L’Équarrisseur

L’Équarrisseur

Quatrième de couverture :

Lorsque des morceaux de cadavres sont retrouvés sur les rives de la Tamise, l’inspectrice Anjelica Henley pense immédiatement à Peter Olivier, alias l’Equarrisseur, emprisonné à vie pour avoir démembré ses septvictimes. Elle l’a elle-même mis derrière les barreaux et en a payé le prix : poignardée, elle a failli y laisser la vie et a passé de longs mois ennuyeux derrière un bureau.
De nouveau sur le terrain, elle cherche à retrouver ce copycat dont les motivations sont opaques. Et le choix des victimes, incompréhensible.
Mais rapidement, Henley comprend que ce tueur lui adresse des messages tout à fait personnels.
Pour l’arrêter, Henley doit affronter ses propres démons et revivre en plus intense ce qu’elle a déjà éprouvé avec l’Equarrisseur.

Nadine Matheson est avocate pénaliste à Londres. L’Equarrisseur, premier volet d’une série, est d’ores et déjà un best-seller en Angleterre.

Mon avis :

A Londres, des membres sont retrouvés éparpillés. Ils semblent appartenir à deux personnes distinctes, mais rien ne permet pour l’instant de les identifier, et encore moins de faire un lien possible. Deux ans auparavant, de tels crimes avaient déjà eu lieu mais, aujourd’hui, Olivier, surnommé l’Équarrisseur, est enfermé derrière les barreaux. Alors qui a bien pu commettre ce massacre ? Pour mener l’enquête, on remet l’inspectrice Henley sur les rails – c’est elle qui avait mis la main sur l’Équarrisseur à l’époque.
L’Équarrisseur est un bon thriller, il m’a beaucoup plu. La raison première de mon enthousiasme vient des personnages, notamment de Henley et de son stagiaire Ramouter. La première semble très froide de premier abord, mais elle s’avère en vérité attachante, et même intéressante à suivre : pour son histoire, son passé, ses relations avec son mari, leur fille, ses collègues, mais aussi parce que c’est une femme noire qui est inspectrice au sein de la police anglaise (cela implique pas mal de choses dans un milieu composé essentiellement d’hommes blancs). Le second est plein d’enthousiasme à l’idée de rejoindre une unité qu’il imagine pleine de prestige, spécialisée dans la traque des criminels en séries. Il ne s’attendait pas à se retrouver si vite sur une enquête d’une telle ampleur. Humainement, je l’ai beaucoup apprécié, et grâce à lui nous avons un aperçu de la brigade par le biais d’un individu qui ne la connaît pas vraiment, qui en découvre le fonctionnement. En fait, ce qui m’a plu, c’est qu’on a là des êtres humains, pas juste de simples personnages – et c’est, je crois bien, la raison qui nous les rend si attachants, malgré leurs défauts évidents.
Côté rythme, c’est très appréciable ; il y a, tout du long du roman, une tension latente, même dans les moments où les personnages se relâchent. Et si le début est une enquête typique (découverte des membres, des scènes de crime, recherche d’indices, interrogatoires…), le récit se mue peu à peu en une traque à l’homme ainsi qu’une course contre la montre. Car dans L’Équarrisseur, le Mal n’est pas prêt de s’arrêter. Difficile, avec tout ça, de lâcher le livre. Et je peux vous dire que, bien qu’il fasse plus de cinq-cents pages, je l’ai lu en un rien de temps – l’histoire est très prenante. Le fait de suivre Henley la plupart du temps et d’agrémenter occasionnellement la narration en nous permettant de suivre d’autres protagonistes y est aussi pour quelque chose, tout comme il contribue à l’affection que l’on éprouve pour eux.

L’Équarrisseur est donc une très bonne découverte. J’ai aimé la construction du récit, l’histoire, j’ai aimé les personnages, et j’ai d’ailleurs bien envie de les retrouver plus tard dans une nouvelle enquête. Je ne peux donc que vous recommander ce thriller.

L’Équarrisseur, Nadine Matheson • Titre VO : The Jigsaw Man • Traduction : Michel Page • Seuil • 2021 • 526 pages • 21,90€ • Genre : thriller, serial killer • ISBN : 9782021434453

13 réflexions sur “L’Équarrisseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s