Mort et déterré

Mort et déterré

Quatrième de couverture :

Yan Faucher, 14 ans, a la mort devant lui !

Fauché par un poids lourd, mort et enterré mais toujours conscient, Yan croupit au fond de son cercueil sans cesser de cogiter. Le voilà transformé en zombie ! Mais pourquoi ne sombre-t-il pas dans le repos éternel ?
Quand, par le plus grand des miracles, il parvient enfin à s’extirper de sa tombe, il n’a qu’un réflexe : retrouver sa famille !
Sauf que cette dernière a bien du mal à se remettre de la mort de Yan… Ses parents sont au bord du divorce, son petit frère s’est replié sur lui-même et sa sœur aînée cultive colère et rancœur.
Yan doit à tout prix les aider à retrouver le goût de vivre !
Qui a dit qu’il fallait être vivant pour sauver sa famille ?

Les zombies ne sont définitivement pas ce que vous croyez…

Lire la suite

Papa est une licorne

Papa est une licorne

Quatrième de couverture :

Issei ne l’avait pas vu venir. Quand sa mère lui annonce qu’elle va se remarier, il s’imagine le pire. Et il faut avouer qu’il avait bien raison ! Car même dans ses plus sombres cauchemars, il n’aurait jamais pu imagine une chose : Masaru, son beau-père, n’est autre… qu’un(e) licorne ?!! Ce dernier est bien décidé à être le mari au foyer parfait ainsi qu’un super papa. Un nouveau quotidien magique (ou pas ?) commence alors pour Issei…

Lire la suite

Le Survenant

Le Survenant

Quatrième de couverture :

Le Survenant est un grand roman d’amour et de liberté. Cette œuvre, qui a été adaptée pour la télévision où elle a connu un véritable triomphe, a valu à son auteur une audience internationale. Germaine Guèvremont compte parmi les figures majeures de la littérature québécoise du XXe siècle. De génération en génération, ses lecteurs continuent de se multiplier.

Le Survenant est un personnage infiniment complexe. Il a beau porter un mackinaw, avoir connu les chantiers et passer pour un « sauvage », il n’en demeure pas moins un homme éminemment moderne. Il ne dédaigne pas la nature, mais c’est la ville qui l’attire, avec ses hôtels et ses plaisirs, […] Beau, fort et séduisant, le Survenant possède tous les talents.

Yvan G. Lepage

Lire la suite

Premières lignes #265

Salutations !
Je vous propose aujourd’hui de découvrir les premières lignes de Femmes, race et classe d’Angela Davis, un bon essai accessible et que je vous recommande.
Dans cette introduction, en un paragraphe, on sait déjà de quoi ça va parler (si on n’avait pas lu le titre) : les femmes noires, leur effacement des luttes, les oppressions qu’elles ont subit (et subissent toujours, par ailleurs – le livre est un peu daté mais pas tant que ça)… A lire !

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

CHAPITRE1

L’HÉRITAGE DE L’ESCLAVAGE :
ÉLÉMENTS POUR UNE AUTRE APPROCHE
DE LA CONDITION DE FEMME

Lorsque Ulrich B. Phillips déclara en 1918 que l’esclavage dans les vieux États du Sud avait marqué les sauvages d’Afrique et leurs descendants américains du sceau illustre de la civilisation, cet éminent universitaire entama un débat interminable et passionné. Plusieurs dizaines d’années passèrent, le débat s’amplifia et les historiens se vantèrent tous d’avoir déchiffré l’énigme de cette « curieuse institution ». Parmi toutes les thèses académiques, on aurait cherché en vain une étude consacrée aux femmes esclaves. L’éternelle question du « libertinage des femmes noires » ou de leurs tendances « matriarcales » ne faisait qu’obscurcir leur condition au lieu de l’éclairer. Herbert Aptheker est l’un des rares historiens qui ait tenté de les comprendre en se basant sur des éléments plus réalistes.

Femmes, race et classe, Angela Davis, 1981.

Femmes, race et classe

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

SCUM Manifesto

SCUM Manifesto

Quatrième de couverture :

SCUM, c’est l’énorme crachat que Valerie Solanas renvoie aux hommes. Sa violence est une réponse à la violence. Avant que Kate Millett ne théorise la politique sexuelle du mâle, Valerie Solanas l’a dénoncée au niveau viscéral, et à la différence de Betty Friedman elle ne s’en prend pas aux institutions mais aux hommes qui les incarnent, tous les hommes, avec férocité.

Lire la suite

Ceci est mon cœur

Ceci est mon cœur

Quatrième de couverture :

6 autrices, 6 plumes pour six histoires d’amours, rassemblées par Causette et Rageot.

Un livre pour les adolescents.es qui évoque autant les élans, les sensations, les espoirs que les vertiges de ce sentiment universel. Tous les prismes de l’amour  ; l’amitié, le coup de foudre, la biologie de l’amour et ses mécanismes chimiques, être en couple, l’amour plus fort que les clivages sociaux, l’amour au temps de nos ancêtres et de nos aïeux, les preuves d’amour, les amours interdites, témoignages et confessions… Même quand les histoires d’amour finissent mal, elles font vibrer et grandir  !

Le recueil comprend :
Le chagrin des papillons de Sofia Aouine ;
Voyage au centre du cerveau amoureux de Lauren Malka ;
Crevette de Giulia Foïs ;
Nos courageuses aînées qui aimaient les femmes d’Anna Cuxac ;
De guerre et d’amour de Roukiata Ouedraogo ;
Echappées belles d’Alizée Vincent.

Lire la suite

Courts retours #31

Salutations, les lecturovores !
Je vous propose de découvrir aujourd’hui mes retours concernant deux bandes dessinées, à savoir Sacrées Sorcières de Pénélope Bagieu et Holo Watch, tome 1 : Le secret d’Idilty de David Boriau et Stivo Chopin. Je conclurai cet article avec le tome 33 de L’attaque des titans de Hajime Isayama – la fin approche à grands pas !

C’est lundi, que lisez-vous ? #242

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous organisé par I Believe in Pixie Dust.

Ce que j’ai lu la semaine passée

J’ai un peu moins lu cette semaine mais je me suis rattrapée ce week-end avec la lecture de manga et en entamant l’essai Femmes, race et classe. Magies de la Bretagne est toujours en cours.

Lire la suite