Tant qu’il le faudra, tome 2

Tant qu’il le faudra, tome 2

Tome 1

Quatrième de couverture :

Les fêtes de fin d’année s’achèvent et les membres de HoMag vont avoir du pain sur la planche ! En effet, la soirée anniversaire approche à grands pas et va leur demander beaucoup de préparatifs. Hélas, tous n’ont pas le cœur à l’ouvrage : Harry est tiraillé entre son envie de vivre une nouvelle histoire d’amour et sa peur d’être blessé. Romane va devoir affronter une épreuve tant redoutée. Pour Min-Jae, HoMag n’est pas toujours une priorité. Léo, quant à lui, a bien du mal à se faire accepter en tant que président légitime de l’association. Entre amour, études, travail et autres réalités du quotidien, la vie n’est pas toujours simple, pour celles et ceux qui ne rentrent pas dans le moule d’une société trop formatée. Suivez leurs vies, leurs errances, leurs luttes, durant toute une année scolaire, à travers un récit choral aussi ambitieux que stimulant.

.
Mon avis :

L’an passé, j’ai découvert Tant qu’il le faudra de Cordélia. Ç’avait été une bonne découverte, je m’étais attachée à plusieurs des personnages et j’avais hâte de pouvoir lire la suite. En effet, l’histoire se déroule sur une année scolaire, or le premier roman s’arrêtait lors des fêtes de fin d’année. Ce deuxième tome débute avec le Nouvel An. Mais faisons un retour en arrière : ça raconte quoi, Tant qu’il le faudra (TQLF) ?
TQLF est un roman choral, c’est à dire que nous y suivons plusieurs personnages. Ceux-ci sont de jeunes adultes ; beaucoup sont à la fac, les plus âgés (26 ans) ont déjà un travail. Leur point commun est qu’ils se retrouvent tous au sein de l’association HoMag, dont le but est la publication d’un magazine mensuel au titre éponyme, parlant notamment de l’actualité LGBTQ+.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les personnages principaux du premier tome de TQLF, mais c’est avec un plaisir encore plus grand que j’ai appris à en connaître d’autres. Pour rappel, nous suivons un personnage différent à chaque chapitre, et la narration se fait à la première personne. Il y a des protagonistes que l’on avait entraperçu, comme Galahad, et ils pouvaient paraître assez antipathiques. Dans ce nouveau tome, comme ils sont eux aussi au cœur de la narration, on apprend à les apprécier, on découvre leur caractère, leurs failles, leurs forces, leurs amours… C’est également l’occasion d’approfondir les relations entre les membres de HoMag, que ce soient de bonnes ou de mauvaises relations, et cela permet d’avoir des points de vue différents sur certains événements, sur des engueulades, des gestes, des regards, etc. Si je trouve cela plaisant de suivre un grand nombre de personnages, j’admets que c’est une bonne chose que l’autrice, Cordélia, n’en ai pas intégré autant dans la narration dès le premier tome ! Ce dernier permet ainsi de connaître une base solide de protagonistes, et le deuxième roman vient consolider et étoffer ce socle.
Pas mal de nouveaux sujets sont abordés, parfois assez lourds. C’est l’occasion de constater deux très bonnes choses dans TQLF : d’une part, on a de nouveau des avertissements (ou trigger warnings) par chapitre au début du livre, d’autre part on assiste à de beaux moments de solidarité – ça fait chaud au cœur !
J’ai toutefois un reproche à faire à ce deuxième tome de TQLF : les coquilles. Je ne sais pas comment ça se fait, si ça a été relu trop vite ou pas du tout, mais il y en a quand même pas mal. Ca ne m’a pas empêchée d’aimer le récit, mais j’espère qu’il y aura tout de même beaucoup moins de coquilles dans le dernier tome !

Cette trilogie se lit très bien, on s’attache à plusieurs héros·ïnes, et il est indéniable que tout est fait pour que l’on veuille lire la suite – et ça marche. Je les aime bien, ces personnages, et je ne peux m’empêcher de leur souhaiter le meilleur, même quand ça ne tourne pas toujours très bien (c’est un euphémisme). Je prends plaisir à retrouver, d’un tome à l’autre, Léo, Jade, Min-Jae…, tout comme il me plaît de faire plus ample connaissances avec d’autres personnages, tels que Sen ou Galahad.
En bref, c’est franchement bien sympathique et je vous recommande vivement Tant qu’il le faudra.

Tant qu’il le faudra, tome 2, Cordélia  Akata • 2021 • 511 pages • 17,50€ • Genre : tranches de vie, young adult, LGBT+ • ISBN : 9782369748915

10 réflexions sur “Tant qu’il le faudra, tome 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s