2019

Bilan du mois d’octobre

Encore une fois, j’ai un sérieux retard dans mes chroniques… Enfin qu’importe, parlons un peu des livres que j’ai lu durant le mois d’octobre ! Il y a eu pas mal de littérature jeunesse et de bandes dessinées, également beaucoup de magie, que ce soit du côté de la fantasy ou de la littérature fantastique.

La Compagnie noire, t.2 : Le château noir, Glen Cook : un deuxième tome de mes mercenaires préférés qui vient confirmé mon attachement à cette série. Vivement que j’ai l’occasion de lire la suite !
L’assassin royal, t.3 : La nef du crépuscule, Robin Hobb : bien mieux que le deuxième ; il y a plus de complots, d’intrigues et d’action…Là aussi, il me tarde de pouvoir découvrir le tome suivant.
L’attaque des titans, t.28, Hajime Isayama : chaque volume sortant avec plusieurs mois d’écart, j’ai de plus en plus de mal à me remettre dedans. Pourtant, l’histoire est toujours aussi prenante ; le dénouement approche et je me demande comment tout cela va se terminer tant il y a d’incertitudes.
La Petite Mort, t.1, Davy Mourier : découverte sympathique de cette BD française qui raconte la vie quotidienne d’un enfant Faucheuse, ses jeux, ses moments en famille, son parcours scolaire… Même si je doute en garder un souvenir fort, j’ai apprécier ma lecture.
Ninn, t.1 : La ligne noire, Jean-Michel Darlot et Johan Pilet : une ado part à la recherche d’une ligne de métro oubliée, ça donne une BD jeunesse pleine de mystère, l’envie de redécouvrir le métro parisien, etc. Saluons également les dessins qui sont vraiment beaux.
Dracula, Bram Stoker : très chouette découverte de ce classique de la littérature gothique ; sous forme de journaux intimes et d’échanges de lettres, on découvre un monstre assoiffé de sang, tourmentant d’innocentes personnes… A lire sans hésitation.
Enfants de Mars et de Vénus
, Lizzie Crowdagger : de la bit-lit queer comme j’aime, avec une dose d’humour et une d’action, quelques cassages de dents et le tout saupoudré de mystère. Je recommande vivement !
Wicca, t.1 : Le manoir des Sorcelage, Marie Alhinho : un roman jeunesse sans surprise car je connais les ficelles, mais un véritable plaisir à lire. Une lecture parfaite pour l’automne.
Adèle, licorne malgré elle, Ludivine Irolla : déception. Je vous en parle bientôt dans une chronique mais, en gros, le culte de la minceur à travers une licorne, bof. Malgré cela, l’histoire est sympathique, on ne va pas se mentir, mais ça a plombé mon ressenti.
Au cœur de la forêt, collectif : un recueil de nouvelles autour de la forêt ; à destination d’un jeune lectorat, j’ai apprécié découvrir les univers créés par les auteurs et autrices ; certains m’ont beaucoup marquée.
Mytho !, Pascal Brissy et Yaël Hassan : un super roman jeunesse avec toutefois un passage qui mérite d’être discuté avec les parents pour une meilleure compréhension de pourquoi ce se passe n’est pas bien (à retrouver caché en spoil dans ma chronique pour plus d’infos).
Honoré et moi, Titiou Lecoq : j’aime beaucoup les biographies mais là, c’est le top ! Cette biographie de Balzac n’est certes pas exhaustive mais l’écriture pleine d’humour de Lecoq m’a permis de découvrir un écrivain et j’ai maintenant envie de lire quelques-uns de ses romans, moi qui n’ai jamais eu envie d’en lire auparavant.

C’est terminé pour octobre qui commençait tranquillement ; j’ai finalement lu pas mal même si, pour la plupart, c’étaient de courtes lectures. J’espère pouvoir lire encore plus le mois prochain ! Présentation de la pile à lire de novembre dans les jours à venir…
Bonne journée à vous, cher·es lecturovores, et bonne lecture !

P.-S. : un indice sur l’une de mes prochaines lectures est caché sur la photo. Peut-être arriverez-vous à le dénicher ?

24 réflexions sur “Bilan de mes lectures – Octobre 2019

    • Ma Lecturothèque dit :

      Tu l’as lu ou pas encore ? En fait, l’histoire est géniale et si on part du principe que Adèle, en tant que licorne, est toute fine toute blanche, pète des paillettes…, c’est cool. Mais elle parle trop souvent d’être mince et il y a des comparaisons avec d’autres animaux… L’air de rien, ça dit que la licorne/personne mince est belle, agile, danse bien, etc., tandis que le gros cheval/la grosse personne est pataude et pas vraiment belle. Donc oui, ce sont des animaux, mais l’identification est quand même présente. Donc l’histoire est super cool mais y a quand même eu ça qui m’a gênée durant ma lecture. C’est certain, tout le monde n’y sera pas sensible de la même façon, vie pas du tout sensible, mais ça reste mon ressenti ;(

      Aimé par 1 personne

  1. Babitty Lapina dit :

    La petite mort est une BD très chouette ! J’aime beaucoup l’Assassin royal quand cela avance 😀 Mais tu les lis en intégrale ou en version édition française coupée ? :O En tout cas dans mes souvenirs, c’est mes moments préférés dans l’Assassin royal !

    Aimé par 1 personne

  2. lespagesquitournent dit :

    Malgré ton retard dans les chroniques, je trouve que tu t’en sors vraiment bien côté lectures !^^ C’est un chouette bilan. Effectivement, ce fut un mois spécial imaginaire et magie. Parfait pour octobre ! Hum,pour la prochaine lecture, est-ce que cela a un rapport avec le chat noir ?
    Bon mois de novembre !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s