Premières lignes #238

J’ai pris un abonnement à la bibliothèque.
Cela fait des années que je souhaite reprendre un abonnement dans une bibliothèque mais que, vu la taille gigantissime de ma PAL, je ne le fais pas. Mais ça y est, j’ai sauté le pas, tant pis pour la PAL. Et puis, alors que j’errais, que je découvrais les lieux, je suis tombée sur un roman sorti cette année et qui me tentait bien… Je vous laisse découvrir.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

Chapitre I : Le départ de la Matriarche

« Je donnerais tellement pour, ne serait-ce qu’un instant,
te reconnaître telle que tu fus, avant la série d’événements qui
bousculèrent notre siècle, et ta vie. J’abandonnerais les épées,
les combats, tout ce qui m’a fait soldate ; je renoncerais à mon
verbe, à ma voie. Je tournerais le dos à ma citadelle bien aimée,
au dragon qui partage mes pensées ; j’irais par les chemins à
travers la forêt, au cœur du Ravin sans jamais m’arrêter, si pour
un instant seulement, une petite seconde, un moment volé,
j’apercevais, derrière la nuit et les nuées, ce qui se cache sous ton
âme caparaçonnée.
T’en souveins-tu, Sophie Pendragon, de celle que tu étais avant
Lunde et Baldré, avant cette guerre insensée ? Gardes-tu la
mémoire de l’enfant que tu fus ?
Je donnerais tellement pour, ne serait-ce qu’un instant, découvrir
l’écuyère de tes premières années.
T’en souviens-tu Sophie, que nous nous sommes-aimées ? »
Les Jours de Sophie Pendragon
par Rosaline Ulysienne Mandée Ayrelle

Le chant des cavalières, Jeanne Mariem Corrèze, 2020.

Le chant des cavalières

12 réflexions sur “Premières lignes #238

  1. juliet595 dit :

    Bravo pour la bibliothèque ! Il faudrait que je le fasse mais… comment te dire que je travaille dans une librairie et que j’ai une PAL tellement imposante que j’ai honte d’en parler maintenant ><
    Ces premières lignes sont croustillantes en tout cas, j'avais déjà repéré le livre et ça me donne encore plus envie 😀

    J'aime

    • Ma Lecturothèque dit :

      J’ai lu le résumé à sa sortie et quelques chroniques qui, si elles n’étaient pas dithyrambiques, m’ont tout de même donné envie de découvrir ce roman (mais je ne sais plus du tout de quoi ça parle à part qu’il y a des héroïnes, des dragons mais pas tant que ça, et que c’est de la fantasy ^^’).

      J'aime

  2. LadyButterfly dit :

    Ah, les bibliothèques ! Je ne fais grossir ma PAL qu’avec ce que je trouve en bibliothèque (quelques exceptions étant des cadeaux qu’on me fait et ce que je reçois de Masse Critique). Question de budget (le mien, mieux vaut ne pas en parler), déjà et aussi question de place : des années de lecture, ça s’accumule et même si tu revends des livres ou si tu en donnes, il y a un moment où tu ne peux plus pousser les murs. La bibli, c’est la vie.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s