Extra

Extra

Quatrième de couverture :

Élias a été désigné pour héberger un correspondant étranger pendant une semaine… sans se douter qu’il ne vient ni d’Allemagne ni d’Angleterre. Aytac vit sur Alter, une planète bien différente de la Terre ! L’extraterrestre a la peau bleue, il porte des cravates tous les jours et ne mange rien de ce que l’on peut trouver dans les assiettes de la cantine. Même si, au début, Élias est un peu inquiet, il est aussi impatient et curieux de faire sa connaissance.

Mais comment les autres élèves vont-ils accueillir ce drôle de correspondant venu d’ailleurs ? Lire la suite

Premières lignes #279

Bien le bonjour !
Aujourd’hui, on reste dans de la littérature jeunesse avec Extra, l’histoire d’un gamin qui va avoir pour correspondant un… Oh, eh bien je vous laisse regarder la couverture et le découvrir par vous-même ! Un indice : le titre n’est pas anodin.
Bon dimanche à vous, et bonne lecture !

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

CHAPITRE UN
Le défi

Bla, bla, bla.
Le maître parlait depuis un moment et, comme d’habitude, je n’écoutais le cours que d’une oreille. Déjà que le français ne me passionne pas, mais la conjugaison, c’est le risque d’endormissement maximum. C’est sans doute pour ça que je me suis retrouvé embarqué dans cette histoire. Engourdi par une captivante leçon sur les temps composés de l’indicatif, j’ai baissé ma garde et je me suis fait piéger. Il n’y a pas d’autre explication. Pourtant, j’aurais dû comprendre en voyant l’enthousiasme de M. Mathéï. Il faut savoir que le visage de M. Météo, comme on le surnomme, reflète son humeur. Et là, il indiquait « journée ensoleillée ».
– Et comme je viens de vous le dire, il est capital de se montrer accueillant, a-t-il déclaré.
Un bruissement de voix s’est élevé dans la classe. Des voix agitées, comme lorsqu’on discute d’une sortie scolaire ou d’une rencontre sportive. Sauf que là, personne n’était d’accord.
– C’est génial ! s’est écriée Darsha.
– Ouais, d’enfer ! a renchéri Benji.
Une partie des élèves semblaient excités par l’annonce faite par le maître. D’autres, presque aussi nombreux, ne paraissent pas emballés du tout. Kristy a pincé le nez en prenant un air dégoûté et Angelo a grogné :
– On est vraiment obligés ?
– Tu n’est obligé de rien, a répondu M. Météo. Néanmoins, il est préférable que celui qui logera le correspondant ait envie de le faire.
Apparemment, j’avais manqué un épisode. Un correspondant ? Quel correspondant ? Darsha a secoué la tête en soupirant.
– Mes parents ne seront jamais d’accord.
– Les miens non plus.
Inès a murmuré d’une voix timide :
– Moi, je n’oserais jamais lui parler, alors l’inviter chez moi…
À présent, j’étais tout à fait réveillé. Pourquoi faire tant d’histoire ? J’ai lâché mon radiateur et fait basculer ma chaise pour me pencher vers Darsha, mon amie depuis la maternelle.
– Hé ! Tu peux m’expliquer ce qui se passe ?
Elle n’a pas eu le temps de me répondre. Un rappel à l’ordre a claqué dans la classe, aussi fort qu’un coup de tonnerre :
– Élias !
Pris en flagrant délit de bavardage, j’ai bondi comme un diable sortant de sa boîte. Le maître m’a fusillé d’un regard noir.

Extra, Delphine Pessin, 2021.

Extra

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

La sorcière des marais

lasorcieredesmarais

La sorcière des marais

Quatrième de couverture :

Zoé est en panique : Tex, son chat adoré, a disparu !

La petite fille placarde des avis de recherche dans tout le village. Peine perdue, car personne n’a vu l’animal.
Désespérée, Zoé tente sa dernière chance : aller demander de l’aide à la sorcière Mirabella. On dit que certaines personnes vont la voir pour des soucis inguérissables.
C’est le début d’une aventure au cœur des marais que la petite fille n’est pas près d’oublier…

Lire la suite

Premières lignes #270

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

Chapitre 1

– Tex, où es-tu ?
Pas de réponse. Bizarre. Tex répond toujours quand je l’appelle. Un bref miaulement qui veut dire : « Qu’est-ce que tu veux, Zoé ? » Enfin, je crois. Je ne parle pas vraiment le chat. Je le devine seulement.
J’ai couru dans la salle de bains. Maman se lavait les dents.
– Tu n’as pas vu Tex ?
Ma mère a émis un long « scrscructschhh » en me regardant d’un air désolée. Ce qui signifiait probablement « non » en langage dentifrice. Je me suis arrêtée devant les toilettes.
– Papa, Tex est avec toi ?
Un grognement négatif a traversé la porte. Inutile d’attendre qu’il en sorte pour avoir plu de précisions : mon père peut rester deux heures dans cette pièce minuscule. Il lit tout ce qu’il attrape : des magazines, des journaux, des prospectus, des catalogues et même des modes d’emploi !
Quand je suis revenue dans ma chambre, j’ai remarqué la fenêtre : elle était entrouverte. J’avais eu si chaud hier soir que j’avais oublié de la fermer pour la nuit. Maman est apparue sur le pas de la porte, les cheveux en pétard.
– J’ai l’impression que Tex est parti se balader sans toi, Zoé. Allez, dépêche-toi, tu vas être en retard à l’école !
De plus en plus bizarre. Tex ne met jamais les pattes dehors la nuit. Trop trouillard. D’habitude, il se lève avec moi le matin et m’attend pour sortir dans le jardin.

La sorcière des marais, Karine Guiton, 2021.

La sorcière des marais

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :