Passing Strange

Passing Strange

Résumé de l’éditeur :

San Francisco, 1940.
Six femmes, avocate, artiste ou scientifique, choisissent d’assumer librement leurs vies et leur homosexualité dans une société dominée par les hommes. Elles essayent de faire plier la ville des brumes par la force de leurs désirs… ou par celle de l’ori-kami. Mais en science comme en magie, il y a toujours un prix à payer quand la réalité reprend ses droits.

Toucher le noir

Toucher le noir

Quatrième de couverture :

Onze grands noms du thriller français nous font toucher le noir, jusqu’au creux de l’âme…
Solène Bakowski, Éric Cherrière, Ghislain Gilberti, Maud Mayeras, Mickaël Mention, Valentin Musso, Benoît Philippon, Jacques Saussey, Laurent Scalèse, Danielle Thiéry, Franck Thilliez. Ces onze auteurs prestigieux, maîtres incontestés du frisson, nous entraînent dans une exploration sensorielle inédite autour du toucher. Avec eux, vous plongerez dans les plus sombres abysses, effleurerez la grâce et l’enfer d’un même geste, tutoierez l’horreur du bout des doigts…
Dix nouvelles inédites pour autant d’expériences tactiles, éclectiques, terrifiantes et toujours surprenantes.
Oserez-vous frôler le noir d’aussi près ?

Lire la suite

Le portrait de Dorian Gray

Le portrait de Dorian Gray

Quatrième de couverture :

Le héros de l’unique roman d’Oscar Wilde doit rester éternellement jeune : son portrait seul sera marqué progressivement par le temps, les vices, les crimes, jusqu’au drame final.
Dans ce chef-d’œuvre de l’art fin de siècle (1890), l’auteur a enfermé une parabole des relations entre l’art et la vie, entre l’art et la morale, entre le Bien et le Mal. Les apparences du conte fantastique, et du roman d’aventures, où le crime même ne manque pas, fascinent le lecteur ébloui par les dialogues étincelants de l’auteur de théâtre, les paradoxes de l’esthète, la phrase du poète. La tragédie vécue par l’écrivain, le bagne, le déshonneur, la mort prématurée laissent ainsi, lisse et pur, son roman unique.
Lire la suite

Rosa Bonheur, l’audacieuse

Rosa Bonheur, l’audacieuse

Quatrième de couverture :

Rosa, quatorze ans, veut devenir peintre animalière. Elle espère gagner sa vie en vendant ses tableaux et ne compter sur personne d’autre qu’elle-même. Mais, au XIXe siècle, seuls les garçons sont autorisés à suivre des études d’art. Alors qu’elle désespère, Rosa fait la connaissance de Nathalie, une fille à la santé fragile. Ensemble, les deux adolescentes s’apprêtent à braver les interdits et à conquérir leur liberté.

Lire la suite

Violeta – Corazón maldito

Violeta – Corazón maldito

Quatrième de couverture :

Grâce à sa voix et à sa guitare qu’elle « violétait » comme nulle autre – selon les mots de Pablo Neruda – Violeta Parra a revivifié le folklore authentique du Chili, lui redonnant sa dignité dans le monde entier. Femme passionnée, artiste avant tout, elle a consacré toute son existence à incarner la voix de son pays.

Une destinée unique dans le Chili de l’avant-dictature.

Exposition : Elisabeth Louise Vigée Le Brun

Jusqu’au 11 janvier 2016, le Grand Palais consacre une exposition à une femme artiste, peintre du XVIIIème siècle : Elisabeth Louise Vigée Le Brun. Il est assez rare de voir une peintre de cette époque exposée, et je me suis donc promis d’y aller – ajoutons à cela que les affiches, présentant un tableau de Vigée Le Brun, sont très belles, et que la publicité au cinéma m’a intriguée.

L'affiche de l'exposition au Grand Palais

L’affiche de l’exposition au Grand Palais

Lire la suite

Exposition RATP : Philippe Halsman

S’il y a bien une chose très chouette avec la RATP, réseau de transports parisiens, c’est qu’occasionnellement, dans certaines stations du métro et à la Maison de la RATP, ils exposent des photographies.
Cette fois-ci, c’est Philippe Halsman qui est exposé dans les couloirs du métro, du 20 octobre 2015 au 26 janvier 2016 – vous pourrez aussi le retrouver au Jeu de Paume dans une exposition présentant près de 300 de ses œuvres !
Mais qui était Philippe Halsman ? C’était un photographe américain qui faisait partie de la très célèbre agence Magnum ; il était connu pour ses portraits de stars et autres personnalités publiques, mais aussi pour son travail avec Salvador Dalí. Il est aussi l’inventeur de la jumpology, qui, je cite : « consiste à photographier des personnalités en train de sauter, offrant ainsi un portrait plus naturel et spontané de ses sujets. »

Le Duc et la Duchesse de Windsor, 1956 --- Marilyn Monroe et Philippe Halsman, 1959

Le Duc et la Duchesse de Windsor, 1956 // Marilyn Monroe et Philippe Halsman, 1959

Lire la suite