Premières lignes #257

ILe principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

INTRODUCTION

À toi qui lis.
Je veux dire merci. Pendant toute l’année que ce livre aura demandé pour être écrit, préparé, mis en page, j’ai souvent pensé à toi. J’ai essayé de me projeter dans tes intentions et tes espoirs ; j’ai écrit chaque ligne en cherchant à la rendre utile. Écrire aura été plus difficile que je le pensais, mais aussi moins solitaire. Parce que tu étais déjà là.

En attendant les occasions de se rencontrer, d’avoir (enfin) des retours de lecteur·rices·x sur ce texte, je ne peux que parler de mes intentions. J’avais l’envie – et je m’étais mise au défi – de créer un double niveau de lecture, pour que, d’une part, les personnes trans puisent des ressources et un empouvoirement ; et que, d’autre part, les personnes cisgenres trouvent des réponses et un espace de pédagogie.
Pédagogie sur quoi ? Pédagogie pourquoi ? Parce tout dans notre société se base sur des dynamiques de genres : tout n’y est qu’histoires de genres. Parce que le recul manque pour voir ce que ces dynamiques impliquent pleinement. Et surtout, parce qu’elles restent en grande majorité invisibles, et, au premier plan, celles qui concernent les personnes transgenres.

Il s’agit de comprendre et définir les spécificités des personnes trans et l’intégration de ce grand groupe social dans la société : une histoire de normes, de conditionnements, de rejets donc ; une histoire de la division trans/cis, des parcours individuels et des possibles blessures que la transidentité peut entraîner dans le rapport aux autres. J’ai voulu y mettre de moi ; un tel sujet aurait pu être traité de façon plus formelle mais j’avais à cœur de donner le sens d’une discussion entre nous, d’un partage de réflexions et de connaissances que j’espère pouvoir prolonger hors du papier.

J’avoue aussi avoir voulu être ambitieuse. Si l’exhaustivité n’était pas possible, l’idée était de créer un panorama des sujets que la transidentité peut recouvrir, des mots et arguments qui y sont souvent convoqués, des émotions que ceux-ci peuvent faire naître.  Ensemble, nous tenterons une déconstruction de tout un tas de choses ; pas pour le plaisir, mais par besoin de reconstruire. Reconstruire mieux, et pour tout le monde.

Écrire cet ouvrage n’a pas été chose aisée. D’abord justement parce que j’ai voulu être ambitieuse et produire un livre qui serait utile dans le temps, mais aussi parce que mon expérience personnelle de l’écriture ne m’avait encore jamais amenée à réfléchir à comment construire un livre.

Une histoire de genres. Guide pour comprendre et défendre les transidentités, Lexie, 2021.

Une histoire de genres. Guide pour comprendre et défendre les transidentités

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

C’est lundi, que lisez-vous ? #234

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous organisé par I Believe in Pixie Dust.

Ce que j’ai lu la semaine passée

Encore une bonne semaine de lecture de passée, mais toujours ce sentiment de ne pas avancer des masses, la faute à des livres dépassant allègrement les mille pages ! Sans compter que j’ai eu finalement peu de temps pour me plonger dans des livres. Au moins ai-je terminé Beloved et l’adaptation de Sacrées Sorcières par Pénélope Bagieu. Les autres livres sont toujours en cours de lecture !

Lire la suite

Premières lignes #256

Bien le bonjour !
En ce moment, après quelques mois sans en lire, je commence à avoir de grandes envies de thriller… En regardant ma pile à lire, ce roman de Karine Giébel m’a fait de l’œil et, si le prologue me semble quelque peu opaque, ma curiosité est tout de même sacrément piquée.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

PROLOGUE

Tous les soirs se ressemblent, les nuits aussi. Et les jours, c’est pareil.
À quoi se raccrocher, alors ?
Aux repères, ceux qui rythment le temps, évitant qu’il ne devienne une hideuse masse informe.
S’y cramponner, comme à des arbres au milieu d’une plaine infinie, à des voix au cœur du silence.
À chaque heure, quelque chose de précis. Gestes, odeurs ou sons.
Et, au-delà des murs, le train.
Décibels de liberté venant briser l’aphasique solitude. Celle-là même qui vous dévore lentement, morceau après morceau. Qui vous aspire sans heurt vers les abimes du désespoir.
Le train, comme un peu du dehors qui s’engouffre en vous jusqu’à l’âme, se moquant des barrières, de l’épaisseur du béton ou de la dureté de l’acier.
Fuir avec lui.
Voyages imaginaires qui transportent ce qu’il reste de soi vers des destinations choisies.
S’accrocher aux wagons, prendre le train en marche.
Il ne reste plus que ça.
Là, au cœur de la perpétuité.

Meurtres pour rédemption, Karine Giébel, 2006.

Meurtres pour rédemption

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

C’est lundi, que lisez-vous ? #233

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous organisé par I Believe in Pixie Dust.

Ce que j’ai lu la semaine passée

Si je n’en suis qu’à environ un cinquième de Magies de la Bretagne, je peux vous dire que j’ai toutefois sacrément bien avancé ! Pour rappel, il fait plus de 1000 pages… J’ai dévoré Les impatientes que l’on m’a offert à Noël et, après un début difficile en ce qui concerne Beloved, me voilà plongée dedans. Ma foi, février semble très bien parti du côté de mes lectures !

Lire la suite

Premières lignes #255

Salutations, les lecturovores !
Aujourd’hui, je fais fi de l’incipit pour, de nouveau, plonger directement dans les premières lignes de l’histoire. Ici, c’est l’histoire d’un jeune homme qui, mort, va revenir à la vie. Un roman qui promet d’être à la fois drôle et émouvant !

