Exposition : Vampires, de Dracula à Buffy

Lieu : Cinémathèque (Paris)
Date : du 9 octobre 2019 au 19 janvier 2020
Tarif plein : 11€
Tarif réduit : 8,50€

Hier, je vous ai parlé du roman Dracula de Bram Stoker. Aujourd’hui, c’est l’occasion pour moi de revenir sur l’exposition qui a actuellement lieu à la Cinémathèque de Paris : Vampires, de Dracula à Buffy.

Première chose à savoir afin de ne pas être déçu·e : si vous vous fiez au nom de l’exposition, vous vous dites qu’il y aura Buffy. Alors oui, on la voit dans un extrait vidéo affronter des vampires, dont le célèbre comte Dracula, mais c’est à la toute fin de l’exposition et il n’y a rien d’autre la concernant. Vampires, de Dracula à Buffy est surtout centrée sur la figure du vampire, sur ses origines et son évolution jusqu’à aujourd’hui, notamment au travers des films – quoi de plus normal puisque l’exposition se déroule à la Cinémathèque ?
Lorsque l’on débute le parcours de l’exposition, nous entrons par un long couloir sombre éclairé par des chandeliers fixés aux murs. Le vent semble s’engouffrer dans le bâtiment, des loups hurlent à l’extérieur… L’ambiance et le décor sont plantés et la visite peut commencer.
L’exposition revient sur les origines littéraires du vampire, de Der Vampyr de Heinrich von Ossenfelder Augustin (1748) à Dracula de Bram Stoker (1897), en passant bien évidemment par Carmilla de Sheridan Le Fanu (1872). On découvre des éditions et adaptations en comics de certains de ces classiques de la littérature vampirique (dommage que l’on n’en voit que les couvertures), on voit également des portraits de vampires plus ou moins connu·es ainsi qu’une grande carte de l’Europe avec des lieux immanquables pour les amateurs et amatrices de créatures aux longues dents. Ainsi, on peut voir où se trouve le château de Dracula (que j’ai visité), la ville où habitent Jonathan et Mina Harker, etc. C’était vraiment sympathique de pouvoir situer tout cela sur une « ancienne » carte.
Ensuite, nous passons à la partie la plus importante de l’exposition : les vampires au cinéma. Alors, il y a bien sûr les adaptations en film de Dracula et Carmilla, mais il y a également l’évolution de ces êtres de cauchemar : comment de terrible figure le vampire est-il passé à la figure érotique (pensez aux premières Vamp) puis politique ? Il y a parfois des accessoires ayant servis à divers films, des photographies et surtout des vidéos un peu longues pour une exposition (surtout parce qu’il y en a beaucoup) mais très bien faites. De temps à autres, il y a des œuvres d’art et, si l’idée est plaisante, je ne comprends toujours pas le choix du tableau de Basquiat qui représente… un monstre (il s’agit de son œuvre Beast, 1983). Impossible de dire si c’est un vampire ou autre chose alors que, pour la photographie de Cindy Sherman, c’est le cas. On découvre également avec grand plaisir des costumes ayant été portés par Brad Pitt et Kirsten Dunst sur le tournage de Entretien avec un vampire de Neil Jordan, et d’autres portés par Winona Ryder et Gary Oldman pour le film Dracula de Francis Ford Coppola. Malheureusement, contrairement au costume de Nosferatu dans le film éponyme, ces vêtements ne sont pas sous vitre mais sous une sorte de filet anti-moustique (désolée, je ne connais pas le nom) qui fait que l’on ne peux pas admirer les détails et le travail fait sur les costumes. De même, certaines œuvres ou travaux auraient mérité plus d’attention avec notamment une description plus riche (ou même une description tout court).

Nous avons là une chouette exposition mais qui reste assez en surface des choses ; on nous présente beaucoup mais on nous explique peu et, pour moi, c’est bien dommage d’autant plus qu’il n’est pas toujours évidemment d’admirer certaines pièces. Toutefois, il serait malvenu de ma part de dire que je n’ai pas aimé car c’est faux, j’ai apprécié être plongée dans une ambiance digne des plus terrifiants films de vampires, ainsi que découvrir ou redécouvrir certaines œuvres cinématographiques ; les vidéos qui accompagnent la visite sont vraiment très bien faites.

7 réflexions sur “Exposition : Vampires, de Dracula à Buffy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s