La sorcière invincible, tueuse de slimes depuis 300 ans !, tome 1

La sorcière invincible, tueuse de slimes depuis 300 ans !, tome 1

Quatrième de couverture :

Azusa Aizawa, femme, célibataire, bête de travail.
Après avoir vécu uniquement pour son boulot, elle se réincarne en sorcière immortelle dans un autre monde. 300 ans de vie tranquille plus tard, elle a atteint le level 99. Ayant entendu parler de cette jeune fille incroyablement forte, beaucoup d’aventuriers et de dragons viennent à elle. Que va donc devenir son rêve d’un quotidien paisible !?

.
Mon avis :

Azusa n’a que 27 ans lorsqu’elle meurt, surmenée par le travail. Elle se retrouve alors réincarnée en sorcière immortelle, dans un corps de 17 ans. Trois siècles plus tard, elle apprend qu’elle a atteint le plus haut niveau de sorcellerie ; finit sa vie tranquille, tout le monde veut se mesurer à elle !
J’ai été un peu sceptique quand j’ai commencé à lire La sorcière invincible… car non seulement l’héroïne se retrouve dans un corps plus jeune (celui d’une mineure), mais en plus son tour de poitrine a doublé – voire triplé. J’en ai lu, des manga, alors je me suis attendue à ce qu’il y ait plein de plans sur les seins d’Azusa, des blagues dessus, etc. Finalement non ; ça arrive mais rien de notable ou d’hypersexualisé, et je dois dire que ça a été ma première bonne surprise. L’autre surprise, c’est que j’ai franchement bien aimé !
L’histoire est simple : on a une femme qui se réincarne en sorcière invincible. Sans s’en rendre compte, au fils des décennies, elle devient plus forte car elle tue des slimes (d’étranges créatures molles) chaque jour pour obtenir un peu d’argent afin de vivre tranquillement. A partir de là, en découvrant qu’elle a atteint le niveau 99, la nouvelle va fuiter et des groupes d’aventurier·es, des dragons, etc., vont vouloir se mesurer à elle. Je dois vous avouer que, jusque là, la seule originalité est que le personnage principal est le plus fort. Toutefois, ce sont les messages et les différents protagonistes qui font le sel de ce manga. En effet, La sorcière invincible… met en avant une chose importante dans notre société qui pousse à toujours plus produire : prendre le temps – de se créer un cocon, de déjeuner, de se promener, de ne rien faire. Ça paraît simple, et pourtant, ça fait plaisir à lire. Ce manga qui promet plein d’action et d’aventure s’avère en fin de compte assez reposant. Bien sûr, il y a tout de même quelques combats, mais on reste globalement dans quelque chose qui ne prend pas la tête, qui se lit bien, et qui nous invite un peu au calme.
Ajoutons à tout ça les personnages, à commencer par Azusa. Morte d’avoir trop travaillé, celle-ci est bien placée pour savoir qu’il vaut mieux prendre du temps pour soi, ne bosser qu’un peu tous les jours et profiter du reste de la journée plutôt que s’acharner sur une multitudes de tâches. Quand elle se réincarne en sorcière, elle prend cette décision – radicale, pour elle – d’en faire le minimum. Et ça marche puisque, 300 plus tard, elle continue de mener sa petite vie tranquille. Cela dit, son quotidien va être chamboulé, certes, mais peut-être bien pour le meilleur ! Car, parmi toutes ces personnes qui veulent se mesurer à elles, certaines vont finir par venir vivre avec elle ; Raika, par exemple, qui va apprendre à ne pas trop en faire au côté d’Azusa, et qui va découvrir le partage des tâches. Ce qui marche bien, c’est que l’on a d’une part des personnages sympathiques, et d’autre part c’est appréciable de suivre les relations qu’ils ont entre eux, de voir comment ça évolue. Alors, même quand parfois il y a des liens complètement tirés par les cheveux, eh bien ça fonctionne.

Je m’arrête là pour ce retour sur le premier tome de La sorcière invincible, tueuse de slimes depuis 300 ans ! car je ne veux pas trop vous en dire. Retenez que c’est surprenant et que c’est une chouette lecture, qui prône par ailleurs non pas la paresse mais simplement de prendre du temps pour soi, ne pas se surmener et profiter.
Bonne lecture à vous.

La sorcière invincible, tueuse de slimes depuis 300 ans !, tome 1, Kisetsu Morita (œuvre originale), Yusuke Shiba (dessin) et Benio (character design) Titre VO : Slime taoshite 300 nen, shiranai uchi ni level max ni nattemashita Traduction : Julie Gerriet Editions Soleil • 2021 (VO 2018) • 178 pages • 7,99€ • Genre : shônen, sorcellerie, bien-être • ISBN : 9782302092167

Ce livre participe au Challenge de l’Imaginaire.

12 réflexions sur “La sorcière invincible, tueuse de slimes depuis 300 ans !, tome 1

    • Ma Lecturothèque dit :

      J’ai également cette impression ; je vais bientôt parler d’un autre manga dans ce genre-là (« Le huitième fils ») dont le premier tome ne m’a pas du tout laissé la même impression, n’ayant franchement pas accroché. Il faut trouver un nouvel angle d’attaque avec cette formule si rabâchée, pour se démarquer.

      Aimé par 1 personne

        • Ma Lecturothèque dit :

          La couverture de « Grimgar » est très belle ! Et je viens de lire les résumés de ces séries car je ne les connaissais pas, et elles ont l’air en effet assez similaires dans leur globalité. Mais bon, j’ai l’impression que c’est l’une des grandes tendances du moment, impossible d’y échapper ! C’est marrant parce qu’il y a une quinzaine d’années, ce genre avait aussi le vent en poupe, avec « Yureka », « .hack », etc. Ce doit être cyclique, mais ça me lasse, à quelques exceptions près.

          J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s