Premières lignes #349

Salutations !
Pour ces nouvelles premières lignes, il s’agit de celles de ma lecture en cours : La mythologie viking de Neil Gaiman. Dans cette introduction, l’auteur revient sur les raisons qui l’ont poussé à en savoir plus sur la mythologie nordique et qui l’ont amené à écrire ce livre. De mon côté, j’ai commencé à le lire hier et j’en suis déjà presque à la moitié – c’est une bonne lecture, comme vous pouvez l’imaginer !
Bon dimanche à vous ⚡️

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

Une introduction

Il est aussi difficile de désigner son cycle de mythes préféré que de choisir son type de cuisine favori (certains soirs, on peut avoir envie de manger thaï, d’autres soirs des sushis, d’autres encore on a faim de la simple cuisine de chez soi, avec laquelle on a grandi). Mais si je devais indiquer ma préférence, elle irait sans doute aux mythes nordiques.
Ma première rencontre avec Asgard et ses habitants s’est produite quand j’étais petit, pas plus de sept ans, en lisant les aventures du puissant Thor telles que les représentaient Jack Kirby, le créateur américain de bandes dessinées, dans des histoires imaginées par Kirby et Stan Lee et dialoguées par le frère de Stan Lee, Larry Lieber. Le Thor de Kirby était beau et costaud ; son Asgard une vertigineuse ville de science-fiction, aux bâtiments majestueux et aux édifices dangereux ; son Odin sage et noble ; son Loki une créature sardonique de pure malveillance, coiffée d’un casque à cornes. J’adorais le Thor blond de Kirby et le marteau qu’il maniait, et j’ai voulu en savoir plus long sur lui.

La mythologie viking, Neil Gaiman, 2017.

La mythologie viking

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :
Publicité

6 réflexions sur “Premières lignes #349

    • Ma Lecturothèque dit :

      Franchement, je me régale ! Les récits ne sont pas longs donc il est simple de faire une pause pour autre chose mais il est aussi très facile de lire un mythe et, allez, ce n’étaient que quelques pages, d’en lire un suivant et encore un autre et… ah ? déjà à la moitié du livre ? X)
      Et j’aime beaucoup cette édition poche 🧡

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s