Héla et les quatre royaumes

Héla et les quatre Royaumes

Quatrième de couverture :

À peine âgée de 18 ans, Héla, du royaume des Corbeaux, est promise en mariage au prince Erebe, du royaume des Dragons, un peuple de bien triste réputation. C’est donc le cœur lourd qu’elle arrive seule et sans allié à la forteresse de sa future belle-famille, qui s’avère encore plus sinistre et cruelle qu’elle ne l’imaginait. Heureusement, le prince Erebe ne semble pas partager les mœurs de son terrible frère aîné et de son père, et Héla se trouve un allié inattendu en la personne du jeune prince Hermien.

Mais lorsque la jeune fille découvre que les Dragons sont sur le point de détenir une arme effroyable qui leur donnerait un avantage sans précédent sur le champ de bataille, et qu’ils ont prévu de l’utiliser contre le peuple des Abeilles, elle décide de s’enfuir pour empêcher le massacre en perspective. D’un royaume à l’autre commence alors, pour Héla, un voyage semé d’embûches, mais aussi de rencontres…

Son courage et ses amitiés nouées suffiront-elles à ramener la paix au sein des quatre royaumes ?

.
Mon avis :

Héla et les quatre royaumes est un roman de fantasy jeunesse – je pense l’estimer pour des ados autour de 13 ans, bien qu’il y a parfois des scènes un peu cruelles (mais peu détaillées). On y suit Héla, une jeune femme du royaume des Corbeaux fiancée contre son gré à Erebe, un prince du royaume des Dragons. Arrivée chez sa future belle-famille, Héla découvre que le royaume des Abeilles, où la révolte gronde, est en danger. Elle va alors tout faire pour les prévenir.
J’insiste bien sur le fait que c’est un livre jeunesse. De fait, il y a tout ce que je n’aime plus lire mais qui m’apporte pas mal de nostalgie dans mes lectures ou visionnages d’œuvres jeunesse. Et qu’y trouvons-nous donc, dans Héla et les quatre royaumes ? Eh bien des méchants très très méchants, qui ont la tête de l’emploi des méchants très très méchants, à savoir moches, aux cheveux gras, cruels, pas très malins, et qui aiment la guerre par-dessus tout (et qui sont bien partants pour faire souffrir leur propre famille au besoin, ou pour le plaisir). Nous avons également une histoire super linéaire : Héla arrive au royaume des Dragons, elle est entourée de personnes hostiles mais arrive à se faire des alliés ; elle fuit, se retrouve dans un nouveau royaume, se fait de nouveaux et de nouvelles ami·es, doit encore fuir, etc. C’est assez répétitif, ce qui fait que l’on devine facilement l’ensemble de la trame. Sans parler que les habitant·es de chaque royaume correspondent eux-mêmes à des traits bien définis : les Corbeaux incarnent l’intelligence, les Dragons sont belliqueux et incarnent la guerre, les Abeilles sont des abeilles, il y a donc des tonnes d’ouvriers et d’ouvrières (enfin surtout des hommes, en fait), et les Hiboux sont l’incarnation de la sagesse.
Il n’y a donc dans ce roman pas d’univers particulièrement riche, tous les royaumes se trouvent à quelques jours de voyage en cheval (trois jours, généralement), les personnages ont des traits bien marqués, allant soit tout à fait dans le sens de ce que l’on attend d’eux en tant que Hiboux, Dragons, etc., soit dans le sens totalement opposé – et toujours dans l’optique de faciliter les aventures de notre héroïne. Pourtant, je ne peux pas le nier, ça se lit bien et je me suis prise d’affection pour certains personnages.

Alors, lire ou ne pas lire Héla et les quatre royaumes ? Eh bien, je vous conseille plutôt de l’offrir à de jeunes ados de votre entourage, qui ne lisent pas des masses : même si le récit est linéaire, il y a de bonnes choses et c’est plaisant à lire, l’écriture est sympathique, il y a de l’aventure, de l’action, du danger et des amitiés – des choses que l’on aime retrouver dans un roman, en somme.

Héla et les quatre royaumes, Marie-Line Brault Fleurus • 2021 • 240 pages • 14,90€ • Genre : roman jeunesse, fantasy, aventure • ISBN : 9782215136118

Ce livre participe au Challenge de l’Imaginaire.

8 réflexions sur “Héla et les quatre royaumes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s