Premières lignes #315

La semaine dernière, je vous partageais les premières lignes du livre Les femmes artistes vue par une ado et par sa sœur et, aujourd’hui, je vous présente celles des Femmes de sciences vues par une ado un peu vénère que j’ai eu l’occasion de lire au cours de la semaine passée. Le principe est le même : une (ou plusieurs) ado(s) se lance dans une chaîne YouTube afin de faire connaître des figures historiques – dans ces livres, ce sont des femmes et, ici particulièrement, des femmes dont le boulot a été minoré, voire volé. C’était présenté avec passion et humour, avec un peu de rage aussi, mais ça reste toujours gentil, au final (on est là dans des livres jeunesse, après tout ! Mais ils sont aussi intéressants pour les adultes, croyez-moi).

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

#épisode 0

Comment tout ça
a commencé

Salut les curieux·ses ! Moi, c’est Louise, et si je prends la parole, c’est pour vous partager mes ⭐️ conseils beauté ⭐️ et… Mais carrément pas ! Des tutos maquillages ou coiffure, il y en a des centaines. Je n’ai rien contre, mais ce n’est pas mon rayon, laissons ça aux spécialistes !
Eh bien, non, si je consacre du temps à enregistrer cette vidéo, alors que j’aurais plein d’autres choses à faire (finir Vingt Mille Lieux sous les mers, cueillir des mûres, faire une balade à vélo ou jouer avec le chat), c’est que je suis vénère !
Là, telle que vous me voyez, je viens encore de me faire vanner par mon frère. Juste parce que je m’interrogeais à voix haute – je ne lui parlais même pas, en plus, à cet idiot – sur le fait qu’on ne diffuse que le sport masculin à la télé. Il a commencé par :

Personne n’a envie de voir des filles jouer au ballon.

Puis a enchaîné par :

Mbappé avec des couettes et une jupe, ça n’existe pas.

Pour m’achever avec un :

Y’a pas que le sport. Les art, c’est pareil et, tiens, même la couture et la cuisine, dès que c’est du HIGH LEVEL, ça devient un truc de mec !

Ah, mais l’adolescence, quoi ! Je ne sais pas s’il a les hormones qui lui dissolvent le cerveau ou s’il est frustré de ne pas avoir assez de moustache pour se raser, mais des fois, j’ai juste envie de trouver une capsule temporelle pour l’envoyer dans cinq and, quand la puberté sera passé. En plus, il aurait l’âge d’avoir le permis et une voiture pour m’emmener au cinéma et au bowling ! 😉
Ce qui m’agace le plus, c’est que je me suis demandé, à un moment, s’il n’avait pas raison. J’ai repensé à mes cours : on étudie les rois de France 👑, Voltaire, Robespierre, Napoléon et Charles de Gaulle. On lit Victor Hugo, Arthur Conan Doyle ou Charles Perrault 🪶. Quand on parle des grandes inventions, qui cite-t-on ? Thomas Edison, Denis Papin, Léonard de Vinci.
Et même lors de la sortie au musée : on n’a vu que des tableaux peints par des hommes. Parce que c’est représentatif ! Quelle que soit l’époque, quasiment pas une femme artiste célèbre.
Et à force, on finit par croire que les femmes n’ont jamais rien fait.

Les femmes de sciences vues par une ado un peu vénère, Natacha Quentin, 2021.

Les femmes de sciences vues par une ado un peu vénère !

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

5 réflexions sur “Premières lignes #315

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s