Premières lignes #264

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

Préface

On rencontre parfois de bien étranges visiteurs… Des visiteurs qui ne nous ressemblent guère. Qui parfois nous font peur, parfois nous séduisent. Des visiteurs venus d’ailleurs. Mais quel ailleurs ? C’est souvent là que réside le mystère.
Lorsqu’il s’agit d’histoires fantastiques, l’existence même du visiteur, son origine, sa matérialité, laissent largement place au doute. Le héros a-t-il rêvé ? A-t-il été victime d’une hallucination ? L’auteur se garde bien de donner la solution. Au lecteur de conclure. Le Horla de Maupassant en est un bon exemple.
Mais dans les histoires de science-fiction, le visiteur est décrit comme existant vraiment. Le mystère porte plutôt sur ses origines, le danger potentiel qu’il représente, ses modes de vie. Et, très fréquemment, ce type de texte pose le problème du droit à la différence, du racisme, sous une forme romancée.
La plupart des textes rassemblés dans cette anthologie appartiennent au domaine de la science-fiction.

D’étranges visiteurs, Collectif, 1991.

D’étranges visiteurs

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

8 réflexions sur “Premières lignes #264

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s