Les Crocodiles

Les Crocodiles

Quatrième de couverture :

Thomas Mathieu illustre des témoignages de femmes liés aux problématiques du harcèlement de rue et du sexisme ordinaire. LEs décors et les personnages féminins sont traités en noir et blanc de manière réaliste tandis que les hommes sont représentés sous la forme de crocodiles. Le lecteur ou la lectrice est invité à épouser le point de vue de la femme qui témoigne et à questionner le comportement des « crocodiles » quand ils endossent le rôle stéréotypé de dragueurs ou de prédateurs dominants.

.
Mon avis :

J’avais beaucoup entendu parler de la bande dessinée Les Crocodiles à sa sortie, qui date de 2014 – je ne me souvenais pas que c’était il y a si « longtemps » ! La BD est en rupture de stock à l’heure où j’écris ces lignes, mais vous pouvez toujours retrouver le travail de Thomas Mathieu, désormais accompagné de Juliette Boutant, sur le blog Projet Crocodiles. Quoiqu’il en soit, si vous en avez l’occasion, je vous recommande le format papier car c’est un objet agréable par la qualité de son papier, sa couverture rigide, la taille des planches…
Les Crocodiles n’est pas une BD facile à lire, loin de là, car elle parle de harcèlement (de rue mais aussi au bureau, par exemple), de viol, de sexisme d’une manière plus générale. Toutefois, elle est essentielle à lire car il s’agit de témoignages, il n’y a aucune fiction dans ces récits, et cela démontre une vérité quotidienne qu’il faut chercher à modifier. Et pour faire bouger les choses, il faut en prendre conscience, les connaître. Les Crocodiles est à destination d’un large public ; le bédéaste Thomas Mathieu a demandé à des proches mais aussi à des internautes de témoigner pour que l’on puisse parler du sexisme ordinaire et du harcèlement de rue, que cela puisse être su et que tout le monde, les hommes compris, aient conscience de la violence que subissent les femmes au quotidien. Alors, pour forcer en quelque sorte l’identification aux femmes qui témoignent, elles seules sont humaines, les hommes étant représentés sous forme de crocodiles anthropomorphes. En effet, l’animal est connu pour être un redoutable prédateur ; le choix de dessiner ainsi les personnages masculins n’est pas anodin et, harceleurs, violeurs comme alliés, tous sont ainsi représentés. La volonté de l’auteur n’est pas de mettre tous les hommes dans le même panier mais plutôt de démontrer que cela descend du système (patriarcal), que la société construit les uns en bourreaux, les autres (les femmes) en victimes. Par ailleurs, l’idée n’est absolument pas de culpabiliser ces victimes ; on sent très bien la volonté de leur donner la parole, de leur permettre de partager leur vécu. Il est question ici d’empathie : en en faisant preuve, en se rendant compte de la violence de leurs actes, de leur parole…, les hommes ont ainsi les outils pour comprendre et lutter eux aussi contre ces violences.
Après un bon tiers de l’ouvrage dédié aux témoignages, Les Crocodiles laisse place à une partie qui se concentre sur les stratégies à mettre en place en cas d’agression, que l’on soit victime ou témoin. Ce sont certes des choses que je connaissais déjà pour la plupart mais ça m’a fait du bien de revoir tout ça. Enfin, la bande dessinée se termine par une postface dans laquelle des femmes (Lauren Plume, Irene Zeilinger…) écrivent sur Les Crocodiles mais aussi sur le sexisme ordinaire. C’était, là encore, intéressant, et bien sûr c’est sans oublier diverses ressources (blogs, sites internet…).

Au final, Les Crocodiles est une bande dessinée que je vous recommande vivement. Je rappelle qu’il est question de harcèlement, de violences physiques (viol) et psycologiques, et ce n’est donc pas simple à lire, malgré la représentation reptilienne des hommes (ça aurait pu avoir un aspect humoristique, mais pas du tout, vu le sujet). Toutefois, ces témoignages sont importants à lire et à partager, et je suis convaincue qu’ils peuvent faire bouger les choses.

Les Crocodiles, Thomas Mathieu Le Lombard • 2014 • 176 pages • Genre : BD, harcèlement, sexisme, témoignages • ISBN : 9782803634651

15 réflexions sur “Les Crocodiles

  1. Light And Smell dit :

    Je l’ai croisée à la bibliothèque et à chaque fois, je me dis qu’il faut que je la lise, mais la dureté du sujet me fait peur. Néanmoins, comme il est important de ne pas se voiler la face devant la réalité, je pense l’emprunter un jour ou l’autre.

    Aimé par 1 personne

  2. Zehrina dit :

    Oh je suivais le Projet Crocodiles mais je n’ai jamais eu l’occasion de croiser la BD, elle a l’air fort intéressante avec les « solutions » et la postface qui documente encore plus le sujet. J’aimerais beaucoup la découvrir du coup !

    Aimé par 1 personne

  3. lespagesquitournent dit :

    Je suis contente de voir que cette bd réalisée avec intelligence, pertinence, humour et originalité (grâce aux crocos) te plaise autant que moi. Idem, je suis convaincue que ces témoignages mis en bulle peuvent faire bouger les choses ou ouvrir les yeux à certains…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s