Galerie armoricaine – Costumes & vues pittoresques de la Bretagne

Galerie armoricaine – Costumes & vues pittoresques de la Bretagne

.

Quand on pense à la Bretagne, on pense bien sûr aux paysages, mais il n’est pas rare d’avoir à l’esprit les costumes, si emblématiques de la région. On pense aux tabliers et aux gilets si joliment brodés, on pense aux coiffes parfois si surprenantes, au velours des manches…
J’ai lu plusieurs ouvrages sur le sujet et j’ai ainsi décidé de vous proposer cette semaine un petit cycle sur les costumes bretons. Le premier livre dont je vais vous parler est celui dont la couverture orne l’introduction de cet article : Galerie armoricaine – Costumes & vues pittoresques de la Bretagne de François Hippolyte Lalaisse et Félix Benoist. Viendront ensuite Les costumes bretons de Victor Lhuer et Broderies en Bretagne d’Hélène Cario et Viviane Hélias.
Je vous souhaite de bonnes découvertes.

.

Mon avis

Initialement, la Galerie armoricaine a été éditée en 1848, dans un grand et beau format, avec un texte accompagnant les illustrations. L’ouvrage ne fut jamais réédité avant le début des années 2000 et, quand les éditions Equinoxe se sont lancées dans ce projet, il a été difficile de retrouver des publications originales en bon état. Toutefois, leur travail a permis l’édition de ce petit livre, au format carré et bien plus petit que l’original (que j’ai eu la chance de voir sous verre il y a peu – une double page qui démontre la qualité de cette première édition ; cet exemplaire se trouve à la Maison des collections de Saint-Sulliac). Les textes ont sauté dans cette réédition, restent tout de même cent planches de F. H. Lalaisse (l’homme qui a dessiné les costumes) et vingt-cinq vues de F. Benoist. Le travail de Lalaisse et Benoist a débuté autour des années 1840 et ce fut de longue haleine puisqu’il a fallu plusieurs années pour réaliser toutes ces illustrations, mais cela en valait la peine.
Commençons par les vues de Félix Benoist. Celles-ci sont très belles, pleines de détails et c’est une sacrée richesse que voici, la trace d’un passé qui persiste. Eh oui, de ces paysages, notamment de villes, à dire vrai, j’ai reconnu plusieurs lieux et je me suis amusée à voir comment tout ceci avait évolué. Et en observant le travail de Benoist, j’ai constaté que les églises revenaient souvent dans les scènes qu’il représentait ; pendant longtemps, les églises (et cimetières y attenant) étaient très fréquentées et Anatole Le Braz le souligne d’ailleurs dans Magies de la Bretagne (un ouvrage dont je vous parlerai bientôt), et il n’est donc pas surprenant d’avoir droit à des scènes de vies et des paysages centrés sur ces lieux de dévotion. D’ailleurs, certaines planches de Lalaisse nous présentent des personnes devant ou dans des chapelles ou des églises.
Une qui m’a frappé avec les lithographies* de F. H. Lalaisse, ce sont les postures adoptées par les personnes qui ont posé pour lui. Et c’était, semble-t-il, une chose importante pour l’illustrateur : représenter ces gens dans leur quotidien. C’est pour cette raison que ses planches nous présentent des personnes tantôt en train de flâner, tantôt en train de travailler, mais aussi en train de prier. Les illustrations regorgent de détails, notamment dans les costumes qui sont le sujet central l’ouvrage et, si l’on peut regretter un manque de couleurs (certains costumes étaient très colorés, en fonction de la paroisse, du pays…), on ne peut toutefois qu’être subjuguée par l’ensemble.
Petite anecdote que j’ai appris lors de ma visite à la Maison des collections de Saint-Sulliac, c’est que les lithographies de Lalaisse sont rapidement tombées dans le domaine public et, la faïence étant alors très en vogue, de même que certains motifs, la faïencerie Malicorne a repris ces illustrations pour décorer de scènes des assiettes, des jardinières, des plats… Ce fut un grand succès !

Ces lithographies font revivre, sous nos yeux, des scènes quotidiennes de la Bretagne du XIXe siècle. Ce sont là des témoignages importants, mais aussi et avant tout, pour moi, cette Galerie armoricaine est un superbe livre, malgré le format bien plus petit que l’édition originale. Amoureuses et amoureux de la Bretagne et de ses costumes, ce livre est pour vous !

Femme de Pont-L’Abbé – F. H. Lalaisse

*La lithographie est un travail d’impression et de reproduction d’illustrations réalisées sur de la pierre calcaire.

Galerie armoricaine – Costumes & vues pittoresques de la Bretagne, François Hippolyte Lalaisse et Félix Benoist Editions Equinoxe • 2002 • 149 pages • 12€ • Genre : Bretagne, costumes bretons, illustrations • ISBN : 9782841353309

17 réflexions sur “Galerie armoricaine – Costumes & vues pittoresques de la Bretagne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s