Le monde antique de Harry Potter

Le monde antique de Harry Potter

Quatrième de couverture :

Caput Draconis ! Piertotum locomotor ! Wingardium leviosa !
Tous les lecteurs de Harry Potter le savent, les sorciers utilisent une langue qui ressemble beaucoup au latin pour leurs mots de passe et leurs formules magiques. Mais les emprunts de J.K. Rowling à l’Antiquité vont bien au-delà. De l’atrium du ministère de la Magie au sombre bureau du professeur Rogue, des transes de Sibylle Trelawney aux foudres de Dumbledore, des centaures de la Forêt interdite au sphinx du labyrinthe, le monde des sorciers est profondément inspiré par la culture gréco-romaine.
Dans cette encyclopédie illustrée, à la fois érudite et ludique, Blandine Le Callet révèle l’extraordinaire travail de référence à l’Antiquité auquel s’est livrée J.K. Rowling. On y trouvera des articles sur une foule de personnages de la saga, mais aussi sur des animaux, des plantes, des monstres, des lieux, des formules magiques, et bien d’autres choses encore… Bienvenue dans le monde antique de Harry Potter.

Comment ils font les gens ?

Comment ils font les gens ?

Quatrième de couverture :

Comment ils font les gens sérieux ? Pour avoir trois enfants à Paris, vivre sans téléphone portable, ressortir vivant d’une séance de yoga bikram ? Pour poser du vernis sans déborder, faire shabbat pour de vrai, voire même – sans rire – aimer Noël ???? C’est fou le nombre de mystères insondables qui agitent l’Univers. Afin de soulager les bénévoles de Wikipédia (ainsi que les pigistes de Science&Vie, qui ont déjà fort à faire), on te propose un petit tour d’horizon – ma foi fort divertissant et très savamment illustré – des réponses aux questions cruciales que tu te poses au quotidien.

La salope éthique

La salope éthique

Public averti

Quatrième de couverture :

« Salope, oui… mais éthique ! »

Mais quelle était donc cette créature singulière ? Quelle est cette salope autoproclamée et de surcroît dotée d’un sens éthique ?

Héritière du libertinage et de l’amour libre, La Salope Éthique, fait l’apologie du « polyamour » sans pour autant invalider la monogamie.

« Polyamour » ? Vous voulez dire « polygamie » ? Pas tout à fait. Pour expliquer le polyamour, il ne suffit pas de prétendre à un libertinage, il faut aussi respecter certaines valeurs : consentement et consensualité, limites personnelles claires et précises, respect de ces limites ainsi que de celles d’autrui, communication honnête, désir de garantir le bien-être de l’ensemble des partenaires… Tous ces principes ne sont pas évidents à mettre en place et c’est la raison d’être de ce livre : expliquer à chacun comment gérer et vivre pleinement et harmonieusement des relations polyamoureuses.

Dossie Easton et Janet W. Hardy nous offrent avec cet ouvrage une magnifique boîte à outils relationnelle. Se libérer de la jalousie, gérer les disputes équitables, des conflits constructifs, des ruptures sereines, tout en baignant dans une abondance d’amour et d’amitié… Voici un échantillon de ce qui devient possibles aux « salopes éthiques ».

Un guide de vie qui concerne tout le monde au-delà du sexe, du genre et de la sexualité !

Lire la suite