Chat de yakuza, tome 1

Chat de yakuza, tome 1

Quatrième de couverture :

Quand un (ex-)yakuza recueille un adorable chaton… En voilà, un duo improbable !
Une comédie animalière feel-good !

Sabu, un chaton abandonné dans la rue, grelote de froid sous la pluie, quand un jeune homme qui passait par là s’arrête devant lui…
Le pauvre minou se croit sauvé, avant de voir que son bienfaiteur… a une vraie dégaine de yakuza ! Et ce qu’il va découvrir par la suite ne pas va du tout, mais alors pas du tout le rassurer !
Que va-t-il advenir de cette petite boule de poil, désormais aux mains de la pègre ?

.
Mon avis :

Lors d’une fin de journée des plus torrentielles et pas des plus chaleureuses, Jin, un ancien yakuza, tombe sur un chaton abandonné dans un carton, grelottant, affamé. C’est le genre de chose qui met en rogne l’homme et il décide alors de ramasser le petit chat et de s’en occuper. Il lui donne un nom : Sabu.
Contrairement à ce que dit le résumé en quatrième de couverture, ce n’est pas particulièrement feel good. En revanche, c’est bel et bien une comédie, avec des situations tantôt très drôles, tantôt cocasses. Et tout cela tient à une chose : le récit se fait du point de vue du chaton. Nous avons donc le jeune Sabu qui découvre un homme assez grand, à la mine patibulaire, au corps couvert de cicatrices et aux réactions parfois très vives – probablement d’anciens réflexes. De quoi donner des sueurs froides au chaton !
Si j’ai apprécié ce premier tome, j’ai toutefois trouvé que le récit était un peu redondant : Jin va commencer quelque chose (préparer à manger, déballer un colis…), Sabu va avoir peur (très peur, même !) et, finalement, il va se rendre compte que c’est le bonheur (ou, au pire, pour son bien). Si le schéma est répétitif, il n’empêche que c’est toujours assez rigolo et surtout très mignon. Aussi, vu la tournure que prend le tome 1 de Chat de yakuza, j’ai bon espoir que ce schéma ne soit là que pour mettre les choses en place et que la suite se lâche plus côté rebondissements. En tout cas, cela ne m’a pas empêcher d’apprécier cette lecture et, plus qu’un manga drôle et chou, on est surtout dans un manga qui nous parle des apparences (que ce soit celle de Jin qui terrifie Sabu ou celle d’autres personnages qui viennent ponctuer le récit).

C’est donc là un premier tome sympathique, sans prise de tête et qui est drôle. J’attends de voir ce que donnera la suite ; j’imagine que Jin et Sabu vont tisser des liens, mais ce ne sont pas les seuls personnages et j’ai envie de voir tout ce petit monde évoluer. Je ne doute pas que nous aurons droit, à un moment donné ou un autre, à quelques beaux moments d’émotion. En attendant, j’ai bien envie de vous recommander ce premier tome de Chat de yakuza, un manga qui détend et qui amuse.
Bonne lecture à vous !

Chat de yakuza, tome 1, Riddle Kamimura • Titre VO : Ex-yakuza picked up a stray kitten, vol. 1  Traduction : Julien Pouly Doki Doki • 2022 (2021 VO) • 148 pages • 7,50€ • Genre : manga, chaton, humour • ISBN : 9782818993460

5 réflexions sur “Chat de yakuza, tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s