Premières lignes #332

Aimez-vous les licornes ?
Pour les premières lignes de ce jour, je vous propose de découvrir un ouvrage décrit comme « petit livre » mais qui, croyez-moi, est assez grand et promet d’être riche ! Il y a une touche d’humour dans l’avant-propos, je me demande si on la retrouvera au fil des pages. Quoiqu’il en soit, ça m’a donné envie d’en savoir plus.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

AVANT-PROPOS

Ce petit livre essaie de répondre avec le sérieux d’un rhinocéros et la légèreté d’une biche à quelques questions sur les licornes.

• D’où vient cette bête unicorne et imaginaire, connue de tous bien qu’absente tant des mythologies savantes que des traditions populaires ?
• Comment la licorne, qui fut d’abord assez trapue et armée d’une corne noire, a-t-elle acquis la silhouette qu’on lui connaît aujourd’hui, celle d’une fine et blanche cavale à la corne torsadée ?
• Quelles relations, honnêtes ou malhonnêtes, a entretenues et entretient encore la licorne avec les autres animaux, qu’ils soient imaginaires comme le dragon ou réels comme le lion ou l’éléphant ?
• Où trouve-t-on la licorne, comment la chasse-t-on, et qu’est-ce que c’est exactement cette histoire de jeune vierge ?
• Que peut-on bien faire avec une corne de licorne, si par hasard on en trouve une, ou si on en achète une chez un antiquaire – j’ai des adresses à Paris, si cela vous intéresse ?
• Et bien sûr, pourquoi voit-on depuis une quinzaine d’années des licornes partout ?

Ces questions, nous irons les poser à toutes sortes de licornes, à celles vues par les voyageurs, dessinées ou sculptées par les artistes, racontées par les écrivains, étudiées par les savants, à celles d’Europe mais aussi plus rapidement à celles du monde arabe ou oriental, à celles du Moyen Âge et de la Renaissance mais aussi à celles de l’époque romantique et à celles d’aujourd’hui. Si elles ne parlent guère, elles ont néanmoins toutes beaucoup à nous dire, et, en premier lieu, que les hommes qui les ont connues, ou du moins décrites, n’étaient pas si différents de nous.

Licornes – Métamorphoses d’une créature millénaire, Bruno Faidutti, 2022.

Licornes – Métamorphoses d’une créature millénaire

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

7 réflexions sur “Premières lignes #332

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s