Sombres citrouilles

Sombres citrouilles

Quatrième de couverture :

31 octobre

Comme chaque année, la famille Coudrier se réunit à la Collinière pour l’anniversaire de Papigrand. Mais quand les plus jeunes, partis chercher des citrouilles dans le potager, tombent sur le cadavre d’un inconnu, tout vacille. Pour ne pas gâcher la fête, les enfants décident de cacher le corps. Les soupçons gagnent les esprits des cousins qui observent les comportements pour le moins étranges des adultes. Tous semblent avoir un mobile qui les accuse. Peu à peu, l’écheveau se dénoue, révélant de lourds secrets de famille et plusieurs assassins potentiels…

.
Mon avis :

En commençant cette lecture, je ne savais pas qu’il s’agissait de l’adaptation du roman éponyme de Malika Ferdjoukh, lauréat du prix « Sorcières » en 2000. Mais voilà, c’est la bande dessinée que j’ai lu et c’est donc de celle-ci que je vais vous parler aujourd’hui.
Ce qui m’a tout de suite attirée, ce sont les dessins, notamment l’illustration de la couverture qui m’a interpellée car j’ai tout de suite pensé à de sympathiques adolescent·es embarqué·es dans un sinistre récit. Puis, en lisant le résumé qui parle de la découverte d’un cadravre, j’ai bien pensé que je ne m’y étais pas trompée ! J’ai ensuite feuilleté la BD, j’y ai trouvé des couleurs très automnales et, même si nous sommes en hiver – et bientôt au printemps -, ça m’a tout de suite plu, sans compter que les dessins, et pas seulement celui de la première de couverture, m’ont fait une bonne impression lors de ce rapide coup d’œil.
Et j’ai enfin commencé ma lecture.
C’est vrai, le trait de Nicolas Pitz est assez simple, pourtant ses planches ne manquent pas de détails et, en prenant le temps sur chaque page, cela n’a fait que confirmer mon plaisir à observer chaque dessin. Le rythme est bon, les planches s’enchaînent bien. Mais il y a bien une chose qui m’a perturbée au début : c’est une histoire choral et je ne m’y attendais pas. Qu’importe, j’ai rapidement pris le pli et j’ai tranquillement mais nerveusement navigué entre les récits de nos jeunes héros et héroïnes.
Le point fort de cette bande dessinée, en dehors des dessins, comme vous l’aurez compris, ce sont les personnages, que ce soit les enfants qui aident à la préparation de la fête tout en s’interrogeant sur le cadavre (qui? pourquoi?) ou encore les adultes, parents et grand-parents, oncles et tantes, qui semblent avoir chacun et chacune un motif tout trouvé pour avoir commis le meurtre. En revanche, il y a bien un point faible : ce sont les amourettes qui m’ont quelque peu laissée de marbre ; je m’en fichais, ce que je voulais, c’était la résolution de l’enquête. Qu’importe, ce sujet ne prend pas trop de place et j’ai rapidement lu ces passages – l’avantage d’une bande dessinée, c’est que ça peut se lire vite, n’est-ce pas ?

Sombres citrouilles me semble être une bonne adaptation du roman de Ferdjoukh, d’une part parce que j’ai trouvé le récit plaisant, d’autre part parce que je n’ai eu aucun mal à m’imaginer la construction du roman une fois ma lecture terminée.
C’est une bande dessinée qui devrait plaire aux jeunes, que se soient des passionné·es de BD ou de polars. Quant aux moins jeunes, c’est à voir. Pour ma part, ça m’a plu ; d’autres préféreront certainement le roman qui, je l’imagine, développe plus certaines choses mais je trouverais dommage de passer à côté de l’adaptation, avec les belles planches de Pitz. Alors, si vous en avez le temps et l’occasion, lire les deux serait une bonne idée.

Sombres citrouilles, Malika Ferdjoukh (scénario) et Nicolas Pitz (dessin et couleurs) Rue de Sèvres • 2019 • 160 pages • 16€ • Genre : adaptation BD, adolescence, thriller • ISBN : 9782369811398

2 réflexions sur “Sombres citrouilles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s