Premières lignes #235

Bien le bonjour, les lecturovores !
Je vous ai récemment fait la chronique de La dernière fois que j’ai cru mourir c’était il y a longtemps de Clémence Michallon et je profite de ce rendez-vous pour vous faire découvrir les premières lignes. Le roman commence par une performance sportive : la narratrice va tenter de battre son record.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

 

Chapitre 1er

[Dans l’application Notes du téléphone de Véronica, il existe un fichier intitulé Statistiques. Chaque paragraphe commence par une date. Le premier remonte au 23 octobre 2012.]

26 avril 2018
Poids : 52,5 kilos
Taux de graisse corporelle : 15%

Le taux de graisse corporelle d’un corps comme le mien se situe habituellement entre 25 et 31%.
Entre 21 et 24%, l’ébauche des muscles commence à apparaître sous la peau.
Entre 14 et 20%, on peut voir leur forme, leurs détails, leur début et leur fin.
Les culturistes, grâce à leur entraînement et à leur régime alimentaire, parviennent à descendre plus bas. Dans les catégories féminines, on tombe à 9 ou 13%.

Au début, il y a la barre d’haltère. Elle et ses disques de fonte de chaque côté. Caleb m’a regardée les transporter. J’en ai enfilé quatre à gauche, quatre à droite. Le mécanisme de sécurité s’est refermé, mâchoires de crocodile autour d’une proie. Caleb a perçu, peut-être, la tension entre mes omoplates, un léger plissement du front. Il a dit : «C’est pour ça que tu es là, non?»
Pour la première fois, l’haltère pèse quatre-vingt-trois kilos. Mains sur les hanches, jambes écartées, je plie les genoux. Je me suis échauffée. Caleb m’a fait faire des pompes.
Il va falloir soulever.

La dernière fois que j’ai cru mourir c’était il y a longtemps, Clémence Michallon, 2020.

La dernière fois que j’ai cru mourir c’était il y a longtemps

15 réflexions sur “Premières lignes #235

    • Ma Lecturothèque dit :

      Le roman est vraiment bien et il y est beaucoup question du corps – d’abord parce que l’héroïne est culturiste, mais aussi par le biais d’autres personnages, de façon super différente. J’ai beaucoup aimé même si parfois c’était un peu dur (justement ces taux de graisse, etc.). Je te le conseille =)

      J'aime

    • Ma Lecturothèque dit :

      Ah pour le coup, tu vas apprendre pas mal de choses ! Et il y a tellement d’autres choses aussi dans ce roman… Le corps en général (les différences, le changement, l’acceptation, etc.) mais aussi le rapport aux autres, le bouleversement du quotidien… Bref, je te recommande 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s