GLOW vs the Star Primas

GLOW vs the Star Primas

Résumé (j’ai librement traduit) :

Les Gorgeous Ladies of Wrestling sont prêtes à s’emparer du monde – tout du moins de Los Angeles – dans cette BD tirée de la série Netflix !
Pour leur toute première apparition dans un comics, Zoya the Destroya, Liberty Belle et le reste de vos super catcheuses préférées (et Sam, bien sûr) vont découvrir que rien n’est acquis quand elles vont se retrouver face à de nouvelles adversaires : des catcheuses professionnelles !
De nouveaux combats, de nouveaux collants et de nouveaux dramas !

.
Mon avis :

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la série Netflix GLOW dans laquelle nous suivons des femmes qui se lancent dans le catch dans les années 1980. Peut-être même que vous avez regardé cette série – et si ce n’est pas déjà fait, je vous invite vivement à le faire ! Je vous mets ici la bande-annonce de la première saison ; on y voit pas mal de choses mais tous les sujets qui sont autour de l’intrigue principale n’y apparaissent pas. GLOW, c’est plus qu’une histoire de catcheuses, ce sont aussi et surtout les histoires de femmes qui veulent vivre leur vie, s’en sortir, etc. Il y a tellement de profils différents, c’est impossible de ne pas apprécier les héroïnes de cette série.

Toutefois, nous ne sommes pas là pour parler de la série de Netflix mais bien d’un comics adapté de ladite série télévisée : GLOW vs the Star Primas. On y suit Ruth et ses comparses qui, bien malgré elles, se retrouvent dans une convention de catch. Et elles vont devoir affronter des catcheuses professionnelles, les fameuses Star Primas…
C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé les catcheuses de GLOW. Certes, toutes ne sont pas vraiment présentes, comme « Vicky the Vicking » qui apparaît pourtant sur la couverture, mais on en retrouve une bonne partie qui apparaît régulièrement dans le récit. Les deux héroïnes que nous suivons le plus sont Ruth, aka « Zoya the Destroya », déjà le personnage principal de la série télé et qui cherche à sympathiser avec l’équipe adverse, et Carmen, aka « Machu Pichu », l’une des catcheuses au plus fort potentiel sympathie. Il y en a une troisième, qui apparaît plus tardivement que les précédentes : c’est Fortune Cookie, qui est en quête de reconnaissance. Cela dit, qu’importe qui est votre catcheuse favorite, vous êtes sûr·es de la suivre un peu au fil des pages.
L’histoire est assez basique mais m’a emportée ; j’ai vécu cette nouvelle aventure avec plaisir, me replongeant dans l’ambiance de la série, avec son humour, son dynamisme et… J’allais parler de dramas mais le mot est trop fort ; il s’agit plutôt de quelques personnages qui s’interrogent, qui se remettent en question, et c’est donc forcément un peu moins joyeux que le reste (quoique…). Le point fort de ce récit, c’est le questionnement sur le catch professionnel et le catch avec des actrices, juste pour le show et non pour le sport lui-même. C’est une thématique que l’on retrouve dans d’autres sports (coucou le roller derby) et que je trouve pertinente ; ici, Ruth cherche à concilier les deux – après tout, les GLOW et les Star Primas vont devoir se battre les unes contre les autres (en tout cas, c’est ce qui est annoncé sur l’affiche de l’événement).
Les dessins sont super cool bien qu’assez basiques (comprenez par là qu’ils ne sont pas bourrés de détails). Ils sont colorés mais pas flashies, ils sont réalistes dans leurs proportions et on reconnaît facilement ces héroïnes que l’on aime tant. On y retrouve vraiment l’ambiance de la série télévisée et c’est du coup vraiment chouette !
Hélas, parce qu’il y a bien un « hélas », le comics n’est pour l’instant disponible qu’en anglais. Espérons qu’une maison d’édition française se lance et le publie prochainement !

GLOW vs the Star Primas est un comics à lire sans réserve pour les adeptes de GLOW, super série que je vous invite à regarder, mais il faut comprendre l’anglais (attention, il faut ici un peu plus que les bases, même si les dessins peuvent aider à la compréhension). Une fois la lecture terminée, on peut s’y replonger sans modération, que ce soit par le biais du comics ou de la série Netflix !

GLOW vs the Star Primas, Tini Howard (scénariste) et Hannah Templer (dessinatrice) IDW Publisher • 2019 • 96 pages • $15.99 • Genre : comics, catch, adaptation • ISBN : 9781684054732

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s