[TAG] 100% féminin

Aujourd’hui, nous sommes le 8 mars ; non pas la Journée de la femme, mais la Journée internationale des droits des femmes.
PKJ a lancé un tag 100% féminin, et si je ne suis pas vraiment friande de ce genre de promotion, je me suis dit que c’était quand même l’occasion de mettre en avant des auteures, des héroïnes dont on n’entend pas forcément beaucoup parler.
Pour mes réponses, je me base uniquement sur les livres que je possède (à une exception près).

1/ Quelle est votre auteure préférée ?
Je pense pouvoir dire qu’il s’agit d’Evelyne Brisou-Pellen. J’aurais pu dire J.K. Rowling mais je n’ai lu d’elle que ce qui touche à la saga Harry Potter. Alors qu’Evelyne Brisou-Pellen, j’ai lu énormément de ses romans, et j’ai même relu trois d’entre eux au cours des deux dernières années : Les Cinq Ecus de Bretagne, sa suite Les Portes de Vannes, et un roman se déroulant en Ecosse : L’année du deuxième fantôme. Ses textes sont variés et, même si c’est de la littérature jeunesse, j’apprécie toujours autant.

Lire la suite

Carrie

Carrie

Notre résumé :

Carrie est une lycéenne profondément malheureuse car brimée par ses camarades. Sa mère, quand à elle, est une croyante fanatique, une puritaine pour qui les menstruations et le sexe sont tabous car l’œuvre du Diable.

Du coup, quand la jeune fille a ses premières règles, alors qu’elle prend une douche après le sport, elle est terrorisée et pense mourir ! Les autres filles se moquent et lui lancent des tampons et des serviettes hygiéniques à la figure, l’insultent…
Alors que Carrie est paniquée, un étrange pouvoir, se réveille en elle : de par sa seule volonté, elle peut déplacer des objets à distance. Si elle croit d’abord au hasard, elle se rend vite compte que c’est elle qui crée ces « accidents », et cherche alors à maîtriser son pouvoir.
Quand, le soir du bal de l’école, ses harceleurs lui tendent un piège encore plus cruel que les autres, la pauvre Carrie a pour une fois en main les armes pour se défendre.

Avec Juliette, du blog Tanuki No Monogatari, nous avons fait une lecture commune de Carrie. Nous avons choisi de vous présenter nos retours ensemble. Lire la suite

Premières lignes #19

Aujourd’hui, pour les premières lignes, je vous présente les premières lignes d’un roman d’un auteur considéré comme un maître de l’horreur et du suspens : Carrie, de Stephen King.
Je l’ai acheté durant mes vacances, et j’ai l’intention de le lire d’ici la fin octobre (eh oui, c’est ma façon de fêter Halloween!).

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Je vous propose dorénavant de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste.

PREMIÈRE PARTIE

LE JEU DU SANG

    Extrait de l’hebdomadaire Enterprise, de Westover (Me), 19 août 1966 :

MYSTÉRIEUSE PLUIE DE PIERRES

    Selon plusieurs témoins dignes de foi, une pluie de pierre s’est subitement abattue sur Carlin Street dans la ville de Chamberlain le 17 août. Les pierres sont tombées pour la plupart sur la maison de Mrs Margaret White, endommageant gravement le toit et provoquant le descellement de deux chéneaux et d’une descente d’écoulement. Les dégâts sont estimés à environ 25 dollars. Mrs White, qui est veuve, habite avec sa fille Carietta, âgée de trois ans.
Il n’a pas été possible de joindre Mrs White pour recueillir son témoignage.

Carrie, Stephen King, 1974.

Carrie

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :
Moglug 

Les Livres de George
Nadège
• La Chambre rose et noire
Lily (Au café bleu)
• Mon Univers fantasy
• La bibliothèque de Céline
• A la page des livres
Mokamilla
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Livranthrope
Vague Culturelle