Courts retours #45

Bien le bonjour, les lecturovores !
Aujourd’hui, je vous propose un voyage en Egypte avec le roman court Lever de Soleil de Noémie Wiorek qui mélange science-fiction et fantastique, puis nous prendrons la direction des Etats-Unis avec le comics jeunesse Lois Lane & le challenge de l’amitié de Grace Ellis et Brittney Williams. Enfin, nous terminerons cet article avec le court et intéressant texte Le danger de l’histoire unique de Chimamanda Ngozi Adichie.
Bonne lecture à vous 📚

Lire la suite

Les grandes oubliées – Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes

Les grandes oubliées – Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes

Résumé de l’Iconoclaste :

L’Histoire revisitée sous l’angle féminin : raconter et comprendre ce grand oubli dans lequel sont tombées les femmes de la Préhistoire jusqu’à nos jours.

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un processus naturel. Ce n’est pas exact. On a travesti les faits. On a effacé celles qui avaient agi, celles qui, dans le passé, avaient gouverné, parlé, dirigé, créé.»

A la préhistoire, les femmes chassaient, au Moyen Âge, elles étaient bâtisseuses de cathédrales ou encore espionnes durant la guerre de Cent Ans ; au XIXe siècle, elles furent journalistes… À chaque époque, elles ont agi, dirigé, créé, gouverné mais une grande partie d’entre elles n’apparaissent pas dans les manuels d’histoire. Dans la lignée des travaux de Michelle Perrot, Titiou Lecoq passe au crible les découvertes les plus récentes. Elle analyse, décortique les mécanismes, s’insurge, s’arrête sur des vies oubliées pour les mettre en lumière. Sa patte mordante donne à cette lecture tout son sel. Les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre leur redonne leur voix.

Une autrice féministe qui a l’art de conjuguer rigueur universitaire et patte humoristique. Préface de Michelle Perrot.

Réinventer l’amour – Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles

Réinventer l’amour – Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles

Résumé de l’éditeur :

Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages.
Au cœur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d’infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d’elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l’abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en violences physiques et psychologiques. Même l’attitude que chacun est poussé à adopter à l’égard de l’amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu’être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l’espace du désir : comment les femmes peuvent-elles retrouver un regard et une voix ?

Les luttes des putes

Les luttes des putes

Résumé de l’éditeur :

Pénaliser, abolir, verbaliser, réprimer : tel est le bruit de fond commun aux discours sur « les putes », qu’ils émanent de députés, de féministes ou de maniaques de l’ordre moral et urbain. À contre-courant, ce livre défend l’idée de travail du sexe, idée scandaleuse entre toutes car elle implique une alliance entre le combat féministe, le combat ouvrier et celui des pauvres et des exclus. Se fondant sur son savoir historique et sur son expérience personnelle, Schaffauser dénonce les violences, décrypte les sollicitudes hypocrites et raconte l’histoire des luttes, en particulier la création du STRASS, (Syndicat du travail sexuel) et ses rapports souvent conflictuels avec une « extrême gauche » confite dans la vertu.

Un livre décapant et éclairant sur un sujet qu’il plus possible d’éviter aujourd’hui.

PAL du mois de juin 2022

PAL du mois de juin 2022

Bien le bonjour !
Demain, nous serons en juin et j’espère débuter ce nouveau mois avec une nouvelle lecture, il faudrait donc que je termine Deux amantes au Caméléon aujourd’hui (ce qui est faisable, je pense). Quoiqu’il en soit, voici ce que j’aimerais découvrir dans les semaines à venir.
Nous avons tout d’abord la BD La République du Crâne de Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat que je n’ai pas eu l’occasion de lire en mai, ainsi que la suite de Pretty Guardian Sailor Moon de Naoko Takeuchi dont ma relecture avance tranquillement (encore une fois, c’est toujours un plaisir). En restant du côté du neuvième art, il y a le deuxième tome d’Isola qui est enfin sorti et que j’ai donc acheté – un comics de Brenden Fletcher, Karl Kerschl et Msassyk dont j’avais beaucoup aimé le premier volume – ; La tapisserie du Dragon-thé et La baie de l’Aquicorne de Kay O’Neill sont également de la partie, de même que l’adaptation en BD de Buzz l’Éclair (le film sort à la fin du mois, il me semble).
Je ne compte pas lire uniquement des bandes dessinées, vous vous en doutez. J’ai également au programme un essai, Les luttes des putes de Thierry Schaffauser, un roman jeunesse avec le tome 2 de Punkette & Poupoune : Les jours Z’heureux de Benoît Minville et illustré par CED, et enfin Le chœur des femmes de Martin Wrinckler, entre roman et témoignage sur les femmes et les services gynécologiques, me semble-t-il.
Est-ce que vous avez lu certains de ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ?

Bonne fin de mai à vous et bon mois de juin !

Le Génie lesbien

Le génie lesbien

Quatrième de couverture :

Publié à l’automne 2020, Le Génie lesbien est devenu le livre de référence d’une nouvelle génération de féministes. Des citations de l’ouvrage ont fleuri sur les murs des villes et les pancartes de manifestations. Des milliers de lectrices se sont reconnues dans le parcours de son autrice, journaliste et activite lesbienne. De vifs débats en ont émergés, de la violence aussi : Alice Coffin a fait l’objet d’une campagne médiatique parfois mensongère, de menaces, de harcèlement.
Lire Le Génie lesbien, c’est comprendre les enjeux de la révolution féministe depuis #MeToo mais aussi ce qu’être lesbienne aujourd’hui veut dire, à travers le parcours familial, amoureux, professionnel et militant de l’autrice, désormais figure incontournable du mouvement féministe en France.

PAL du mois de mars 2022

PAL du mois de mars 2022

Salutations !
J’espère que vous allez bien et que mars s’annonce merveilleux pour vous.
Vous le devinez au titre, je vous partage aujourd’hui ma pile à lire mensuelle. Excepté Le cheval d’orgueil de Pierre-Jakez Helias que je n’ai pas encore terminé, les autres lectures que je prévois sont des livres uniquement écrits par des femmes car, comme les années précédentes, je participe à Mars au féminin organisé par Flo & Books. Il y aura de la littérature jeunesse avec La monstrueuse invasion de Crater Lake de Jennifer Killick, Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier, Camille Claudel, journal d’une apprentie sculptrice, 1877 – 1879 écrit par Justine Duquesnoy et Les filles qui ne mouraient pas (young adult) de Kiran Millwood Hargrave. J’ai également prévu de lire deux essais : Réinventer l’amour de Mona Chollet et Le génie lesbien d’Alice Coffin. Je compte également me lancer, enfin, dans le thriller de Solène Bakowski Un sac et dans La petite Fadette de George Sand (une émission sur France Inter m’avait sacrément donné envie de le découvrir).
J’allais vous dire : « Voilà, c’et tout pour moi », mais c’est en fait un sacré programme de lecture, mine de rien !
Pour rappel, si vous voulez participer au Challenge de l’Imaginaire (10ème édition!), il vous reste tout ce mois de mars pour vous inscrire

Je vous souhaite de très bonnes lectures et un superbe mois de mars.