La Poudre – entretiens par Lauren Bastide, tome 1 : Ecrivain·es & Musiciennes

La Poudre, tome 1 : Ecrivain·es et musiciennes

Résumé de l’éditeur :

« J’ai conçu La Poudre en 2016 pour faire place aux voix des femmes. Pour déverser dans l’espace médiatique des kilomètres de leurs récits. Pour compenser l’invisibilité dans laquelle nos vécus sont plongés et lutter contre leur silenciation. Quatre ans plus tard, ces entretiens racontent ce grand tournant dans l’histoire des droits des femmes et des minorités raciales et sexuelles que nous sommes en train de vivre, et contribuent à l’archivage des noms et des accomplissements de ce·lles·ux qui façonnent ce siècle. J’espère que vous consulterez souvent ce livre et que vous le transmettrez aux générations à venir, au cas où… »

L.B.


Entretiens avec les écrivain·es et les musiciennes :
Alice Zeniter, Aloïse Sauvage, Aurélie Saada, Camille,
Chloé Delaume, Chris, Clara Luciani, Dali Misha Touré,
Delphine Horvilleur, Faïza Guène, HollySiz, Imany, Inna Modja,
Jeanne Added, Jeanne Cherhal, Juliette Armanet, Leïla Slimani,
Lolita Pille, Maggie Nelson, Mélissa Laveaux, Mona Chollet,
Niviaq Korneliussen, Paul B. Preciado, Pénélope Bagieu, Yseult.

.
Mon avis :

La Poudre est un podcast de Nouvelles Écoutes animé par la journaliste Lauren Bastide. Je le suis depuis quelques années et, si j’apprécie les podcasts, je vous avoue avoir bien du mal à rester concentrée sur l’écoute. Alors quand Babelio et Marabout m’ont proposé de découvrir l’adaptation en livre de La Poudre, j’ai accepté (merci!). Pour mieux présenter ce projet, rien de mieux que cette phrase tirée de la préface : « J’ai créé La Poudre pour qu’on écoute et qu’on croie les femmes. »
Ce livre-ci est un premier tome et il se concentre sur les écrivain·es et musiciennes qui ont été interrogé·es par Lauren Bastide dans le cadre de son podcast. Plusieurs noms m’ont interpelée, notamment Paul B. Preciado, Niviaq Korneliussen (autrice du très bon roman Homo Sapienne), Chris, Aloïse Sauvage, Mona Chollet (qui revient notamment sur Sorcières), etc. Ces personnes m’ont interpellée soit parce que j’ai déjà lu au moins l’un de leurs livres, soit parce que j’apprécie leur travail artistique et/ou leur engagement. Avec ce format livresque, j’ai découvert des femmes, dont je n’avais pas écouté leur entretien avec la journaliste, j’en ai redécouvert d’autres, et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Si les questions se ressemblent (« quel genre de femme était votre mère? », « êtes-vous née femme ou l’êtes-vous devenue? », etc.), les réponses sont toujours très variées, ce n’est jamais redondant. Aussi, si je ne suis pas toujours d’accord avec ce que disent les personnes interrogées dans La Poudre, je dois bien admettre que ça reste tout de même très inspirant et intéressant et que l’on ne peut que se réjouir d’avoir de tels modèles. Souvent, quand on nous parle de femmes, en l’occurrence des écrivaines ou des chanteuses et musiciennes, elles sont mortes il y a bien longtemps ou sont désormais très âgées ; ça fait du bien de découvrir des femmes de notre époque, de notre société. En sommes, elles sont actuelles.
On appréciera également la qualité du livre. Certes, avec son papier assez épais, il est lourd, mais il est tellement agréable d’en tourner les pages ! De plus, malgré la taille du corps de texte assez petite (le soir, avec une mauvaise lumière, mes yeux fatiguaient pas mal), malgré la densité des textes, l’ensemble est clair, on s’y retrouve tout de suite. En somme, c’est un bel objet en plus d’être super passionnant.
Finalement, la seule chose que je regrette, ce sont les coquilles qui parsèment le texte. L’ensemble étant de qualité, j’ai trouvé ça dommage d’en trouver autant. Alors je pinaille un peu, c’est vrai, car c’est tellement dense et riche en réflexions qu’en fin de compte on ne remarque pas tant que ça les erreurs.

Je termine cette chronique en vous invitant simplement à écouter et à lire La Poudre. Les entretiens réalisés par Lauren Bastide sont passionnants, cette journaliste sait clairement les mener. Surtout, en donnant ainsi la parole à des femmes et des minorités de genre, elle nous permet de nous créer des modèles, d’en proposer aux autres – c’est quelque chose d’important, à mon sens. Enfin, c’est l’occasion de découvrir des artistes, et cela donne envie de se pencher sur leur travail – et n’est-ce pas merveilleux de découvrir ?

La Poudre, tome 1 : Ecrivain·es & Musiciennes, entretiens par Lauren Bastide Marabout • 2020 • 446 pages • 22,90€ • Genre : entretiens, empouvoirement • ISBN : 9782501137942

Ce livre participe au challenge Voix d’autrices.

11 réflexions sur “La Poudre – entretiens par Lauren Bastide, tome 1 : Ecrivain·es & Musiciennes

  1. cora85 dit :

    Je une fan de « La poudre » depuis 2016, je te comprends. Par contre, bien que je n’aime pas du tout « Homo sapienne », l’entretien accordé par son autrice est l’un de ceux qui m’a le plus marquée.
    De Lauren Bastide, je te conseille vivement « Présentes ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s