Broken Things

Broken Things

Quatrième de couverture :

Il y a cinq ans,
juste après avoir fêté mes treize ans,
j’ai tué ma meilleure amie.

Avant de devenir les Monstres de Brickhouse Lane – avant que le pays tout entier, du Connecticut à la Californie, nous connaisse sous ce surnom, avant que des blogs publient des photos de nos visages, avant que plusieurs sites internet ne plantent parce qu’un trop grand nombre de visiteurs avaient entré nos noms dans des moteurs de recherche –, nous étions des filles quelconques, et nous n’étions que deux.

Le corps

Le Corps

Quatrième de couverture :

J’allais sur mes treize ans quand j’ai vu un mort pour la première fois. Parfois, il me semble que ce n’est pas si lointain. Surtout les nuits où je me réveille de ce rêve où la grêle tombe dans ses yeux ouverts. Été 1962, quatre adolescents un peu fous s’élancent le long de la voie ferrée, à la recherche d’aventure, de frisson… de danger ? Texte fondateur de l’univers de King, Le Corps est un roman d’initiation autant qu’un roman d’épouvante. Porté à l’écran avec le mythique Stand by me, Le Corps est aujourd’hui un immense classique de l’œuvre du maître de l’horreur.

Mytho !

Mytho!

Quatrième de couverture :

« Il paraît que je suis une mytho. Je m’invente une chauffeur privé, des maladies, des parents agents secrets… En même temps, dire que je vis avec ma grand-mère dans l’annexe d’une grande maison vide, ça manque de classe! »

Mais dans cette histoire, qui sont les vrais mythos ?

« Après des années d’absence, je reviens enfin dans cette maison. Déterminée à déterrer les secrets qui y sont enfouis, à affronter mon passé, enfin. Pas si simple, surtout quand la cohabitation avec la jeune Maëlle et sa tendance à mentir sans relâche m’obligent à faire face à mes démons… »

Lilou, ma vie comme sur des roulettes

Lilou, ma vie comme sur des roulettes

Résumé de l’éditeur :

Lilou a 10 ans. Sur sa fiche descriptive d’entrée en 6e, à la rubrique « signe particulier », elle a écrit : RAS. Alors qu’elle est en fauteuil roulant. Mais justement, elle ne veut pas être cantonnée à son handicap, d’autant qu’elle a une énergie folle et beaucoup d’imagination.
Elle va donc intégrer la troupe de théâtre, et tant pis si ça ne plaît pas aux pestes de sa classe, si elle doit se faire porter lorsque l’ascenseur est en panne. Après tout, foi de Lilou, tout roule !

Un raccourci dans le temps

Un raccourci dans le temps

Quatrième de couverture :

Rien ne va plus pour Meg Murry, 13 ans : son père a disparu, et personne ne s’intéresse à elle ni à ses problèmes. Car qui voudrait d’une fille qui se met tout le temps en colère ?
Heureusement, il y a son frère, Charles Wallace, un petit génie de cinq ans qui lit dans les pensées : lui est toujours là pour la réconforter.
Quant à ses nouvelles et bien étranges voisines, les sorcières Mme Qui, Mme Quidam et Mme Quiproquo, elles semblent savoir où se trouve M.Murry…
Et si Meg avait bien plus d’amis qu’elle ne le pense ?…

Nous les filles de nulle part

Nous les filles de nulle part

Quatrième de couverture :

Grace vient d’entrer au lycée de Prescott après avoir déménagé. Dans la chambre de sa nouvelle maison, elle découvre des mots griffés sur le mur : Aidez-moi. Tuez-moi, je suis déjà morte.
Ces mots, c’est Lucy, qui les a tracés. Lucy, qui a accusé trois garçons de Prescott de l’avoir violée. Lucy, qui a été traitée de menteuse par le reste du lycée. Lucy, que la police n’a pas écoutée. Lucy, qui a fui la ville avec ses parents.
Très vite, Grace comprend que cette violence s’exerce à tous les niveaux dans la ville de Prescott : quand les joueurs de l’équipe de foot notent le physique des filles qui passent devant eux ; quand son amie Rosina doit éviter les avances des clients du restaurant où elle travaille ; et surtout sur le blog du moment, « Les vrais mecs de Prescott » dont la ligne éditoriale consiste principalement à considérer les femmes comme des objets.
Grace, Erin et Rosina sont décidées à agir, mais elles ne peuvent le faire seules.

Tout est vrai

Tout est vrai

Quatrième de couverture :

Fervents admirateurs de la jeune prodige des lettres Fatima Ro, quatre adolescents sont prêts à tout pour rencontrer leur idole. Quand elle les approche à l’issue d’une séance de dédicades, Miri, Soleil, Jonah et Penny n’en reviennent pas. Soudain, leur vie prend tout son sens, sous la direction de cette jeune écrivaine de génie.
Un an plus tard, alors que leur relation avec Fatima a cessé brutalement, le groupe découvre avec stupeur que le nouveau roman de Fatima s’inspire des secrets qu’ils lui ont confié. Les révélations font l’effet d’une bombe, et personne ne sortira indemne de l’explosion…

Lettres du Père Noël

Lettres du père Noël

Quatrième de couverture :

Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l’invention de la Terre du Milieu, J.R.R. Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d’abord été destinées à ses trois fils et à sa fill, auxquels, chaque année entre 1920 et 1943, Tolkien a écrit une lettre – parfois deux – prétendument envoyée du pôle Nord par le Père Noël ou l’Ours Polaire.

Ces trente lettres et les dessins qui les accompagnent forment un récit très prenant des aventures de l’homme en rouge et à la barbe blanche, de son ours assistant, et de leurs démelés avec les gobelins. Un ouvrage qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d’un amoureux de Tolkien.

Lune rousse

Lune rousse – édition collector

Quatrième de couverture :

L’une vit le jour, l’autre vit la nuit…
1846. Un soir d’automne, le ciel est rouge au-dessus du village de Thiercelieux.
Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. Lune se lance à la poursuite d’un loup noir, jusqu’à un coffre caché sous un rocher. À l’intérieur : des masques de loups, un poème oublié qui parle de vengeance…
Un masque sur le visage, la jeune fille se sent soudain investie d’une force animale. Elle fait le serment de lutter contre les injustices qui frappent le village.
Mais la malédiction des loups, surgie du passé, ne risque-t-elle pas de bouleverser Thiercelieux et de les dépasser toutes les deux ?