Ceci est mon cœur

Ceci est mon cœur

Quatrième de couverture :

6 autrices, 6 plumes pour six histoires d’amours, rassemblées par Causette et Rageot.

Un livre pour les adolescents.es qui évoque autant les élans, les sensations, les espoirs que les vertiges de ce sentiment universel. Tous les prismes de l’amour  ; l’amitié, le coup de foudre, la biologie de l’amour et ses mécanismes chimiques, être en couple, l’amour plus fort que les clivages sociaux, l’amour au temps de nos ancêtres et de nos aïeux, les preuves d’amour, les amours interdites, témoignages et confessions… Même quand les histoires d’amour finissent mal, elles font vibrer et grandir  !

Le recueil comprend :
Le chagrin des papillons de Sofia Aouine ;
Voyage au centre du cerveau amoureux de Lauren Malka ;
Crevette de Giulia Foïs ;
Nos courageuses aînées qui aimaient les femmes d’Anna Cuxac ;
De guerre et d’amour de Roukiata Ouedraogo ;
Echappées belles d’Alizée Vincent.

.
Mon avis :

Si j’étais convaincue que ce recueil me plairait, il n’en a finalement pas été le cas.
Ceci est mon cœur est un livre qui regroupe six nouvelles ayant pour thème l’amour, qu’il soit celui d’un homme pour une femme, l’amour pour ou de sa famille, mais aussi le manque d’amour, la rupture… Les sujets sont variés et c’est vraiment appréciable car l’on peut ainsi naviguer entre différentes facettes de ce sentiment. En plus, les textes sont écrits par six autrices dont le nom de certaines ne vous sera pas inconnu si vous écoutez France Inter ou si vous lisez Causette. Et c’est de là que découle mon premier problème avec cet ouvrage. En effet, le dernier texte , Echappées belles d’Alizée Vincent, ressemble à un (long) article de magazine et, pour le coup, c’est intéressant mais pas assez poussé à mon goût. De plus, il n’y a aucune attache aux personnes qui témoignent – c’est factuel. Mais bon, il est vrai que, pour un article, on présente des faits, on ne cherche pas forcément à créer de l’empathie, de l’émotion, des liens… Oui, sauf que ce texte fait partie d’un recueil de nouvelles. Et c’est là le problème concernant Echappées belles : je n’ai pas réussi à savoir s’il s’agit d’un article ou d’une réflexion s’appuyant sur des témoignages. Quant aux autres textes, de même, ils ne sont pas mauvais mais j’ai senti que le format de nouvelle n’était pas le moyen d’expression privilégié des autrices. Avec ce qu’elles racontent, il y aurait dû y avoir de l’émotion, quelque chose, mais non, mon cœur à moi n’a pas palpité en lisant ce livre, et c’est bien dommage. Pourtant, j’apprécie le travail de Giulia Foïs, de Roukiata Ouedraogo… Disons aussi que Ceci est mon cœur est destiné aux adolescent·es. Peut-être n’arrivent-elles pas à écrire pour les jeunes ? Ou est-ce justement parce que ça ne m’est pas destiné que je n’ai pas été sensible au recueil ? Je n’en sais absolument rien.
Toutefois, comme je l’ai dis plus haut, c’est intéressant, voire même important (par exemple, les camps de réfugié·es et les conditions dans lesquelles iels vivent). Et comme je vous ai parlé plus haut d’Echappées belles (c’est le dernier texte du livre, et donc le plus frais dans mon esprit), je poursuis là-dessus : la journaliste nous parle de l’idée « d’écologie de l’amour » que je trouve super : à la fin d’une relation, on ne doit pas sortir plus « pollué·e » qu’en nous engageant, c’est-à-dire qu’on ne doit pas en sortir plus mal. C’est l’une des choses que j’ai noté, que j’ai trouvé à la fois intéressantes et pertinentes, que j’ai envie de partager.
Mais voilà, quand je repense à cette anthologie, je constate que je n’ai pas été touchée plus que cela, et que je ne me souviens pas très bien de toutes les histoires. Pourtant, j’apprécie lire des nouvelles, j’aime la littérature jeunesse, je trouve les questionnements autour de l’amour intéressants… Force est de constater que je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce quelque chose de particulier. En fonction des textes, j’ai un sentiment de superficialité, ou de déjà-vu, etc., et ce malgré les qualités qu’ils peuvent avoir.

Finalement, je ne sais même pas comment conclure ce retour de lecture, ne sachant pas vraiment ce que j’ai ressenti. Je pense que, pour des jeunes, l’ensemble de Ceci est mon cœur peut être sympa à lire mais, une fois sorti de l’adolescence, je crois que seuls des éléments épars vous interpelleront et vous marqueront vraiment.

Ceci est mon cœur, collectif  Rageot • 2021 • 40 pages • 14,90€ • Genre : recueil de nouvelles, amours • ISBN : 9782700276589

Ce livre participe au challenge Voix d’autrices.

7 réflexions sur “Ceci est mon cœur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s