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

1

Le dernier jour

— As-tu déjà pensé à ta mort ?
Voilà exactement le genre de question auquel on est en droit de s’attendre de la part de Nicolas le ténébreux. Nick est un type formidable, un ami précieux, mais il a un côté macabre qui n’est pas toujours de circonstance.
— Non, je ne pense pas à ma mort. Au risque de te paraître étrange, j’ai plutôt tendance à penser à ce que je vais faire de mon été. Te rends-tu compte, Nick, que l’école est finie ?
Oui, il s’en rend compte, et c’est pourquoi il extirpe de son sac deux masques en caoutchouc. Il m’en prête un et s’empresse d’enfiler l’autre sur son visage. Nicolas n’a pas trouvé de meilleure façon de déclarer son amour que d’apparaître devant l’élue de son cœur déguisé en mort-vivant. Avec sa nouvelle tête, il est persuadé que Sandra va lui tomber dans les bras. C’est dans les pommes qu’elle risque de tomber, s’il veut mon avis.
— De quoi j’ai l’air ? demande-t-il, ravi.
— Du tombeur de ces dames.
Je lui garantis qu’il va faire un malheur.

Mort et déterré, Jocelyn Boisvert, 2008

Mort et déterré

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

C’est lundi, que lisez-vous ? #232

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous organisé par I Believe in Pixie Dust.

Ce que j’ai lu la semaine passée

Quelle semaine ! J’ai terminé de lire les Poèmes choisis de Renée Vivien et j’ai commencé Magies de la Bretagne de Le Braz ; ce dernier livre est très dense, avec plus de 1300 pages et un texte écrit tout petit. Pour le coup, je n’en ai lu qu’une soixantaine de pages pour le moment mais, mine de rien, j’avance pas trop mal. Et puis j’ai dévoré La petite fille qui aimait Tom Gordon de Stephen King, de même que les tomes 5 et 6 du Tigre des neiges d’Akiko Higashimura. Toutefois, la palme de la lecture de la semaine revient au premier tome d’Isola de Fletcher, Kerschl et Msassyk : c’est l’histoire d’une reine transformée en tigre et de la capitaine de la garde royale qui veut aider sa reine à retrouver forme humaine. Je ne m’attendais pas à autant aimer !

Lire la suite

Premières lignes #254

Bien le bonjour, les lecturovores !
Aujourd’hui, je vous partage les premières lignes d’un roman que j’ai récemment lu : La petite fille qui aimait Tom Gordon de Stephen King. L’écrivain nous permet de comprendre que les choses ont vite dérapé, et ce pour une chose justement si anodine.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

Juin 1998

Préliminaires

Le monde a des dents, et quand l’envie le prend de mordre, il ne s’en prive pas. Trisha McFarland avant neuf ans lorsqu’elle s’en aperçut. Ce fut un matin, au début du mois de juin. À dix heures, elle était assise à l’arrière de la Dodge Caravan de sa mère, vêtue de son maillot d’entraînement bleu roi de l’équipe des Red Sox (avec 36 GORDON inscrit au dos), et jouait avec Mona, sa poupée. À onze heures, elle s’efforçait de ne pas céder à la panique, de ne pas se dire Je suis en danger, de chasser de sa tête l’idée que les gens qui se perdent dans la forêt s’en tirent quelquefois avec de graves blessures, que parfois même ils en meurent.
Tout ça parce que j’avais envie de faire pipi, se disait-elle.

La petite fille qui aimait Tom Gordon, Stephen King, 1999.

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Premières lignes #253

Salutations !
Pour les premières lignes du jour, j’ai passé la partie biographique (deux pages) en partant du principe que, si j’étais tombée sur ce livre dans une librairie, ce n’est pas ce que j’aurais lu pour me faire un avis. Ce n’est même pas non plus une légende (c’est un recueil de légendes bretonnes, comme vous pouvez le voir sur la couverture) ; c’est le chapitre « La Bretagne à travers l’histoire 1925) ». Je pense que quiconque connaît un peu cette région aura une image très précise de ce dont parle l’écrivain ; quant aux autres, je vous invite à observer sur une carte, ainsi vous visualiserez très clairement son propos.
Bonne lecture à vous.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

La péninsule bretonne, lorsque l’on suit la figuration de la carte, présente un peu l’aspect d’un énorme mufle de bête, puissamment tendu vers les lointains atlantiques et dont la gueule entrouverte, formée par la rade de Brest et la baie de Douarnenez, darderait, comme une langue tricuspide, les trois pointes en croix de la presqu’île de Crozon. Les Gaulois lui donnaient le nom d’Arémorique, ou Armorique, signifiant : pays en bordure de la mer. La Bretagne est, en effet, le pays marin par excellence. « Péninsule spectatrice de l’Océan », disait d’elle Pline l’Ancien.

Magies de la Bretagne, volume 1, Anatole Le Braz, 1994.

Magies de la Bretagne, volume 1

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

C’est lundi, que lisez-vous ? #230

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous organisé par I Believe in Pixie Dust.

Ce que j’ai lu la semaine passée

J’ai fini Battle Royale – sacré brique, mine de rien – et j’ai commencé à lire par-ci, par-là des poèmes de Renée Vivian, aka Sappho 1900. Je suis également en train de dévorer le premier tome de Tant qu’il le faudra. Quant à L’attaque des titans, c’est pour moi l’un des meilleurs tome lus ces derniers temps, j’ai adoré !

Lire la suite